Les libraires gauchers de Londres de Garth Nix

Les libraires gauchers de Londres de Garth Nix Publié aux éditions Leha,

2022, 372 pages.

Londres, 1983 - ou presque.
Armée de maigres indices, Susan part à la recherche du père qu'elle n'a jamais connu. Mais sa source la plus prometteuse est en réalité une créature du monde magique, qu'un libraire très spécial élimine sous son nez. Car les libraires sont avant tout les garants de l'équilibre entre le monde réel et le monde mythique - quand ils ne s'occupent pas de vendre des livres.
Merlin et Viviane en font partie, et leurs pouvoirs hors normes ne seront pas de trop pour sortir Susan des mauvais pas où elle a le don de se fourrer.
Gros coup de cœur pour ce roman de fantasy atypique. Garth Nix nous plonge en 1983, à Londres. Susan cherche à retrouver son père qu'elle n'a jamais connu. Elle se pointe chez un certain Oncle Franck mais lorsqu'elle arrive chez lui, il a été réduit en poussière par Merlin. Ce dernier lui montre alors l'autre face de Londres et du monde, de l'Autre côté du Voile, là où des créatures maléfiques en veulent mystérieusement à Susan. Ce que j'ai aimé c'est d'abord l'atmosphère du roman. Garth Nix nous plonge en 1983: pas de téléphone portable, pas d'internet. Il donne un petit côté vintage à son livre et j'ai adoré!

Il déploie ensuite un univers très riche avec des tas de créatures: loups-garous, gobelins, elfes, zombis mais là encore il leur redonne un petit coup de jeune. Et puis il y a tout cet univers construit autour de la librairie. Imaginez un univers où les libraires ont une identité cachée, un peu comme des agents secrets. Dotés de pouvoir, ils sont les seuls à pouvoir endiguer toutes ces créatures venues des ténèbres. C'est ce que j'ai le plus aimé dans cette intrigue. On y parle aussi bibliothèques, librairies, pouvoir des mots et des livres. Les libraires ont des super pouvoirs. Au-delà de la métaphore du pouvoir de l'imagination, leur main gauche ou droite pourrait bien vous réduire en poussière.

Enfin, sa grande force réside dans ses personnages très loufoques. Merlin est mon coup de cœur. Il est très drôle, décalé. Il a toujours un bouquin dans son sac " au cas où " (je suis sûre que vous vous reconnaissez là!), un dressing XXL où il ose toutes les tenues. Les dialogues sont excellents. On retrouve un certain humour british (bien que l'auteur soit australien) que j'ai particulièrement apprécié. Ce premier tome est un tome introductif et on sent que l'auteur n'a pas déployé tout son potentiel. En tout cas, s'il y a une suite, je fonce!

Qu'attendez-vous? Foncez en librairie pour découvrir ce roman de fantasy détonnant!


wallpaper-1019588
Critiques de la semaine : les comics V.O. du 05/10/2022
wallpaper-1019588
Anthologie de Nouvelles Steampunk, tome 1 - Écologie & folie technologique
wallpaper-1019588
Albums jeunesse : Une maison pour Pippa la souris
wallpaper-1019588
A.X.E.: Judgment Day - les critiques (Partie 4)