La trilogie Angie s'achève de façon trépidante

La trilogie Angie s'achève de façon trépidante

Couverture de Levente Szabo pour "À l'hôtel du Pourquoi-Pas?" (c) l'école des loisirs.


La trilogie Angie s'achève de façon trépidanteRoman du confinement et de la solidarité familiale, la trilogie pour ados "Angie" de Marie-Aude et Lorris Murail s'achève un an après la parution du premier volume (lire ici et ici) avec "A l'hôtel du Pourquoi-Pas?"(l'école des loisirs, Médium, 409 pages). Un troisième tome trépidant, bien épais, qui se déroule bien entendu aussi au Havre - le covid est toujours là, sous forme de couvre-feu cette fois. Ses épisodes haletants vont plonger Angie dans des situations inconfortables si pas critiques. On le sait, la romancière l'a terminé seule au-delà des 150 premières pages que Lorris Murail avait concoctées avec elle avant son décès (lire ici).
Secrets de la famille d'Angie dans le premier tome, secrets d'une famille de notables du Havre dans le deuxième, secrets de la famille d'Augustin Maupetit dans le troisième, les Murail maîtrisent les arbres généalogiques et leurs embranchements les moins attendus. Dans "A l'hôtel du Pourquoi-Pas?", le genre du polar pour ados va en plus être poussé au plus loin de ses retranchements et se doubler d'un conte d'avertissement. Sites de rencontres, site collaboratif "Tous enquêteurs!?", chaînes YouTube,.., attention, internet n'est pas toujours net, glissent en douce les auteurs. On le comprendra pleinement une fois la lecture achevée.
On l'a vu précédemment, le capitaine Augustin Maupetit a été mis en disponibilité depuis l'affaire Lecoq résolue dans "Souviens-toi de septembre" (lire ici). Sa chienne renifleuse Capitaine aussi. Pour tromper son ennui, il lit un thriller de Cornelia Finch, adulée par la libraire locale. Il dispense aussi quelques cours à ses "stagiaires", la jeune Angie et sa copine Rose-May. Pas de quoi vraiment enthousiasmer le fringant enquêteur. C'est dire s'il accueille positivement la requête du commissaire Lamblin, lancer le BAC, le Bureau des affaires classées. Parmi toutes les affaires locales non élucidées, il choisit celle qui s'est déroulée sur le paquebot France en 1972: un petit garçon a disparu juste avant l'arrivée du navire au port du Havre. Pourquoi celle-là? Parce qu'elle ressemble étrangement au bouquin qu'il est en train de lire.
Cela, c'est pour le début du livre. Car les événements vont s'y succéder, s'y enchevêtrer, s'y complexifier, s'accompagner de bizarreries et même se dramatiser à un rythme inouï, les nombreux personnages se rencontrant, se croisant ou même se cognant les uns aux autres à leur heure. Alice Verne, la supérieure hiérarchique d'Augustin à la police, tente de trouver l'amour sur un site de rencontre. Elle est blonde, comme les deux jeunes femmes qui viennent d'être mystérieusement assassinées dans le coin. Un père de famille est également actif sur ce réseau, inquiétant personnage au passé trouble. L'infirmière Emma Tourniquet, la mère d'Angie, nous permet de rencontre d'autres personnages lors de ses tournées, dont la vieille Alphonsine, passionnée de faits divers. Elle-même s'interroge sur son avenir amoureux: Augustin ou le père d'Angie qui a réapparu au tome un (lire ici). Tante Thérèse et son pendule sont toujours là, discrets et efficaces; vont-ils enfin répondre aux questions d'Augustin sur ses parents? Comme les deux policiers semblent vouloir enquêter sur leur affaire classée sans les deux  "stagiaires", celles-ci se lancent dans leurs propres investigations sur les affaires en cours. Elles les publient sans inquiétude sur la chaîne YouTube qu'elles ont créée en toute discrétion. Elles y évoquent leurs recherches, lancent des hypothèses sans imaginer une seule seconde qu'internet est accessible à tout le monde. Aussi aux personnes peu recommandables qui ont fait des "attrape-rêves" indiens des fétiches. Aussi aux serial killers. Elles se mettent en danger et l'ignorent.
Ramifié en diable, ce troisième épisode des aventures d'Angie et compagnie est certainement celui qui est le plus palpitant et le plus angoissant pour le lecteur qui en sait davantage sur les protagonistes que chacun d'entre eux. Marie-Aude et Lorris Murail ont établi une formidable toile où se superposent parfois passé et présent. Encore faut-il savoir où. Le commissaire Lamblin et le capitaine Maupetit s'y emploient de toutes leurs forces, décidés à retrouver cet enfant évaporé qui, s'il n'est pas mort comme ils le croient, est un adulte quinquagénaire à l'heure actuelle. Pressés qu'ils sont également de découvrir l'identité de la romancière secrète Cornelia Finch, ils auront la surprise de leur vie quand ils visionneront la "Chaîne du crime" des deux demoiselles. Il leur faudra revenir au présent, intervenir et vite. Saupoudré d'histoires d'amour à tous les âges, "A l'hôtel du Pourquoi-Pas?" est un passionnant thriller pour ado, mené de mains de maîtres. 
Trilogie?
Avançant en ce moment dans la Saison 7 de "Sauveur & Fils" avec sa fille Constance (lire ici) - elles en sont à la page 130 -, Marie-Aude Murail n'exclut pas de prolonger un jour la trilogie d'Angie si l'envie lui prenait d'écrire un nouveau roman policier avec les mêmes personnages. Dans ce cas, elle laisserait le nom de son frère Lorris sur la couverture car ceux-ci appartiennent autant à lui qu'à elle, dit-elle. 

wallpaper-1019588
La Dynastie Carey-Lewis
wallpaper-1019588
La V.O. à lire, imho - les comics du 29/06/2022
wallpaper-1019588
Audacieuse – Leona Reading
wallpaper-1019588
Code Triche Vua Bóng Đá 2020 APK MOD (Astuce)