La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt

La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt
La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt
Alors que le froid s'abat sur Hyperborée, Lastyanax et Arka sont séparés. Le jeune mage a laissé derrière lui famille et amis pour se lancer à la recherche de sa disciple, partie retrouver ses racines loin du nord. Pendant ce temps, la conquête de la cité semble à portée de main pour le maître des lémures. Mais les projets mortifères de ses supérieurs vont faire vaciller ses plans... Parmi ces êtres aux destins entrelacés, qui prendra la tête de la ville sans vent ?
La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt
Pourquoi ce livre ? Découvert dès sa sortie, le premier tome m’avait fait un excellent effet pour un livre jeunesse. Je m’étais attachée aux personnages et j’avais adoré l’univers comme la magie, plutôt créatif.
Honnêtement, je ne m’explique pas ma déception pour ce tome qui clôture la saga. La Fille de la forêt nous ouvre les portes de l’univers, avec des décors bien différents de la cité que nous avons arpenté tout au long du premier opus. C'est un tome bien plus politique. Les élections approchent et les partis se montent les uns contre les autres. De fait, on perd totalement l'aspect magie et apprentissage qui m'avait bien plu.
Il faut dire aussi que j'étais perdue dans les personnages. Pour un livre qui contient un glossaire sur "tous les personnages rencontrés dans le premier tome", les principaux n'apparaissaient pas dedans. Il m'a donc fallu au moins cent pages pour me replonger dedans, que ce soit dans le décor ou auprès des personnages. Une fois habituée, c'est l'intrigue qui m'a posé problème. Je n'ai pas du tout adhéré à la politique à la fois très présente pour un livre jeunesse et trop peu creusée pour être crédible. C'est à peine si on voit la campagne électorale et les enjeux de l'élection. En parallèle, le récit plus mouvementé manque lui aussi de profondeur. Bref, je me suis ennuyée une bonne partie de ma lecture, n'éprouvant aucun plaisir dans ces platitudes.
Pourtant, dans les personnages, on retrouve pas mal d'Amazones et de jeunes gens élevés pas elles. C'est un peuple que j'apprécie énormément pour leurs valeurs… Ici, j'ai trouvé qu'elles manquaient de corps, à aucun moment j'ai ressenti un profond respect envers l'une d'entre elles… Il en va de même pour les autres personnages, comme je l'ai annoncé avant. Je n'ai éprouvé de l'attachement pour aucun d'entre eux. Lastyanax comme Alcandre, Pyrrha comme Arka, j'ai seulement ressenti une curiosité polie pour leur fin mais ça s'arrête là.
Heureusement dans tout ça, l'intrigue se lit très bien. J'ai lu le livre au cours d'un voyage et j'ai bien fait car les pages se tournaient toutes seules malgré la déception du contenu. Le style est fluide, simple, parfait pour un jeune public ou un adulte en quête d'une lecture légère.
La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt
Que ce soit l'intrigue ou les personnages, j'ai conscience qu'une critique revient souvent : la profondeur. Ce deuxième tome souffre d'un manque d'approfondissement alors même que l'ouverture sur un nouveau décor promettait de grandes choses. Les personnages ne m'ont pas intéressée et l'intrigue autour de la politique de la cité paraît bien vide. Je me suis ennuyée et sans le style agréable j'aurai sûrement abandonné.
La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt
07/20
La Ville sans vent, tome 2 - La Fille de la Forêt
Les autres titres de la saga :
1. La Ville sans vent
2. La Fille de la forêt
- saga terminée -

wallpaper-1019588
Pablo : l’intégrale - Julie Birmant et Clément Oubrerie
wallpaper-1019588
Le village sauve-qui-peut - Y'a plus un chat ! - Chrysostome Gourio & Joëlle Dreidemy
wallpaper-1019588
In waves - AJ Dungo
wallpaper-1019588
Digital Way Of Life, intégrale de Estelle Tharreau