De l’or et des larmes

59881052. sy475

Auteur : Isabelle Villain
Titre :  De l’or et des larmes
Date de parution officielle : 13 janvier 2022
EAN : 9782372580960
250 pages – version papier
Fiche du roman sur Goodreads

4eme de couverture

Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée.
L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ?
Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir.
Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

Mon résumé

Tout d’abord il faut savoir que le thme dans lequel on baigne quand on ouvre ce roman est loin d’être mon thème de prédilection : La gymnastique. Peut importe apres tout, ce qu’il faut retenir c’est qu’on ouvre un thriller et c’est ca le plus important.

Jean-Luc Provost, est un entraîneur de gymnastique très réputé, qui s’occupe plusieurs filles âgées d’à peine 12-13 ans. Aucune ombre au tableau, pour cet entraîneur, accompagnée de sa femme qui tiens le rôle d’assistante soigneuse et également psychologue…..du moins jusqu’à ce tragique accident de voiture, qui va emporté M.Provost. Il semblerait qu’il avait décidé quelque temps plus tôt de se déplacer exclusivement en moto, alors comment expliquer ce soudain revirement de situation et avoir pris la voiture ce jour-là ?

On ressens beaucoup d’émotions dans ce roman. Les parents qui doivent se faire discrets pendant que leurs enfants s’entraînent très dur, en vue d’atteindre les compétitions, les tensions qui se créées au seins du groupe, puis après c’est la fierté des parents que leur fille puisse brandir la coupe de la victoire.

Si ce livre se lit très vite, ce n’est pas aussi sans certaines émotions, en effet, on a envie de se mettre à la place de ces jeunes filles et endurer cette vie qui semble horriblement dure et sévère, dur au niveau moral mais aussi physiquement. En vue d’espérer la victoire, ces filles sont prêtes à se laisser mourir de faim, se droguer de « barbituriques » et j’en passe et des meilleurs.

Si tout semble merveilleux pour elles, il faut savoir que tout n’est pas médiatisé, et la face cachée du monde de la gymnastique est bien sombre. Lors de ma lecture j’ai eu plus d’une fois envie de gifler certains personnages, tellement je les trouvait abjects et presque sans aucun remords……Je n’en dis pas plus pour pas gâcher votre lecture

Mon avis

Lorsque l’on regarde la discipline de la gymnastique aux jeux olympiques, on voit bien que ce sport est loin d’être simple et les gymnastes doivent y passer tout leur temps sans la moindre pause.

Si certaines affaires ont concernées des membres au sein des associations sportives, on parle un peu moins de la réaction des parents, qui parfois sont prêts à tout les sacrifices, pour que leur nom face la une de la presse, et ce, parfois au détriment de la santé de leur propre enfant.

Un très bon thriller, qui pour ma part, j’ai lu, quasiment en une traite.


wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Nightwing #88, Seven Secrets #13, et plus
wallpaper-1019588
Miettes (humour décalé) - Stéphane Servant
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (dernier tome) • Maki Enjoji
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (derniers tomes) • Maki Enjoji