Les Montgomery, Tome 1 : Le Lion noir de Jude Deveraux

Les Montgomery, Tome 1 : Le Lion noir de Jude Deveraux
Résumé :Au premier regard, Lyonine a aimé Ranulf de Warbrooke, comte de Malvoisin. Cet homme si féroce au combat qu’on le surnomme le Lion noir succombe au charme de la tendre jeune fille. Aussitôt mariée, Lyonine se croit la plus heureuse des femmes… mais son bonheur est de courte durée. Hanté par ses démons, Ranulf l’accuse d’adultère, et bientôt la haine brille dans ses yeux. Pourtant, Lyonine ne renonce pas. Pour retrouver l’amour de son époux, elle est prête à tout…
Les Montgomery, Tome 1 : Le Lion noir de Jude Deveraux
Mon avis :Ce roman mériterait un avis sous forme de Mind Map tant il est explosif ! De surenchères, en surenchères, rapidement il devient indigeste. J’adore ça normalement, attendre le prochain rebondissement, les résolutions d’intrigues, les réactions des personnages… Il s’agit d’une romance historique, tout est permis dans une romance historique !!! Mais là, il y a comme un déséquilibre ! Pourtant, il est plein de bonnes choses et c’est là que ça pèche, justement, l’auteur a voulu trop bien faire.
Dès les premières pages, elle envoie du lourd avec deux personnages charismatiques : Lyonine la lumineuse et transparente, et Ranulf le sombre (qui a l’âge d’être son père, mais passons, ce n’est pas le sujet) ! Ils se croisent, rient, tombent amoureux et se fiancent : acte 1 terminé.
3 semaines plus tard, Ranulf est de retour chez Lyonine pour le mariage. Finalement, ça ne l’enchante plus tant que ça… Si Lyonine est parvenu à le faire rire en moins d’une journée et lui donner des perspectives d’amour en moins de deux… qu’est-ce qu’elle a pu promettre à d’autres que lui ? Oui, il a passé trois semaines à se monter le bourrichon : Ranulf est maladivement jaloux, réaction post-traumatique à son premier mariage. (Lyonine, ça, elle ne le sait pas.) Forcément, il arrive d’une humeur massacrante face à Lyonine l’impatiente… et tout part à vau-l’eau. Entre nuit de noce catastrophique et un type qui débarque de l’enfance de Lyonine pour clamer haut et fort qu’ils sont amoureux et que leur mariage leur a été volé par la fortune de Ranulf (il est comte, elle est fille de baron). C'est la loose. [acte 2]
Le mec est fou, mais Ranulf le jaloux ne le capte pas. Alors il se fait des films… Lyonine pour ne pas en rajouter va tenter de gérer la situation et s’empêtrer dans une mouise sans fond, entre bijoux volés et lettre d’amour falsifiée. Une chose en entrainant une autre, Ranulf découvre le pot aux roses, prend les choses en main et tue le mec. Simple, efficace. Il fait, évidemment, culpabiliser Lyonine pour son acte. Bon, les choses se tassent : elle aurait dû lui expliquer, il aurait dû la croire… en gros ils auraient dû communiquer… tout ça, tout ça. Enfin, Lyonine arrive sur le domaine de Ranulf. Bon gré mal gré, ça va mieux. Elle décide de faire un tour du domaine, sympa comme elle est, au retour elle se fait raccompagner par un chevalier de Ranulf. Action/réaction : Boomrang de jalousie de la part de Ranulf, qui décide de quitter son domaine en lui disant « ben, rentre chez ton père » [acte 3].
Lyonine elle a la tête dure, elle décide d’être le champion de leur amour et prend l’initiative de suivre le cortège de Ranulf. Sur le trajet, affublée comme une servante, elle s’acoquine avec une autre servante (qui semble avoir connu les faveurs de Ranulf, mais passons), celle-ci va l’initier à la danse orientale pour séduire Ranulf (orientalisme à fond les ballons sur ce passage, ce n’est pas le sujet). En gros, l’autre servante parvient à la convaincre que Ranulf va s’intéresser à un moment ou à un autre à une femme, autant que ce soit elle (mais la servante ne sait pas que Lyonine est l’épouse de Ranulf, elle pense juste que c’est une servante qui kiffe le comte... Sororité !). Bon. Initiée en quelques jours, la voilà dans la tente de Ranulf pour le séduire entre balancements sensuels et déshabillent progressivement de façon suggestive (danse orientale augmentée dirons-nous)… quand elle se retrouve la langue dans sa bouche, elle frizz : elle embrasse son mari, oui très bien, mais lui embrasse une servante, ce scélérat. Elle s’enfuit et ne le recroise que lendemain matin fortuitement. Enfiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, il capte que cette fameuse servante volatile n’est autre que Lyonine. Drame. Il est attrapé la main dans le sac, mais tourne la situation en sa faveur et finit par lui dire « je t’avais dit de rentrer chez ton père » [acte 4].
À ce moment-là, le campement est attaqué. Lyonine sauve Ranulf d’une blessure mortel en se jetant devant lui. Fièvre et tout ça, tout ça, inquiétude au max, elle est finalement sauvée. Ils se déclarent leur amour éternel.Et le roman ne s’arrête pas là… 
S’ensuit un tournoi, l’adoption d’un page, une tempête, un naufrage. Un nouveau personnage apparaît et c’est comme si un nouveau roman se mettait en branle. Avec un très très bon antagoniste. Franchement, à partir de là, l’intrigue gagne du mordant… mais comme on s’est essoufflé en petites choses pour arriver jusque là, on n’a pas l’énergie pour apprécier ce nouveau roman qui utilise touuuuuuuuuuuujours les mêmes ficelles narratives autour de la jalousie, du manque de confiance et de communication. L’autrice va encore plus loin, avec des complots, menaces et kidnapping. 
Franchement, c’était top, mais c’était trop tard.  
Divertissant, comme un soap que tu regardes pour critiquer en mangeant du junk food.
Dommage. Cela dit, je ne manquerai pas de lire un autre titre de l’autrice, qui semble être une papesse de la romance historique.
Les infos : Date de parution : 05/10/2021Editeur : Editions J'ai lu pour elleCollection : Aventures et PassionsNb. de page : 386 pagesPrix : 5,99€Achat sur J'ai lu pour elle
Au plaisir.Les Montgomery, Tome 1 : Le Lion noir de Jude Deveraux

wallpaper-1019588
Interview Didier Van Cauwelaert
wallpaper-1019588
Code Triche EA SPORTS™ UFC® 2 APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
"Ton corps t'appartient!" de Lucia Serrano
wallpaper-1019588
"A l'adresse du bonheur" de Lorraine Fouchet (audiobook lu par Nathalie Stas)