100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

In "100 grands livres pour les petits". (c) Gründ.


100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas Dès l'avant-propos de leur guide parcourant la littérature de jeunesse "100 grands livres pour les petits" (Gründ, 240 pages), les auteures Raphaële Botte et Sophie Van der Linden affichent la couleur: "On a bien souvent l'habitude d'attendre d'un livre pour enfants qu'il instruise ou divertisse, un peu moins de le considérer comme une œuvre littéraire ou artistique à part entière. C'est pourtant la manière dont nous, auteures de ce guide et critiques, abordons cette production éditoriale." Elles ont raison, c'est aussi le point de vue que je défends depuis plus de quarante ans, alors que ces optiques primordiales disparaissent souvent des commandements prescripteurs d'apprentissages. Place donc au "plaisir esthétique", au "rapport profond au monde", à la "multitude de choses, petites ou grandes, qui touchent au bien-être, à la connaissance de soi, à la rencontre avec l'autre, (...) essentielles pour les enfants dans leur construction de soi." Ce sont, en d'autres mots, les fonctions de l'album jeunesse, telles que les définissait dès 1965, Jean Fabre, un des fondateurs des éditions de l'école des loisirs (lire ici): un miroir de soi-même, un porte-voix de ses émotions et une fenêtre ouverte sur le monde.
Les 100 livres annoncés en titre sont en réalité bien plus nombreux, chaque choix étant assorti de recommandations supplémentaires. Heureusement pour nous, lecteurs, et pour les auteures qui ont été confrontées, je suppose, à des choix cornéliens. Concrètement les livres élus apparaissent par ordre croissant d'âge supposé des lecteurs auxquels ils s'adressent, de 3 à 12 ans. On rencontre albums, textes illustrés, documentaires, premières lectures, romans junior, nés en français ou traduits. Des incontournables et des pépites moins connues. De même, ce ne sont pas toujours les titres les plus célèbres des auteurs qui ont été sélectionnés, dans l'idée d'ouvrir le champ des lectures (ils figurent souvent dans les recommandations supplémentaires).
Le premier des 100 livres est l'album "Le secret" d'Emilie Vast (MeMo), le centième le roman de Marine Carteron "Les autodafeurs" (Rouergue Jeunesse). Entre les deux, on croisera une foule de titres enchanteurs, anciens ou plus récents. En réalité, beaucoup de titres plus récents, sans doute parce que le guide ne recense que des livres toujours disponibles en librairie: 6 titres parus en 2021, 32 entre 2016 et 2020, 24 entre 2011 et 2015, ce qui nous fait 62% des entrées du guide pour les dix dernières années, mais aussi 11 ouvrages parus avant 1976.
Tous d'excellents choix. En ouvrant le guide cinq fois au hasard, je suis tombée sur
  • "Tout un monde" d'Antonin Louchard et Katy Couprie (Thierry Magnier, 1999)
  • "Premier matin" de Fleur Oury (Les fourmis rouges, 2015)
  • "Je veux mon chapeau" de Jon Kassen (Milan, 2011)
  • "Un grand jour de rien" de Beatrice Alemagna (Albin Michel Jeunesse, 2016)
  • "Fifi brindacier" d'Astrid Lindgren (Hachette Jeunesse, 1945)
Cela donne un aperçu de l'éclectisme qualitatif des choix opérés.
On pourra toujours pinailler sur l'absence de X ou de Y - pour ma part Henri Galeron, Bruno Heitz et Louis Joos - alors que Z y apparaît, faire remarquer que V est cité trois fois alors que W ne l'est qu'une fois. Laissons cela aux esprits chagrins et réjouissons-nous du travail accompli. Il suffit de parcourir l'index des auteurs, comportant plus de 300 noms, pour se rendre compte du beau parcours dans l'histoire de la littérature de jeunesse, albums et romans, auquel nous convient Raphaële Botte et Sophie Van der Linden dans ces pages remarquablement agencées.

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

In "100 grands livres pour les petits". (c) Gründ.


Une mise en page sur double page agréable et fort bien pensée propose pour chaque livre une mine d'informations, toujours orchestrées sur le même schéma. En page de gauche, un onglet indiquant l'année de parution, une illustration du livre, son titre qui sert de titre à la page, le nom de(s) auteur(s), le nom du/de la traducteur/trice, la maison d'édition, l'année de sortie, le nombre de pages, un texte de belle longueur, présentation critique courant sur les deux pages. En page de droite se trouvent la reproduction de la couverture, le conseil d'autres titres analogues et un espace libre dédié aux notes personnelles. En fin d'ouvrage, un index des titres et des auteurs et un album photos de vingt personnalités de la littérature de jeunesse, de Beatrix Potter à Béatrice Alemagna.

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

In "100 grands livres pour les petits". (c) Gründ.


Et au Japon

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas Née à Los Angeles en 1963, Yukiko Hiromatsu a grandi à Tokyo où elle vit toujours. Elle a consacré toute sa vie à la littérature de jeunesse. Editrice, directrice de bibliothèque, conservatrice en chef du Musée Chihiro, puis autrice, critique littéraire et commissaire d'exposition. Si elle publie beaucoup au Japon, albums de fiction, documentaires, contes, ainsi que des ouvrages scientifiques sur la littérature jeunesse, elle n'est que peu, très peu, traduite en français. Un seul album pour les plus jeunes: "Sur le chemin de la maison" (illustrations de Tomoko Koyama, traduit du japonais par Vincent Portier, Le Cosmographe, 2019). On l'a vue aussi dans les jurys de la foire de Bologne (2010) et de concours internationaux, notamment à Bratislava (2013, 2015 et 2017).
100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas Aujourd'hui Yukiko Hiromatsu publie en japonais l'essai illustré "100 years, 100 illustrators, 100 books" (100 ans, 100 illustrateurs, 100 livres, Tamagawa University Press) consacré aux albums japonais. Un véritable défi que de procéder à de tels choix!
Quels sont les 100 livres illustrés qu'elle a choisis? Sakae Okano (1880-1942) pour l'année 1913, Fuyuhiko Okabe (1922-2005) pour l'année 1959, Yosuke Inoue (1931-2016) pour l'année 1986.
Pour l'année 2008, c'est le merveilleux "Little tree" ("Petit arbre") de Katsumi Kogamata

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

"Little tree" apparaît à l'année 2008.


Un album qui a d'abord été publié dans une édition bilingue japonais-anglais, puis dans une édition bilingue coréen-anglais et enfin dans une édition trilingue japonais-anglais-français par les merveilleuses et historiques Trois Ourses en 2009. Le livre reçut une mention spéciale en catégorie Fiction aux Bologna Ragazzi Awards 2010. Si les Trois Ourses ont fermé boutique le 31 mars 2019, les Editions Le Cosmographe ont réédité "Petit arbre" fin 2018 dans son édition trilingue.
100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas
100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas
100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

"Petit arbre" de Katsumi Komagata. (c) Le Cosmographe.


"Little tree" est un livre d'artiste, cher, il faut le savoir. Mais quelle merveille que ces papiers choisis avec soin par Katsumi Kogamata, aux découpes délicates qui racontent l'histoire de la vie d'un arbre dans une ville. L'arbre grandit au fil des saisons, habité et chéri, et s'il disparaît un jour, c'est pour renaître. Une magnifique évocation de la fragilité et de la force de la vie.
100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas
100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

100 livres jeunesse ici, 100 livres jeunesse là-bas

Les artistes japonais choisis pour les années 1913, 1959 et 1986.



wallpaper-1019588
La petite ritournelle de l’horreur
wallpaper-1019588
"U4 : Jules" de Denis Lapière, Pierre-Paul Renders et Adrian Huelva
wallpaper-1019588
Les cités de cristal, série (Chris Red)
wallpaper-1019588
Le vieil homme et son chat