Day's Reading # 228

Day's Reading # 228

des mots sur vos lèvres

Hello mes mordus,

Me voici de retour avec une bonne dose de vampire ! Hâte de savoir ce que me réserve ce deuxième tome :)

Day's Reading # 228

Titre : La couronne aux larmes de sang, tome 2 : le dernier des Tudors
  Auteur : Jérôme Félin
Éditions : Evidence Éditions

Résumé :

" 2005 – Étienne Flandres s’est refait à Rouen un anonymat. Il y éduque Marcange, l’enfant qu’il a sauvé des griffes du vampire à Valognes, et il a adopté Léo, jeune homme alors sans famille. Une nuit, son voisin d’en face est retrouvé mort, la poitrine lacérée. Des vampires d’un genre nouveau, créatures à qui on a donné du sang post-mortem, assiègent et asservissent la ville. Ils combattent François d’Alençon, dernier fils de Henri II et Catherine de Médicis, maître vampire, et ses légions d’anges noirs. Un commissaire et un inspecteur sont chargés des enquêtes, mais ne croient pas d’abord au surnaturel. Une supérieure venue de Paris leur ouvrira les yeux. Les civils sont les victimes de cette lutte « fratricide ». Mais au nom de quoi ? "

Le début du livre :

" Chapitre 1
  
    
  Palais de Hampton Court, Richmond, 30 août 1582
     Paul Walker, nerveux, arpentait l’allée devant l’entrée principale du palais, le regard errant du sol pavé aux murs de briques sculptées sans que jamais il ne parvînt à le fixer plus de quelques secondes. Pourtant, il aurait dû se montrer plus attentif ; une grande part de la sécurité au palais dépendait de lui.
     Autrefois, on l’avait trouvé à cette même place, à peine âgé d’un an, traînant dans des lambeaux de langes boueux. La nourrice de la reine, Dame Beatrice, l’avait pris en pitié. Baptisé Paul, élevé dans les cuisines, il fut surnommé Walker lorsqu’il mit son point d’honneur à jouer les sentinelles, à peine âgé de neuf ans.
     Paul jouissait de la protection de Dame Beatrice dont il était le filleul et donc de la reine Élisabeth, qui exerçait sa bienveillance sur quiconque entourait sa vieille nourrice.
     Paul avait vingt-deux ans, et ce qui le déconcentrait à ce point, c’était une erreur qu’il avait commise. Il avait engrossé une paysanne.
     Il était un peu surpris que tout cela soit arrivé si vite, sans jamais penser que ses jeux pourraient le conduire à élever un fils. Il ne savait trop que faire de la mignonnette. Peut-être fallait-il la marier, ce à quoi Dame Beatrice l’encourageait.
     Paul jeta un coup d’œil autour de lui et réunit trois de ses compagnons qu’il posta aux entrées du palais, à qui il donna ses consignes de vigilance. "


  Il est disponible ici, alors il vous tente ?      
Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Tous 2, le roman de Testu est philosophique et spirituel à la fois