Passer toute une année au jardin

Raconter dans un livre une année au jardin, l'idée est plaisante et donne de très beaux résultats. En voici trois, un ancien qui vient d'être réédité, un récent et un tout nouveau.

Passer toute une année au jardin

Dessins de Josef Capek pour le livre de son frère Karel. (c) L'Aube.


Passer toute une année au jardinL'année du jardinierKarel Capektraduit du tchèque par Joseph Gagnaireillustré par Josef CapekL'Aube, 280 pages

Passer toute une année au jardin

1933.

Tout qui s'intéresse au jardinage a eu au moins une fois en main ce formidable almanach poétique de Karel Capek (1890-1938), un des plus grands écrivains tchèques de la première moitié du XXe siècle, illustré de façon drôlissime par son frère Josef. Paru en 1929 à Prague, le livre a été traduit en français dès 1933 chez Stock et a bénéficié de multiples versions en format de poche, chez 10-18 notamment.
C'est dire si on danse de joie devant cette belle édition cartonnée qui vient de paraître. Si "L'année du jardinier" est un almanach, où le narrateur distille, de mois en mois, à la première personne, observations amoureuses et conseils pratiques, c'est aussi un vrai livre de littérature tant l'écriture est agréable. Certains conseils d'hier pourront paraître incongrus aux adeptes de nouvelles techniques de culture en vogue actuellement, permaculture et autres... Mais dans l'ensemble, cent ans après leur parution, les recommandations de Karel Capek demeurent infiniment précieuses. A mettre en pratique ou à simplement lire, pour le plaisir de les découvrir. Le livre est en effet délicieux par son humour, sa fausse naïveté, son autodérision fréquente envers les manies du jardinier et ses émerveillements au cours des différentes saisons. La mise en page aérée, avec de nombreuses exergues seules en page, permet d'encore plus goûter à cette promenade illustrée en boucle de janvier à décembre qui est devenue un classique.

Passer toute une année au jardin

Une mise en page mettant les textes en valeur. (c) L'Aube.


Passer toute une année au jardinVoyages dans mon jardinNicolas JolivotHongFei, 216 pages

Passer toute une année au jardin

Merveilleuse glycine. (c) HongFei.


Il est parfois de curieuses prémonitions. Ainsi, l'auteur-illustrateur Nicolas Jolivot, grand voyageur de son état (lire ici), décide début 2019 de rester deux années chez lui avec le projet de ne  voyager que dans son jardin. Un confinement anticipé de quelques mois en quelque sorte qui ce concrétise aujourd'hui dans ce beau livre cartonné, bien épais et de bonne taille, qui retrace l'histoire d'un jardin, le sien, depuis 1821. Soit deux cents ans. "Un carnet d'émerveillements", en dit-il.
L'album est à la fois un almanach déclinant l'année de mois en mois, observant les plantes et les animaux d'une jolie plume, et un herbier légendé. Un carnet de dessins en couleurs très travaillés et une suite de peintures japonisantes. Les pages sont aussi illustrées de vues de la nature sur doubles pages à bords perdus, de scènes du jardin en tout ou en détail, de la faune et de la flore locales. En parallèle, l'auteur-illustrateur nous conte à chaque fin de mois, l'histoire de ce jardin familial, lopin de terre pareil à tant d'autres, investi en 1821, jusqu'à aujourd'hui. On suit l'évolution du lieu, ses transformations ainsi que la vie des personnes qui s'en occupent. Nicolas Jolivot réunit dans cet ouvrage aussi beau que dense une autobiographie familiale et un traité très complet de jardinage, très abondamment illustré. Pour les ados et les adultes.

Passer toute une année au jardin

Le jardin en 1995. (c) HongFei.


Passer toute une année au jardinCarnet d'un voyageur immobiledans un petit jardinFred BernardAlbin Michel, 2020, 216 pages

Passer toute une année au jardin

Avril 2018 en Bourgogne. (c) Albin Michel.


Merveille des merveilles que ce journal aquarellé où Fred Bernard, aussi connu en littérature de jeunesse qu'en bande dessinée adulte, partage avec le lecteur ses croquis, ses notes manuscrites, ses observations sur le jardin en Bourgogne qu'il a acquis en 1999 et dans la maison duquel il s'est installé en famille en 2016. A suivre la vie fourmillante de ce jardin au fil des mois et des saisons, on remarque l'évolution de la démarche artistique de l'auteur-illustrateur qui semble s'être pris à son propre jeu. Les croquis seulement légendés du début deviennent rapidement de courts épisodes, ponctués de traits d'humour et de passages littéraires ou plus scientifiques, sans oublier la recherche du chat Mila. Cette variété d'approches crée un bel effet de surprise et accroît l'intérêt.
Ce beau livre a le formidable atout de la spontanéité. On découvre le carnet de l'artiste comme il l'a composé de séance en séance. Fred Bernard nous raconte comment il a débroussaillé ce jardin avec son frère - ce frère qu'il aimait tellement, trop tôt et trop brutalement disparu depuis -, comment il l'a pensé, comment il l'a planté, comment le jardin a réagi, qui lui-même a invité. De toute beauté, les aquarelles prises sur le vif nous font nous imaginer entomologiste, naturaliste, zoologue et même jardinier! Une magnifique célébration de ce coin de Bourgogne tant apprécié et si aimablement partagé.

Passer toute une année au jardin

Où est le chat? (c) Albin Michel.



wallpaper-1019588
La petite ritournelle de l’horreur
wallpaper-1019588
"U4 : Jules" de Denis Lapière, Pierre-Paul Renders et Adrian Huelva
wallpaper-1019588
Les cités de cristal, série (Chris Red)
wallpaper-1019588
Le vieil homme et son chat