Day's Reading # 227

Day's Reading # 227

des mots sur vos lèvres

Hello mes mordus,

Me voila de nouveau avec un Juno Publishing (avec une dose de noël) je ne garantis pas le résultat xD !

Day's Reading # 227

Titre : Murder by magic #1.6 : Christmas by magic
  Auteur : Thomas Andrew
Éditions : Juno Publishing

Résumé :

" Premier Noël de Dylan et de Jim à New Avallon. Si le loup-garou est euphorique à l’approche de cette fête qu’il chérit tant, ce n’est vraiment pas le cas du sorcier qui en a une sainte horreur. Lorsque Dylan tombe sur sa romance de Noël préférée, le couple se retrouve littéralement plongé dans l’histoire. Et il n’y a pas qu’eux… Le seul moyen pour s’en échapper : faire tomber amoureux les deux protagonistes coûte que coûte tout en gérant, tant bien que mal, leur entourage.

Les deux hommes sont bien décidés à relever ce défi, mais ils le savent très bien : la magie, même à Noël, a un prix… celui de la mort. "

Le début du livre :

" Chapitre 1
  
    
   Jim
      
      
     Debout, face au miroir, je grimaçai de dégoût à la vue du pull vert et rouge, représentant le renne Rudolf, et du serre-tête surmonté de bois d’élan planté sur ma tête, que j’arborais après avoir perdu un pari idiot dix minutes plus tôt, avec mon fiancé Dylan.
     Le monde est divisé en deux catégories : ceux qui aiment Noël et ceux qui détestent cette fête. Je faisais clairement et viscéralement partie de la deuxième frange de la population, et ce depuis le décès de mon père. Ma gorgone de mère n’avait jamais été friande de ces festivités et cela s’était aggravé au fil du temps. Généralement, elle s’arrangeait pour rendre l’atmosphère intenable en enchaînant les réflexions désobligeantes et autres enchantements à mon encontre. Elle avait un haut potentiel en temps normal, mais là, elle se surpassait. Une fois, elle m’avait transformé en boule de neige géante sur Faneuil Hall, à Boston, devant le sapin de Noël de la ville, faisant de moi une attraction pour les gamins et un urinoir pour les chiens. Le plus dur, après avoir repris mon apparence humaine, avait été de me débarrasser de l’odeur tenace et âcre de ces monstres. J’aurais bien voulu me venger, mais visiblement s’attaquer et torturer des enfants le soir du réveillon n’était pas urbain.
     Quant à Dylan, mon loup-garou maladroit qui partageait ma vie depuis deux ans, c’était l’inverse. Cet ancien militaire de l’US Army adorait cette fête. "


  Il est disponible ici, alors il vous tente ?      
Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Tous 2, le roman de Testu est philosophique et spirituel à la fois