Toute ressemblance avec un huissier existant...

Il suffit en général de prononcer le mot "huissier de justice" pour que les cheveux se dressent sur la tête, que des marques rouges apparaissent sur la peau, que l'on se mette à transpirer ou à avoir des palpitations. Principalement quand on se trouve à l'adresse où se rend l'officier public. La profession fait peur et a mauvaise presse. Pas toujours à tort, certains de ses représentants ne se comportant pas convenablement. Souvent parce que le public ignore les missions plus "nobles" de l'huissier que la saisie et la vente de biens. Bref.
Toute ressemblance avec un huissier existant...Il en est tout à fait autrement avec le héros du premier recueil de nouvelles de Jean Pierre Jansen, "On n'entre pas comme ça chez les gens!" (Quadrature, 114 pages). Cet huissier qui nous dépeint à la première personnes quinze affaires dont il a eu à s'occuper apparaît en finale humain, empathique et pédagogue, drôle par moments. Il a heureusement survécu aux coups reçus dans la première nouvelle. L'atout de ce recueil, le premier de l'auteur qui n'est pas un ancien huissier mais a abandonné son métier de chercheur en agronomie pour se consacrer à l'écriture, est qu'il présente quinze histoires de misère.
Des dettes bien entendu, imposant des recouvrements et des saisies, mais surtout des engrenages qui ont mené aux drames. Les découverts le sont pour cause de naïveté. De rêves un peu fous qu'on a cru pouvoir assumer. Derrière les affaires traitées, il y a des hommes et des femmes, parfois des enfants. Outre la Miss Talon déjà évoquée, on découvre le recyclage original des pots de peinture d'une droguerie en faillite, on rencontre une petite Léa de 4 ans, le funambule Antoine, on est surpris par l'histoire de René et ses horloges... On va en ville et à la campagne, de métier en hobby, dans des nouvelles de longueur variée. Des personnages attachants, bien campés, un style assez cash, plutôt oral, piqueté d'humour, une écriture parfois un peu lourde, quelques longueurs mais une approche originale de la profession d'huissier de justice. Ou plutôt d'un de ses représentants. Et surtout de la société actuelle. Une lecture plaisante.
#lisezvouslebelge

wallpaper-1019588
La petite ritournelle de l’horreur
wallpaper-1019588
"U4 : Jules" de Denis Lapière, Pierre-Paul Renders et Adrian Huelva
wallpaper-1019588
Les cités de cristal, série (Chris Red)
wallpaper-1019588
Le vieil homme et son chat