Gianna Gabriela / Tout pour toi – Bragan University 1

Gianna Gabriela / Tout pour toi – Bragan University 1

Tout pour toi - Bragan University #1

  • Auteur: Gianna Gabriela
  • Genre : Romance
  • Editeur : Juno Publishing
  • Collection : Maïa - Contemporain
  • Série : Bragan University
  • Publication : 24/11/2021
  • Edition : Numérique
  • Pages : 312
  • Prix : 4,49 €
  • Rating :
Gianna Gabriela / Tout pour toi – Bragan University 14 étoiles

Mia Collins a une vie rêvée. Elle était populaire au lycée, et sa vie à l'université commence très bien. Tout semble parfait jusqu'à ce qu'elle rentre chez elle pour les vacances et que tout change...

Une nuit suffit et le monde de Mia commence à s'écrouler. Elle est abasourdie par le fait que la vie qu'elle pensait connaître n'était qu'un mensonge. Après avoir perdu sa famille, elle est obligée de tout recommencer. Mais cette fois, elle jure de ne plus laisser personne s'approcher d'elle, de ne plus être blessée.

Mais la vie a une drôle de façon de faire le contraire de ce que vous demandez...

Colton Hunter est le capitaine et le quarterback de l'équipe de football. Avec un physique à tomber et de l'argent à n'en plus finir, on pourrait penser qu'il n'a aucun souci à se faire.

Mais derrière cette façade de vie parfaite se cache un sombre secret - quelque chose que Colton a été forcé de garder pour lui, craignant ce qui arriverait s'il en parlait. Déchiré de l'intérieur par le mensonge, il exclut tout le monde, ne permettant à personne d'être assez proche pour voir ce qui se cache derrière le masque...

Jusqu'à ce qu'une fille croise son chemin, ébranle sa détermination et le force à réaliser qu'il n'a pas besoin d'être fort tout le temps.

Gianna Gabriela / Tout pour toi – Bragan University 1

Avis de SoSweety :

Comme toute chronique qui se respecte, je me dois de remercier Maïwenn et les éditions Juno Publishing pour la découverte de cette histoire et la confiance accordée au blog dans le cadre de ce partenariat.

C'est en lisant le résumé et en voyant la couverture que j'ai eu envie de découvrir cette nouvelle auteur. Je ne m'en cache pas, j'apprécie énormément les New Adult et les romances sportives. Si les 2 sont combinés j'achète à coup sûr.

Nous voilà avec l'histoire de Colton et Mia. C'est une romance toute douce entre 2 personnages marqués par leur passé familial mais qui vont tenter de construire une vraie relation ensemble, envers et contre tout. Colton est un coureur de jupons mais en train de s'assagir, lorsqu'on le découvre, il est déjà dans sa phase où il en a marre de coucher pour coucher. Mia est une handicapé des relations en tout genre, casanière et elle a du mal à s'ouvrir aux autres à part Kiya sa meilleure amie. Colton craque d'entrée pour elle et va tout faire pour l'apprivoiser et il n'a d'yeux que pour elle et ce dès le début.

Ce qui m'a gênée par contre c'est par moment les expressions passent de normales à du verlan, genre il l'appelle meuf parfois et elle pareil, ça m'a déstabilisée car on ne dirait pas que c'est nos héros qui racontent l'histoire mais d'autres personnages. Je n'ai pas non plus compris l'avertissement en début de roman concernant un langage et des scènes explicites étant donné qu'il n'y a pas vraiment de passages dans le roman qui justifient cela ou alors il m'a manqué des parties...

C'est un vrai slow burn, genre ils mettent très looongtemps à s'embrasser, je ne suis pas trop fan de ça d'habitude mais là ça passe comme une lettre à la poste. L'écriture est fluide et addictive alors forcément ça efface très certainement le slow burn pour le remettre en second plan.

C'est vraiment un récit tout mignon qui va vous mettre du baume au cœur et en cette saison je vous garantis que c'est idéal. Colton est un héros que j'ai particulièrement aimé de part ses attentions envers Mia. J'ai adoré qu'il fasse tout pour passer le plus de temps avec elle, malgré son emploi du temps ultra chargé, car ça laisse voir qu'elle compte pour lui et à quel point ses efforts pour construire une relation saine payent. Il ne la lâche pas, limite stalker parfois, mais reste toujours correct dans ses approches et c'est un vrai gentleman. Il va vous donner des papillons dans le ventre. C'est un sportif genre gros nounours grognon qui saura faire battre votre petit cœur.

J'ai trouvé dommage qu'on ne les voit pas plus travailler sur leur sujet de sciences humaines car à la base c'est grâce à ce cours qu'ils se rapprochent. Le sujet était difficile mais l'auteur aurait pu plus détailler leurs sessions de travail, l'idée n'a finalement pas été exploitée jusqu'au bout et c'est dommage je trouve, ça aurait pu être plus approfondi car j'ai eu l'impression que c'était survolé, alors qu'à mon avis c'est important.

Ainsi, j'ai passé un très bon moment de lecture, c'est une première découverte de cette auteur et c'est certain, ce ne sera pas la dernière. Si vous aimez les romances à l'université, sur fond de sport, d'amitié et de reconstruction de soi, sans parler de l'aspect mignonitude à souhait, alors cette histoire est faite pour vous !

Gianna Gabriela / Tout pour toi – Bragan University 1

" Le reste du mardi passe vite, et le mercredi arrive bien trop rapidement à mon goût. C'est l'heure du séminaire junior, l'heure d'éviter Colton. Café à la main, j'entre dans la salle. J'ai besoin d'autant de caféine que possible pour m'aider à traverser cette épreuve. Avec au moins quinze minutes d'avance avant le début du cours, je prends mon téléphone et cherche dans les applications jusqu'à ce que je trouve un jeu auquel jouer.

La salle se remplit en vitesse, le volume des bavardages augmentant de façon continue. Lorsque la salle devient silencieuse, je suppose que le professeur est là et je range mon téléphone. Mais quand je lève les yeux, je réalise que tout le monde s'est tu parce que c'est Colton qui est arrivé dans la pièce.

Je vous jure que c'est comme dans un de ces films ringards, où le temps s'arrête et où il y a un projecteur sur le premier rôle masculin sexy. Pourtant, je ne peux pas détacher mon regard. Je regarde de ses pieds à ses cheveux noirs. Il a ce look à peine sorti du lit, mais ça lui va bien. Si c'était moi qui venais de sortir du lit, ce ne serait pas joli. En pantalon de survêtement et en chemise Under Armor moulante qui met en valeur la taille et la forme de ses biceps, il est encore plus beau que la première fois que je l'ai vu.

Avant que je ne puisse m'en empêcher, je regarde son corps de haut en bas une fois de plus, puis me concentre sur ses yeux. Ils sont d'un gris profond et perçant, et comme les sables mouvants, je m'y sens aspirée. Il me regarde alors, me surprenant à l'observer. Mes joues rougissent et il sourit d'un sourire parfait, puis fait un clin d'œil. Il passe lentement devant moi, trouvant un siège au fond de la salle.

Je suis encore figée par la gêne, et si je n'étais pas assise en ce moment, j'aurais l'air absurde. Je n'arrive pas à croire qu'il m'ait surprise en train de le mater de manière aussi flagrante. Je ne l'apprécie même pas. Il est beau, mais je ne choisirais jamais d'avoir une relation amoureuse avec lui. Non pas que j'imagine qu'il soit romantique, mais ce n'est pas la question. Mes joues sont encore rouges, et je prie silencieusement pour que personne d'autre ne l'ait remarqué.

Je me force à regarder devant moi, en repassant tout cela dans ma tête. Je sais que j'avais le regard d'une biche prise dans les phares quand il m'a vue. Et sa réaction m'a montré qu'il savait exactement ce que j'étais en train de faire. Je veux dire, sa réaction a été de sourire et de me faire un clin d'œil moqueur.

Crétin arrogant.

Après ce qui semble une éternité, le professeur entre enfin en classe.

- OK classe. Installez-vous, dit Clift en faisant signe de la main aux étudiants de s'asseoir. J'ai besoin que vous vous mettiez tous en groupes de trois étudiants au maximum. Une fois que vous serez dans ces groupes, nous ferons une activité qui me permettra de noter les présences et, je l'espère, d'apprendre vos noms.

Je suis instantanément effrayée. Ai-je mal compris ? Je reste assise un moment, attendant qu'il répartisse les groupes.

- Vous avez quatre minutes, ajoute le professeur Clift. Je vous suggère de vous y mettre.

Pendant que tous les autres se lèvent de leur siège et vont rejoindre leurs amis, je reste immobile. Je me dis que quelqu'un finira bien par se diriger vers moi. Mais au fur et à mesure que les minutes passent, je commence à me sentir comme l'enfant dans les films - celui qui est toujours choisi en dernier en cours de gym, ou celui qui est choisi de force par le professeur pour être ajouté à une équipe. Oui, ce sera moi. Le canard boiteux. Le dernier choix. Celle que personne ne veut. Je dois dire que ce n'est pas un sentiment étranger.

- Est-ce que tout le monde a trouvé une équipe ? demande le professeur après le temps imparti.

Il regarde dans la salle, et voit les équipes qui ont été formées. Je ne veux pas lever la main et lui montrer que je ne suis pas dans un groupe, mais c'est plutôt évident. Je suis assise à l'avant de la classe, et il n'y a personne d'autre autour de moi.

- Mademoiselle, quel est votre nom déjà ? dit le professeur Clift. J'espère pendant une demi-seconde qu'il ne s'adressera pas à moi, mais je le vois me fixer.

- Mia, dis-je. Mia Collins.

- Oui, Mia, dit-il en soulignant mon nom.

Le professeur jette à nouveau un coup d'œil dans la salle, puis il se tourne vers moi.

- Je pense que le groupe de M. Hayes peut bien accueillir une personne de plus. M. Hayes et M. Hunter, merci de vous être portés volontaires.

Non. Non. Non ! Ça ne peut pas être en train d'arriver.

Le professeur me regarde fixement.

- Mlle Collins, veuillez rejoindre M. Hunter et M. Hayes.

J'essaie, mais mes pieds ne coopèrent pas. Ils sont coincés sur place. Je regrette de ne pas m'être levée plus tôt pour me joindre à une équipe. Même si cela avait été inconfortable, ça aurait été mieux que ça. Voilà ce que je gagne à être une lâche.

Le professeur soulève ses lunettes et ses sourcils suivent, et je prends cela comme un signal pour me lever. J'attrape mon cahier, jette mon sac de livres sur mon épaule gauche et me tourne vers le fond de la salle. Les jambes tremblantes, je me dirige vers l'escalier et c'est alors que je réalise que tous les regards sont braqués sur moi.

Les garçons dans la pièce me lancent des regards amusés, tandis que les filles me regardent avec colère et jalousie.

Adieu la cape d'invisibilité, je me dis à moi-même. Je suis le centre d'attention, et je n'aime pas ça du tout. Je me dirige vers le fond de la salle aussi vite que possible, en espérant que plus vite j'y serai, plus vite les regards scrutateurs se détourneront de moi. Je suis obligée de lever les yeux pour savoir exactement où je vais m'asseoir, quand tout à coup...

Bang !

Je trébuche et tombe, mais mon genou amortit ma chute avant que mon visage ne s'en charge. Les rires fusent immédiatement dans la salle. J'ai la nette envie de courir, mais ce serait comme une sortie dramatique dans une des Télénovelas que je regardais avec ma mère. Ce serait encore plus embarrassant. Même si les rires dans la salle deviennent plus forts, je ramasse mon cahier, me lève et lève le menton.

Je surprends quelqu'un qui me regarde avec un sourire diabolique. C'est une fille mince aux cheveux blonds, aux yeux verts et aux jambes extrêmement longues. Elle me met immédiatement mal à l'aise. Elle me regarde avec de la satisfaction dans les yeux, comme si elle était fière d'elle.

- Trouvez votre place, Mlle Collins, dit le professeur avec impatience, mettant fin au concours de regards entre la fille et moi.

Je hoche la tête et continue à marcher, devant forcer chaque pas. Quand je me laisse finalement, tomber sur le siège vide à côté de Hayes, je ne le regarde pas ni Colton. Je sais que mon visage est encore rouge et chaud d'embarras. Je veux juste que ça se termine.

Gianna Gabriela / Tout pour toi – Bragan University 1

Vues : 14


wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Ball Mayhem! APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
News : Le Cercle de pierres Broché - M. W. Craven (Archipel)
wallpaper-1019588
Ernest et Célestine, toujours et à jamais
wallpaper-1019588
La Mer sans étoiles – Erin MORGENSTERN