Hawkeye sur disney + n'a pas encore mis dans le mille

HAWKEYE SUR DISNEY + N'A PAS ENCORE MIS DANS LE MILLE
 Chaque nouvelle série sur Disney + est accueillie comme un petit événement, car désormais vous le savez, l'univers cinématographique des Marvel Studios est complétée et enrichie régulièrement par ce type de proposition, qui la plupart du temps annonce même les longs-métrages à venir. Place donc au plus formidable archer de l'univers Marvel, à savoir Œil de faucon. Pardon, si vous êtes de la nouvelle génération, pour vous ce sera définitivement et uniquement Hawkeye. Il faudrait même d'ailleurs dire place à deux Hawkeye puisque deux personnages se partagent ce sobriquet. Clint Barton, qui est membre des Avengers -inutile de le présenter- est le premier; par contre sa nouvelle protégée, qui apparaît dans la série comme une gamine de riche particulièrement énervante, s'appelle Kate Bishop. Elle a été fortement influencée par Clint, qui lui a probablement sauvé la vie durant l'invasion des Chitauris; à partir de là elle a tout fait pour se hisser à la hauteur de son modèle et aujourd'hui elle aussi sait faire des miracles avec un arc et des flèches. Les deux premiers épisodes sont sortis cette semaine sur la plate-forme Disney Plus, et il faut être honnête, ce n'est pour l'instant pas une réussite totale, loin de là. Tout d'abord la série manque cruellement de rythme. Ce que l'on a pu voir pour l'instant a tendance à ronronner, le premier épisode a même des côtés fortement irritants, puisqu'il met en scène des festivités de Noël à la manière des vieux téléfilms américains d'autrefois. Clint Barton en famille, avec ses enfants, ça n'est pas non plus la trame idéale pour faire décoller un show super héroïque. Certes un peu d'intimité sert à renforcer la psychologie et les attraits que peuvent avoir les personnages, mais là on a tendance à piquer du nez dans l'assiette. Heureusement, la jeune Kate Bishop va se mettre dans de sales draps, dès l'instant où elle se met à espionner et à tenter d'en savoir plus sur la fortune et les secrets qui entourent son futur beau-père et sa famille. Si je vous dis Armand Duquesne, vous devez tout de suite penser au Swordsman, si vous êtes un habitué des comics. Autrement, ça ne vous dira probablement rien. Bref la petite va fouiner et c'est là enfin le vrai point de départ de la série.
HAWKEYE SUR DISNEY + N'A PAS ENCORE MIS DANS LE MILLE

Pour ce qui est de l'ambiance, de l'habillage, de l'esthétique, vous êtes priés de connaître le run de Matt Fraction et David Aja, dont on vous a déjà parlé sur ce blog (mais oui, ça se passait ici). La trame qui voit Kate en fuite, rencontrer Clint, adopter malgré elle un chien qui dévore avec délectation de la pizza (le fameux Pizza-Dog, qui a d'ores et déjà un webtoon programmé à son actif), mais aussi voit arriver sur la scène une bande de malfrats en survêtements, venus des pays de l'Est, bref, tout ceci découle des mêmes sources. Mais là où le comic-book était réellement truculent, et pouvait utiliser pleinement les trouvailles et les gimmicks que le média consent aux auteurs inspirés,  la série se contente d'aligner des redites, des imitations, qui fonctionnent beaucoup moins bien, car insérées dans une narration et des intentions beaucoup plus conventionnelles. L'humour est fort présent, et joue la carte du troisième degré et de l'absurde. Parfois ça passe, parfois ça casse, toujours on flirte quand même avec la ligne rouge. On notera ainsi une fausse comédie musicale sur les Avengers à laquelle assiste Clint Barton, ou encore la participation de ce dernier à un jeu de rôles médiéval plutôt pathétique. Pendant ce temps-là, Kate elle est l'élément inexpérimenté, la fonceuse qui met les pieds dans le plat et s'étonne naïvement des déboires qui lui pendant au nez. Une Kate Bishop Kate qui est jouée par la pétillante Hailee Steinfeld, que nous avons déjà vue dans Bumblebee il y a quelques années et qui, ironie du destin, a prêté sa voix à Spider-Gwen dans Spider-Man: A New Universe. Elle est également la voix américaine de VI dans la série Arcane de Netflix, qui cartonne. L'essentiel de ces deux premiers épisodes, c'est finalement ce qu'ils promettent, laissent espérer, ce qu'ils peuvent induire. La présence du personnage d'Echo, par exemple, qui soulèvent bien des questions (il faut s'attendre à une version différente de celle de l'univers Marvel traditionnel) ou encore celle de guest stars de prestige à venir, ou d'un grand vilain charismatique qui pourrait projeter l'ensemble dans une autre dimension. Le regard attendrissant de Pizza Dog, quelques quiproquos et des flèches, ce n'est pas encore assez pour mériter le déluge de louanges qui de toutes manières est de rigueur sur Twitter, dès que les "influenceurs de profession" commencent leur travail de sape, orientés par des conflits d'intérêts évidents. Promis, Hawkeye n'est pas une mauvaise série (pour ce qu'on en a vu) mais c'est loin d'être passionnant et jouissif. Les débuts les plus modestes depuis l'intronisation de Disney +, assurément. 

HAWKEYE SUR DISNEY + N'A PAS ENCORE MIS DANS LE MILLE

wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Nightwing #88, Seven Secrets #13, et plus
wallpaper-1019588
Miettes (humour décalé) - Stéphane Servant
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (dernier tome) • Maki Enjoji
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (derniers tomes) • Maki Enjoji