Day's Reading # 224

Day's Reading # 224

des mots sur vos lèvres

Hello mes mordus,

Me voici avec le livre d'un auteur que j'apprécie beaucoup pour avoir lu d'autres de ses récits !

obscur passeur de denis labbé

Titre : L'Obscur Passeur
  Auteur : Denis Labbé
Éditions : l'Alsacienne Indépendante

Résumé :

" Lorsque le passé et le présent s’entrechoquent, le monde est menacé. Reprenant conscience des siècles après son arrivée à Bavay-la-Romaine, le démon Orcus tente de récupérer sa place dans une société qui lui est étrangère. Pour retrouver sa gloire d’antan et sa douce Flavia, il compte sur l’écrivain Louis Peirotes. Ravivant son culte à travers le roman de Louis, il dispose désormais de l’énergie nécessaire à ses desseins.

Quelle terreur va-t-il provoquer chez ceux qui s’opposeront à lui au Ier siècle et de nos jours ?. "

Le début du livre :

" 1

"Mais cela soulignait le cours insensé que prenaient les choses. 

Georges Bataille : L'abbé C."
    
    Courbée sous l'effort, Annie Demol retirait avec difficulté la lourde pierre bleue qui condamnait l'entrée de sa citerne privée. Soufflant autant de rage que de peine, elle forçait son corps à dépasser ses limites, impatiente de parvenir à son but. Son visage, autrefois agréable, s'était marbré de veinules rougeâtres et de taches blanches entre lesquelles perlaient de fines gouttes de sueur. Les quelques traces de maquillage présentes autour de ses yeux avaient sombré sous ce déluge, déposant de sinueux ruisseaux pâteux jusque sous son menton. Mais cela ne la gênait pas, son apparence physique était vraiment le dernier de ses soucis. Elle avait, depuis longtemps, dépassé le stade où les fards recouvrent les tourments, dépassé les frontières de l'épuisement qui annihilent toute volonté de se raccrocher à des chimères.

Si elle daignait encore souligner son regard d'un peu de khôl, elle avait jeté tout ce qui, durant une quarantaine d'années, avait encombré son armoire de salle de bain. Fonds de teint, blushs, mascaras et même crayons avaient rejoint l'oubli auquel elle se destinait. Plus rien n'était capable de la rattacher à ce monde. Surtout pas la terre dont les femmes ont pris l'habitude de se couvrir le visage. À cette simple idée, son cœur se souleva, lui ôtant ses dernières bribes de courage.

Elle marqua une pause avant de reprendre sa tâche, ahanant sous la tension qu'elle imposait à ses muscles. "

    Il est disponible ici, alors il vous tente ?    
Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Cléopâtre - Les grandes passions de l'histoire (Sonia Alain)
wallpaper-1019588
Week of X : Wolverine #18 et X-Men #5
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ? #244
wallpaper-1019588
C’est lundi, que lisez-vous ?