Mercredi ciné #109, "Robinson Crusoé ", le film d'animation

Mercredi ciné #109,

 Film animation, famille, voyage, franco/belge 2016  

Réalisation : Vincent Kesteloot

 
Synopsis

" Mardi, un jeune perroquet, vit sur une île paradisiaque avec d’autres animaux. Il rêve de quitter son île pour découvrir le reste du monde. Après une violente tempête, Mardi et ses amis font la découverte d’une étrange créature sur la plage : Robinson Crusoë. Les animaux de l’île vont devoir apprivoiser ce nouvel arrivant ! C’est pour Mardi l’occasion de vivre une extraordinaire aventure et peut-être de quitter son île ! "

Bande Annonce

Robinson Crusoe
Robinson Crusoe Bande-annonce VF
Voix Françaises
  • Fabrice Fara : Robinson Crusoé
  • Jérôme Wiggins : Cecil
  • Emmanuel Garijo : Mardi/Mak
  • Jean-Claude Donda : Scrubby
  • Céline Ronte : Rosie
  • Adeline Chetail : Epi
  • Barbara Tissier : Kiki
  • Virginie Ledieu : Mia
  • Serge Biavan : Mal
  • Paul Borne : voix aditionnelles
 
Mon avis 

Un petit film d'animation que nous avons vu ce weekend avec mon fils. Un dvd trouvé je ne sais plus où et comme nous avons eu un peu de temps, ce fut l'occasion de le découvrir. Alors il démarre avec deux souris chapardeuses sur un navire qui tentent de fuir un chat qui a faim. Et sur un bateau, pas évident de se faufiler, jusqu'à ce que la vigie voit un feu sur une île et branlebas de combat, le bateau dérive permettant ainsi à nos deux souris de survivre. Un homme pendu, des bêtes qui trainent autour semblant vouloir le manger, rien de tel pour ces pirates de l'aider, enfin moyennant quelque chose. C'est là que l'histoire commence, aussi bien du côté de Robinson Crusoé sauvé par les pirates que par Mardi, le perroquet qui voulait changer de vie et vivre une aventure incroyable.

Une histoire de dangers, d'échanges, de peurs, mais surtout de solidarité entre des animaux qui n'ont jamais vu d'humains et un homme qui ne parle pas l'animal. Entre un bouc qui en voit plus rien, un tapir qui mange tout et n'importe quoi, un caméléon qui a toujours peur et bien d'autres animaux en périls par le fait que notre Robinson débarque sur leur île sans avoir le choix avec son chien, les péripéties ne s'arrêtent pas. Entre la peur de l'humain et celles des sauvages, cela en devient risible. Nous avons beaucoup rit de les suivre tous dans leurs idées fixes. Sans se connaître ils ont déjà des appréhensions... et dans un film d'animation c'est amusant, dans la réalité c'est dommage, parce que cela signifie que la méfiance est d'abord la première chose qui existe avant de comprendre que nous pouvons nous entraider.

Tous différents et pourtant ils sont tous solidaires à leur façon et surtout c'est inattendu de les voir tous ensemble. De l'aide qui profite à tout le monde, si ce n'est que deux affreux sont derrière eux : les CHATS ! De véritables bébés tigres qui sont prêts à tout pour obtenir nourriture sans effort et qui en deviennent vraiment méchant. De l'action et des rebondissements, mais le rêve de Mardi qui reste dans sa tête : voir du monde, partir à l'aventure. Une perte qui fait mal, des efforts pour compenser, nos héros sont vraiment déterminés. Une belle histoire qui nous montre que tendre la main n'est pas faite pour être mordue même si nous sommes différents. Les dessins sont très beaux, il faut tout de même voir les paysages paradisiaques de l'ile, la mer déchainée avec les bateaux, les animaux qui ont du caractère et sont vraiment touchants.

L'histoire part du Robinson Crusoé que nous connaissons tous plus ou moins et s'il n'y a pas de vendredi, il y a tout de même des personnages qui méritent le coup d’œil. Les expressions de ces créatures donnent vraiment le ton, on dirait presque des êtres humains. Les émotions et sentiments sont aussi forts et sont entraînants. L'histoire dérive du roman, c'est certains, mais il apprend bon nombre d'éléments pour ceux qui ne connaissent pas ce monde de piraterie, tout comme les caractéristiques de certains animaux. La médisance, la trahison, les plans bien pourris de certains d'entre eux donnent plus de piment à l'histoire.

En conclusion, nous avons passé un bon moment de visionnage bien au chaud. Une histoire colorée, vive, pleine d'esprit et d'humour, de suspense et d'aventure ! En plus les images sont vraiment très sympa, cela change de la froideur de ce moment.

Mercredi ciné #109,


 

Ma NOTE 

Mercredi ciné #109,


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
King’s game, tome 1 à 5 • Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda
wallpaper-1019588
King’s game, tome 1 à 5 • Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda
wallpaper-1019588
L'autre proposition de la PdM #79
wallpaper-1019588
Beta ray bill par daniel warren johnson : grand spectacle en grand format chez panini