Âmes indociles

Il est temps de retrouver l’homme qui aime pudiquement (Dante) répondre présent quand sa petite sœur (Calliopé) folle l’appelle. Quand un intouchable (Lennon) rencontre une intouchée cela donne une histoire de lien (Willow) qui pourrait effacer les blessures du passé. Comme les deux précédents tomes, j’ai passé un super moment de lecture.


Et si le passé s’effaçait ?


Âmes indociles

De quoi ça parle : C’est un père célibataire et son coeur n’est pas à prendre. Elle ne va pas lui laisser le choix. Styliste un peu perchée à l’âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d’affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l’enfant qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait déceler une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’attendait plus.

Qu’est-ce que j’ai aimé … ou pas … : Si j’ai eu peur de ne pas m’attacher à Calliopé, après quelques chapitres, j’ai été touchée par cette jeune femme qui est plus maladroite que méchante. Alors que dire 1) Calliopé Lazzari a vécu sous le joug de son père pendant toute son adolescente. Comme ses frères et sa mère, elle s’est pliée aux ordres de son paternel, contrainte et forcée. Si ce qui s’est passé lorsque les portes de leur belle maison étaient fermées n’est plus un secret pour tout le monde, Calli en conserve un qui l’est temps de retrouver. Car, si elle paraît un peu fofolle, elle a surtout été blessée dans son âme quand elle a dû faire le plus gros sacrifice de sa vie : abandonnée sa fille. D’ailleurs, sans le savoir, le père de celle-ci lui a donné de quoi les retrouver. Alors certes, elle débarque dans leur vie en mentant, en se moquant de foutre le bordel dans leur vie bien ranger, mais elle n’a qu’une seule priorité, partager du temps avec cette petite qu’elle ne connaît pas. Si elle se rend compte tout de suite que la petite a hérité de son caractère, elle tente malgré tout de l’amadouer. Elle compte même profiter de ce coup du destin pour lancer une nouvelle collection pour enfants. Calliopé ne veut plus profiter de son nom, ne veut plus rien à voir avec l’entreprise familiale, alors quoi de mieux qu’un nouveau départ dans une nouvelle ville, aux côtés de deux personnes qui lui sont devenues indispensables en quelques semaines. Cependant, tout ne sera pas simple, si elle peut s’appuyer sur son meilleur ami Gus (on en parle après) et Dante (mon chouchou), elle va aussi devoir cadenasser ses sentiments pour Lennon, qui ne veut que le bonheur de sa fille et non le sien. 2) Lennon Hathaway est le père adoptif de Willow, la fille de Calliopé. Pour la fillette, il a tiré un trait sur la relation avec sa fiancée, mais il ne regrette rien. S’il sait qu’il est un peu raide, il se rend compte qu’aux côtés de Calli, la petite laisse place à sa part artistique. Homme d’affaires occupé, il a engagé une baby-sitter qui fait comme chez elle (cela pourrait ne pas plaire à tout le monde 😉). Dès la première rencontre, il sait que Calliopé va boulverser sa vie, mais il ne s’attendait pas à tout ça. S’il comprend le besoin qu’elle a de retrouver sa fille, sa priorité restera toujours le bonheur de Willow, alors hors de question de lui faire de mal et de batifoler avec sa mère. Si cela va lui demander un sang-froid à toute épreuve, il est prêt à essayer quelque chose sans pour autant le crier sur les toits. Lennon est l’exact opposé de Calli. Il est réfléchi, posé et dégage une confiance en soi qui vous donnera envie de vous blottir dans ses bras ^^. 3) August Perry est le meilleur ami de Calli, depuis l’abandon de sa fille, elle s’accroche à lui comme à bouée de sauvetage. Il aime jouer les idiots pour remontrer le moral des troupes. Son look improbable fait passer celui de Calli presque comme “normal”. Il répond à son téléphone à n’importe quelle heure, est prêt à travailler des heures pour ne même pas être payé et surtout il se plie en quatre à chaque demande de sa complice. Il ne met jamais en doute les demandes de son amie et fonce tête baissée avec elle, en n’oubliant pas de la nourrir et de l’hydrater. Une personne en or …

Âmes indociles

Avis : Si Calliopé est prête à réparer ses erreurs, car malheureusement, elle se sent coupable d’avoir accédé à la demande de son père pour abandonner sa fille, elle sait qu’elle peut compter sur le soutien de son frère Dante et de sa compagne, Solveig. Si elle jalouse un peu leur relation, elle se sent soulagée qu’il ait enfin réussi à laisser le passé derrière lui. D’ailleurs, Sol est une oreille attentive, qui sera là en cas de doute ou de sas de décompression. Entourée de son meilleur ami et de son frère, elle va pouvoir tenter d’approcher cette petite fille qu’elle n’a jamais eu le loisir de serrer dans ses bras. Au fur et à mesure de leurs rencontres, son cœur se desserre petit à petit. Cependant, si elle peut “profiter” de quelques instants avec la fillette, elle n’oublie pas qu’elle doit la vérité à son père adoptif. Lennon est un homme que j’ai beaucoup aimé. Sa fille est devenue sa priorité à partir du moment où elle est entrée dans sa vie (je vous laisse découvrir comment). Elle a chamboulé son quotidien, mais pour rien au monde, il reviendrait en arrière. Sa priorité est le bonheur de Willow et même lorsqu’il apprend qui est Calliopé, il ne lui tourne pas le dos. Il met les choses aux claires rapidement, ce qui compte est leur fille, il n’est donc pas possible de céder aux sentiments naissants qui s’amplifient de jour en jour. Willow a l’occasion de pouvoir rencontrer sa vraie mère, de passer du temps avec elle et même de développer tous ses côtés artistiques. J’ai parfois eu de la peine pour Lennon, qui même s’il voit qu’une étrangère (ah ben si !) débarque dans sa vie pour revendiquer sa fille, il ne pense qu’à Willow. Je l’avoue, j’ai parfois trouvé Calli égoïste. Elle ne pense pas aux conséquences ou même aux sentiments de Lennon. Elle est là pour sa fille et veut tout faire pour passer du temps avec elle. Elle exige, s’incruste dans leur vie sans savoir si ce qui lie sa fille à son père. Elle est jalouse, se comporte mal et ne voit pas où est le problème. Elle pense tout savoir mieux que tout le monde alors qu’elle ne connaît personne. D’ailleurs la petite a hérité de son franc-parler et pourrait lui faire aussi mal avec des mots. Calli avance enfin dans sa vie, profitant du coma de son père pour oublier, un temps, son passé douloureux. Malheureusement, c’est bien connu, le passé finit toujours par revenir et son paternel a le bras long, malgré ce qu’il lui est arrivé. Il pourrait même avoir un moyen de pression pour faire plier la demoiselle… Dans ce dernier tome, on touche enfin au bonheur, bien sûr, tout ne sera pas simple, les sourires seront parfois faux, les larmes couleront, mais tous les sacrifices valent bien l’amour d’une enfant et de son père.

@ très vite entre deux chapitres
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. (Re)Découvrez mes avis coup de ♥ sur “Corps impatients” (tome 1) et “Cœurs insoumis” (tome 2)


wallpaper-1019588
Wild Bikers
wallpaper-1019588
L'Étrange Histoire de Benjamin Button
wallpaper-1019588
Haute Alchimie – Marie Meyer
wallpaper-1019588
Sinbad le marin et les géants farceurs (Melegari, Milani, Pratt) – Editions Altaya – 12,99€