La guerre des clans, cycle 5, tome 1 : Le sentier du soleil - Erin Hunter

La guerre des clans, cycle 5, tome 1 : Le sentier du soleil - Erin HunterLa Guerre des clans, Erin Hunter

Cycle 5, tome 1 : Le sentier du soleil

 Editeur : Pocket Jeunesse (PKJ)

Nombre de pages : 321

Résumé : Depuis bien des lunes, une tribu de chats vit paisiblement dans les montagnes. Mais les proies se raréfient et survivre devient de plus en plus dur... Guidé par une vision, un groupe de jeunes courageux décide de partir à l’aventure pour trouver de nouvelles terres. Ils vont devoir parcourir le sentier du soleil, un monde périlleux peuplé de chats errants, solitaires et menaçants...

 

- Un petit extrait -

« Une lumière froide ondulait sur le sol d'une caverne si vaste que sa voûte se perdait dans l'ombre. Une cascade en masquait l'entrée, son grondement résonnait sur les rochers. Au fond de la caverne, une vieille chatte blanche et frêle était tapie dans l'obscurité. Malgré son âge, son regard vert restait perçant et sage tandis qu'elle passait en revue les félins amaigris. Les plus robustes allaient et venaient devant la chute d'eau scintillante alors que les plus âgés restaient blottis les uns contre les autres dans leurs nids. Quant aux chatons, ils poussaient des miaulements désespérés pur que leurs mères épuisées les nourrissent, même un tout petit peu. »
- Mon avis sur le livre -

 Lorsque la sortie de ce cinquième cycle a été annoncée, malgré tout mon amour pour cette saga, je dois bien reconnaitre que j’étais plutôt partagée : d’un côté, j’étais curieuse de découvrir la naissance des Clans, et également heureuse de retrouver la forêt que nous avions quittée dans le deuxième cycle, mais de l’autre, j’étais perturbée par ce soudain retour en arrière et assez triste de quitter (même momentanément) les personnages que nous suivons depuis le tout début de la saga … « Heureusement » (c’est bien la première fois que je dis cela), la traduction française a toujours environ cinq ans de retard sur la parution anglaise, cela m’a donc laissé pas mal de temps pour me faire à l’idée de cette interruption dans la chronologie ! Et comme la fin du quatrième cycle est vraiment très difficile à encaisser pour le lecteur, j’ai finalement accueillie avec une grande joie ce « cycle spécial » qui va me permettre de digérer doucement ce traumatisme littéraire ! C’est donc partie pour de nouvelles aventures avec des chats qui, jusqu’à présent, n’existaient dans notre esprit qu’à l’état de légendes : c’est l’heure de découvrir L’aube des clans

La vie est de plus en plus rude pour les chats vivants dans les montagnes : ils sont de plus en plus nombreux et les proies se font au contraire de plus en plus rares. C’est alors que leur meneuse, Conteuse, reçoit une vision de leurs ancêtres : « il existe un autre endroit baigné par le soleil et où le gibier ne manque jamais, quelle que soit la saison ». Cette annonce sème la discorde au sein de la Tribu : tandis que certains sont prêts à tenter leur chance et à rejoindre cette terre promise, d’autres refusent de se fier à un rêve et de quitter leurs chères montagnes et leur famille. Pour la première fois que leur existence, Gris Poil et son frère Ciel Bleu sont en désaccord : le premier veut rester, le second souhaite partir … Les adieux sont difficiles, entre peine et rancœur. Mais lorsque leur petit frère, Pic Crochu, fugue pour rejoindre coute que coute les explorateurs en dépit de la tempête glaciale, Gris Poil n’a pas le choix : il doit retrouver le chaton, et l’accompagner jusqu’à ce nouveau territoire. Les embûches sont nombreuses sur le chemin, mais le petit groupe de courageux parviennent finalement dans un lieu qui leur semble accueillant. Mais ce n’est que le début des difficultés ...

Cela fait déjà vingt-quatre tomes, six hors-séries et une bonne dizaine de mangas que nous vivons avec les Clans, de telle sorte que ceux-ci nous apparaissent presque comme intemporels : pour tout dire, je ne m’étais jamais véritablement posé la question de savoir quand ni comment ils s’étaient formés, un peu comme s’il y avait toujours eu des Clans dans la forêt. J’avais donc un peu peur que ce cycle contant la naissance des Clans « brise » en quelque sorte cette magie … mais j’ai très vite été rassurée sur ce point. Car les autrices ont fait quelque chose que j’apprécie énormément : elles ont bouclée la boucle. Dans les cycles précédents, nous avions ainsi appris que les Chats des Temps Révolus ont quitté le pourtour du lac et se sont installés dans les montagnes. Et voici qu’ici, nous découvrons que les chats de la Tribu de l’Eau vive quittent ces-dites montagnes pour rejoindre la forêt, cette même forêt que bien plus tard les Clans ainsi formés quitteront à leur tour pour s’installer autour du lac … Cela peut donner le sentiment que nous tournons en rond, voire même que les autrices manquent d’imagination, mais pour ma part, j’aime énormément cet aspect très cyclique, cet éternel recommencement qui nous rappelle que tout est intimement lié, le passé, le présent et le futur.

Le futur … Pour Gris Poil et Ciel Bleu, l’avenir semble bien sombre : faute de proies en quantité suffisante, la Tribu dépérit peu à peu. Face à l’espoir apporté par la vision de leur meneuse, les deux frères réagissent très différemment. Le premier, très sensible, se refuse à quitter la grotte qui l’a vu naitre, se refuse également à quitter sa mère et son petit frère qui ont besoin de lui. Le second, plus individualiste, est convaincu que quitter les montagnes est le seul moyen de survivre, même si cela signifie laisser les autres se débrouiller seuls dans ce territoire hostile. Connaissant les autrices, nous sentons confusément que cette divergence est loin d’être la dernière, et que les différences entre les deux frères ne feront que s’accentuer au fil du temps, et joueront une place primordiale dans l’intrigue … Car nous sentons également que la naissance des Clans ne se fera pas sans violence : au début, nous aimerions croire que ce sont simplement les aspirations différentes qui scinderont le petit groupe unifié, les uns préférant vivre dans les landes et les autres pêcher dans le ruisseau, mais il faut bien se rendre à l’évidence, les choses seront loin d’être aussi enfantines … Ca se profile d’ailleurs déjà vers la fin.

En bref, vous l’aurez bien compris, ce fut vraiment une bonne surprise : j’avais un peu peur de ne pas « trouver mon compte » avec ce nouveau cycle, mais celui-ci promet finalement d’être vraiment intéressant, palpitant et émouvant. J’ai retrouvé avec un bonheur immense la forêt : c’est un peu comme retourner à la maison après une longue absence, il faut certes se réapproprier les lieux, les redécouvrir en quelque sorte, mais on s’y sent tellement bien … Mon seul petit regret, c’est vraiment la brièveté de ce premier tome : il s’agit vraiment d’un opus introductif, nous présentant les personnages principaux, leurs relations et leurs caractères, nous expliquant d’où ils viennent et pourquoi ils ont quitté leur territoire, nous contant leur voyage, leur épopée pour parvenir jusqu’à ce lieu … Et même si les derniers chapitres mettent progressivement en place les prémices de l’intrigue du cycle, c’est encore assez sobre, assez calme, et donc un tantinet ennuyeux comparé à ce que nous venons de quitter avec le quatrième cycle ! Mais je pense que c’est le calme avant la tempête, et j’ai déjà un peu peur de ce qui va arriver à Gris Poil, qui est un personnage que je trouve vraiment très attachant, sans doute car on se ressemble beaucoup lui et moi !


wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Monster Clash 2 APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Les garçons russes ne pleurent jamais
wallpaper-1019588
L’armée des ombres – Joseph Kessel
wallpaper-1019588
F*** Eve, mon père Noël s’appelle Adam ! – Caro M. Leene