C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Serait-se un bilan mensuel quasi semestriel ? Mais oui, vous ne revez pas, on vous revient en force aujourd'hui avec un giga bilan qu'on espère suffisamment complet mais pas trop indigeste non plus de ce que vous avez manqué ces derniers mois : les découvertes culturelles de Tata Alberte dans un CLPJBT en bon et dû forme !

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Alberte rising from the dead dans ton lecteur WordPress.

TOP ♥

TOP ♥

Côté top, vous l'aurez compris, nos découvertes ont été nombreuses, et pour cause ca fait bien 107 ans qu'on a pas réussi à venir vous écrire par ici ! Alors pour vous faire un résumé, un livre, une phrase (c'est faux, on a écrit des mini-pavetons des familles.) Attention? Zépartiiiiii !

* Nous avons finalement pris le temps de découvrir la saga Momo de Jonathan Garnier et Rony Hotin. Courte saga jeunesse en deux tomes qui nous avait été conseillée il y a fort fort longtemps par L'Ourse bibliophile et sans grande surprise c'était très beau, très doux et à la fois très chargé émotionnellement. En bref, tout ce qu'on aime en littérature (graphique ou non d'ailleurs) !

* Le duo Dillies/Hautière a fait son grand retour en librairie et c'est sans vergogne aucune que nous nous sommes ruées dessus telles... telles... Je sais pas, telles des personnes surexc'. (Si vous avez réussi à trouver une métaphore pour terminer notre phrases on est preneuses. On voulait partir sur des poules caquetant mais bref, on s'est très peu convaincues humoristiquement parlant c'était d'un plat désolant.) Mais évidemment vous le savez déjà étant donné qu'on vous a déjà dit tout le bien dont on pensé de ce premier tome de saga qui s'annonce pour le moins trop chouette.

* On est totalement tombées sous le charme d'Anne de Green Gables dont l'insouciance, la bonté et la joie de vivre nous ont totalement conquises. D'ailleurs, le tome 2 est dans notre PAL est n'attend que nous pour l'automne. On vous en dira peut être des nouvelles en despee histoire de pas vous spoiler. Probablement une des lectures les plus douces, réconfortantes et belles de notre année pour le moment.

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Chose rare, la série nous a encore plus touchée que le livre. C'était d'une justesse et d'une perfection dingue.

* Côté littérature contemporaine on a enfin pu découvrir la plume de Sally Rooney qui fait frissonner toute la booksphère anglophone. C'était très beau et touchant malgré la plume assez brut de l'autrice. On a aimé être plongées à brûle pour point dans le quotidien de ces jeunes adultes sans ménagement et on lira d'autres de ses livres avec plaisir. La série est par ailleurs un petit bijoux, pour celles et ceux qui voudraient se laisser tenter ! Pour des mots bien plus justes sur Normal People on vous invite à aller lire la chronique de Charmant Petit monstre (qui a fait son retour sur la blogosphère pour notre plus grand plaisir !)

* Viennent ensuite trois excellentes lectures dont on vous a déjà parlé dans notre article dédié à nos lectures de l'été. Un livre illustré plein de douceur et de nostalgie de l'enfance qui nous a beaucoup émues, un manga tranche-de-vie comme on les aime sur une chose qu'on adore également (aka le camping et l'aventure, sisi) et un classique de la littérature française dont la fin nous hante encore. L'été a été très riche en bonne lectures, vous en conviendrez !

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

* A l'occasion de la republication des titres de Junji Ito chez Mangetsu, on s'est décidé à mettre la main sur Gyo (qui n'est pas publié chez Mangetsu, on sait ça n'a aucun sens nos schémas de pensées) et wahou, quelle énorme claque! Décidément Junji Ito reste le roi du manga horrifique et celui là est à ce jour notre préféré de l'auteur. On attend avec impatience de découvrir les republications chez Mangetsu mais on y va désormais en étant persuadés que ce sera grandiose et glaçant.

* Côté BD on a découvert le trait de Dav Guedin avec Une vie d'huissier et il est automatiquement entré dans le palmarès de nos auteurs de BD français favoris. Dans un style très punk et " BD indé américaine ", Dav Guedin nous raconte l'histoire de son oncle huissier, un oncle un peu loser auquel il n'arrivait que des merdes et un homme terriblement touchant à la fois. On a adorée cette BD au point de l'acheter, c'est pour vous dire (on n'achète que très peu de BD pour des raisons de place. On favorise l'emprunt en bibliothèque normalement mais là c'était un cas de force majeure. On la voulait dans notre bibli à tout prix). Gros coup de cœur graphique, vous l'aurez compris !

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

* C'est avec joie que nous nous sommes également plongée dans l'œuvre d'un autre maître du manga d'horreur, à savoir Gou Tanabe. Ses adaptations de l'œuvre de Lovecraft sont de vrais chef-d'œuvres qui, certes manque de souplesse dans la représentation des personnages et dans leur expressivité. Mais Gou Tanabe excelle dans l'art de rendre terrifiant et vivant des personnages mais aussi de donner vies aux abominables Old ones. Des ouvrages à découvrir d'urgence si vous appréciez Lovecraft et/ou l'horreur cosmique. Allez, pour le plaisir on vous en insert une petite planche avec du bookporn pour régaler vos yeux même si c'est pas issu des Montagnes Hallucinées (on vous a même pas précisé que c'était notre favoris jusqu'ici. Une tension parfaite des illustrations au sommet (quel jeu de mot de l'enfer). Bref wahou!)

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

* Dans un tout autre registre on vous invite vivement à découvrir La valise de Sergueï Dovlatov. Ce livre d'une centaine de page nous a tout bonnement régalées. On ne connaissait absolument pas l'auteur de ce livre avant d'avoir lue La valise et une chose est certaine désormais, on veut lire TOUT ses livres. C'est absurde, c'est bourré d'autodérision et c'est russe alors franchement, faut-il qu'on vous en dise plus? Amateurs d'absurde et de kafkaïen, vous trouverez peut-être votre bonheur entre ces lignes où tout est à la fois tristement désolant et intoléra blement hilarant.

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)Anya et sa tête de fourbe kiki ♥

* Enfin le nombre de nos sagas mangas en cours s'élargit avec Spy X Family (dont on se demande bien pourquoi on vous a mis la couverture du tome 2 mais bref), une saga pour laquelle on a eut un beau coup de coeur. Savant mélange de récit d'espionnage et d'histoires de familles, cette saga non contente d'être originale, nous propose des personnages terriblement attachants et des quiproquos à n'en plus finir. Tout ce qu'il faut pour passer un bon moment en compagnie de cette famille pas comme les autres. On attend de découvrir la suite avec impatience et qui sait, peut être un jour de voir les Forger portés à l'écran dans un anime (ce serait si bien, s'il vous plait petit jésus écoutez nos prières).

Et maintenant c'est fini la rigolade, on passe à notre plus gros flop (on en a choisi qu'un parce qu'en vrai y en a d'autres qui étaient décevant mais celui là a remporté la queue du mickey en étant carrément GÊNANT) C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Ça faisait bien longtemps que je voulais me plonger dans ce court texte de littérature jeunesse, considéré comme un grand classique. Quelle ne fut pas ma déception! Aïe aïe aïe... Gudule pousse le caricature jusqu'au racisme dans ce livre qui nous offre un personnage secondaire pour le moins douteux. De fait, le meilleur ami de son héros n'est autre que Doudou, un jeune garçon noir passionné de rap et qui ne s'exprime que de cette manière. Pour bien montrer l'aspect rythmé de ses propos, des tirés viennent lier les syllabes et les mots (ce qui est hautement relou d'ailleurs). L'autrice s'embourbe, le jeune Doudou, qualifié en permanence de " black " est un passionné d'MC Solar et lorsque la fille de ses rêves prend forme sous ses yeux, elle est évidemment noire elle aussi et porte la casquette sur le côté. Une tonne de clichés racistes qui nous ont pour le moins hérissé le poil et un peu rendues nauséeuses. AH et aussi, l'autrice apprécie beaucoup le fait d'insister sur la blancheur des dents de Doudou en comparaison à la couleur de son visage... (" Le grand sourire immaculé distend la bouche sombre. " (p.176)) En 187 pages ça doit revenir bien 6 fois! BREF, vous l'aurez compris, cette lecture nous a carrément mises mal à l'aise et le moins qu'on puisse dire c'est que ce livre de 1995 a sacrément mal vieilli ! Malgré le beau message qu'il transmet sur la littérature (enfin, là encore on a relevée une petite citation qui nous a bien irritée : " Et ce n'est pas tout : il lit! Et pas n'importe quoi, pas des bande dessinées! " (p.175) L'occasion de rappeler une fois de plus : 👏Foutez 👏 la 👏 paix 👏 à 👏 la👏 BD👏.... Et à vos enfants accessoirement aussi!), l'écriture et les pouvoirs de l'imagination, on ne vous recommande pas vraiment ce livre. Enfin tout du moins on ne ferait pas lire ça à nos enfants si on en avait !

Autre exemple pour la fin histoire de bien vous montrer le côté raciste " latent " dans certaines phrases. Ici, mis sur un pieds d'égalité deux capitales et un continent... Bah oui, vous savez ce continent qu'on considère tellement pas qu'on est même pas foutu d'en citer une capitale :

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Pour résumer cette lecture en un gif on dirait... Cringe/20

" C'est-toujours-le-moment,-mon-pote, pour-la-muuu-sique,-que-ce-soit-à-Paaaris,-New-York-ou-en-Aaa-frique! "

Ah et aussi, ça nous a fait rire alors on vous le signal, dans notre édition, la courte biographie de l'autrice précise : " Elle a écrit pour les enfants plusieurs albums et récits qui traitent de manière légère et drôle des sujets graves et d'actualité, comme le sida [...], les S.D.F, ou le racisme. " On sait pas vous mais on sent que ces livres là, ça doit pas être très beau à voir non plus !

AILLEURS SUR L'INTERNET LITTÉRAIRE (OU PAS)

Côté blogosphère et globalement internet littéraire, on a deux trois liens d'articles à vous partager. Des articles tout chaud tout frais et aussi des moins neufs, sortis y a genre 3 mois mais qu'on ne vous avait pas partagés vu qu'on avait pas écrit de CLPJBT depuis avril!

* Chez PrettyRosemary on a littéralement bavé sur Pachinko de Min Jin Lee. L'ouvrage a l'air génial tout simplement. Une romance historique sous l'occupation japonaise en Corée on sait pas vous mais nous ça nous hype à 200%. Et pour que vous vous fassiez un avis sur la question, le mieux c'est que vous alliez jeter un oeil à l'article que PrettyRosemary lui consacre. Elle en parle bien, ça donne hyper envie, voilà.

* De son côté, et comme à son habitue L'Ourse bibliophile nous a écrit une pléthore d'articles en mon absence. Parmi ceux là, j'ai retenu évidemment ses tags. J'ai beaucoup apprécié les lire et notamment son Tag Intimidating TBR parce qu'entre nous, on est tous pareils avec les pavés, d'une part. Et d'autre part c'est toujours chouette de découvrir les PAL des autres sous un angle un peu différent. Dans ce tag, elle évoque un livre qu'elle n'a jamais trouvé le temps, ou du moins trouvé le bon moment, le bon état d'esprit pour le savourer de bout en bout. Quelle joie de voir quelques jours plus tard publier sur son blog une chronique sur ledit livre, aka Et quelquefois j'ai comme une grande idée de Ken Kesey. Un livre qui semble hors du commun, dont elle semble être ressortie des étoiles pleins les yeux et c'est contagieux ! Son enthousiasme perce à travers chaque phrase, chaque mot et on n'a plus qu'une envie désormais, découvrir ce livre dès que possible !

* Et évidemment comment évoquer l'une sans évoquer l'autre? La compère Hauntya a également fait des siennes! D'un côté elle nous a fait le plaisir monstre de devenir elle aussi une défenseuse de la cause Pagnolesque avec son article sur L'eau des collines. Elle en parle vraiment vraiment bien et je ne peux qu'approuver sa façon de qualifier le diptyque de véritable tragédie parce que j'avais chialé ma race si mes souvenirs sont bons. D'autre part, dans son bilan lectures de mai elle nous a rappelé pourquoi on avait mis la main sur Le jeu de la dame. La encore on dit chapeau bas à Hauntya, Le jeu de la dame est enfin arrivé entre nos pattes et il fera partie de nos lectures du Pumpkin Autumn Challenge. On a très très hâte de le découvrir après ce qu'elle nous en a dit ! *yeux qui brillent*

D'AUTRES TRUCS COOLS A MENTIONNER ? OUI M'DAME !

Voui m'sieur dame, des choses cools et aussi des moins cools. Vous vous en doutez bien, en presque 5 mois, on a eut le temps d'en voir des choses et vous parler de tout serait trop long alors on va essayer de pas trop vous bassiner :

* Côté blogo non littéraire, un seul article a vraiment retenu notre attention et il s'agit de l'article de Sweet Judas sur Game of Thrones. Revenant sur les divers personnages morts au cours de la série Game of Thrones nous a littéralement fait hurler de rire. Sweet Judas spill the tea et on s'est régalé sincèrement ! Si vous avez besoin de rire et que vous avez vu la série Game of Thrones (ce qui est probable mais pas obligatoire), foncez !

Côté cinéma

* On est retournées au cinéma avec la plus grande des joies. Après avoir passé un bon moment devant le dernier Dupieux, s'être extasiées sur la scène de clôture de Drunk de Thomas Vinterberg et avoir pleuré pendant littéralement 1h37 (oui, c'est la durée du film) devant The Father de Florian Zeller (ALLEZ VOIR CE FILM) grâce aux super pouvoirs coordonnées de la queen Olivia Colman et du kingos Anthony Hopkins, on pouvait décemment pas continuer sur cette excellente lancée.

Alors on est allées voir Nomadland (l'adaptation d'un roman documentaire véritable coup de coeur intersidéral de notre année 2019) et ce fût une déception sans nom. Le film ne nous a même pas émues ne serait-ce qu'à moitié autant que le livre, absolument magnifique.
Enfin dernièrement on s'est chauffées pour aller voir Titane de Julia Ducournau (dont on avait adoré passionnément le assez glauque Grave) et encore une fois, ce fut un giga flop. Encore maintenant on se demande de quoi parlait ce film. Il nous est apparu clairement que la réalisatrice avait pleins d'idées mais que toutes n'auraient pas dû se trouver dans le même long-métrage. On en sort avec une sensation de " Meh " et de trop plein, comme si ce film n'était qu'une longue succession de plans trash pour être trash. Cela dit nous sommes ravies qu'elle ait eu la palme d'or et on ira voir le prochain avec joie en espérant qu'il tienne plus de Grave que de Titane.

  • C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)
  • C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

* Côté " classiques " du cinéma on s'est farcis A bout de souffle de Godard. Ne vous méprenez pas, on y allait pas en se disant que c'était un film qui allait nous gonfler mais nom de Zeus qu'est-ce qu'il nous a gonflées ce film. Le personnage de Belmondo est tout simplement imblairable, la morale dégueulasse et on sent percée la misogynie du réalisateur dans des dialogues à vomir à base de " Alléééé enlève ton chandaaaaail " d'un Belmondo visiblement en rute et intenable même quand on lui oppose un non. Bref, on s'en serait passé !

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Queen.

* Heureusement Agnès Varda est toujours là pour nous réconcilier avec la Nouvelle Vague. En tant qu'unique femme du groupe elle a su se distinguer d'eux dans nos cœurs et dans les films qu'elle a réalisés. Cette grande dame est à deux doigts de se voir construire un autel dans notre appartement et une fois encore on a adoré le dernier de ses films qu'on a eu l'occasion de visionner à savoir, Les glaneurs et les glaneuses. C'est engagé, c'est beau, Agnès Varda est pleine d'une humanité, d'une candeur et d'une malice qui nous touche à chaque fois. Quand on vous dit qu'on est à ça (on fait le signe avec les mains là) de lui construire un autel !

* Sortons la tête de la nouvelle vague pour faire un rapide clin d'œil à un grand classique du teen movie auquel on a enfin donné sa chance : Breakfast Club. C'est typiquement le genre de film dont tout le monde dit que c'est excellent et par conséquent je m'en méfie comme de la peste parce que je met la barre trop haute et je suis déçue. La je comprenais pas trop pourquoi tout le monde encensait ce film, ça restait somme tout un teen movie comme un autre! Eh bien je m'étais bien trompé, c'était vraiment génial au point que je le reregarderai avec plaisir! John Hughes parvient a totalement retranscrire à l'écran les affres de l'adolescence (même si, comme d'habitude l'âge moyen des acteurs censés jouer des adolescents doit être de 25 ans x)). Les dialogues sont géniaux, tous les personnages attachants malgré leurs têtes à claques et on ne voit absolument pas le temps passer. Bref c'est un film qui devrait toucher toute personne qui a un jour été adolescent (tout le monde donc.)

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Côté série

On a découverts pas mal de séries chouette ces derniers mois mais on hésite à vous en parler dans un article dédié en mode 3 ou 4 séries qu'on a aimées dernièrement. On est pas sûres que ça vous intéresse donc n'hésitez pas à nous dire si c'est le cas! En tout cas vous en parler ici, à la va-vite ça nous semble con donc on ne le fera pas (regardez le suspeeeeens).

LE + MIEUX (avé des gifs dedans)

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Les vacances sont déjà fini cela dit et nous ne sommes que tristesse.

* On a pu partir en vacances et découvrir des régions et villes de la France qu'on ne connaissait pas, et ça c'était vraiment chouette !

* On a entamée une lecture commune de malade mon copain et moi et c'est vraiment trop sympa de se lancer dans une telle aventure à deux (900 pages d'un classique italien du moyen-âge c'est loin d'être fast past) → si vous avez compris de quel livre on parlait, ch ef's kiss les copinous ♥

* On s'est trémoussées au cinéma et au musée et ça m'a fait le plus grand bien de retrouver tout ça le temps d'un été ( inchallah ça durera après septembre)

* On s'est fait une PAL de l'été qu'on a réussi à suivre à la lettre, pour une fois, tant nos choix étaient ciblés pour la période.

C’est le premier, je balance tout #21 (sep.21)

Les bouquinistes be like.

* On a achetés des livres, beaucoup de livres, trop de livres. Mais qui dit vacances dans des villes françaises dit petit tour chez les bouquinistes du coin et dit achat et pif paf pouf tu te retrouves avec un Pagnol et du Moravia dans ton sac à dos sans que tu l'aie vu venir !

* Revoir enfin sa famille et ses amies, ça ça n'a pas de prix (on dirait un spot tv pour de la lessive ou que sais-je)

* On vient de finir un CLPJBT et ça c'est aussi un truc cool, ça nous prend du temps mais on adore vous concocter ces articles un peu fourre-tout (on vous le concède volontiers).

* Autumn is coming et on a déjà notre Pile à lire du #PumpkinAutumnChallenge toute prête pour commencer dès ce soir, puisque le 1er septembre c'est le jour du lancement. On a hâte hâte hâte de découvrir tous les titres de cette PAL ♥

Ca y est, ce CLPJBT est ENFIN terminé. On a l'impression de vous lâcher en récré après un cours de philo de 4h et on en est vraiment désolées !
On espère que de votre côté l'été aura été riche en lecture et que vous faites chauffer vos meilleures couettes pilou pilou pour l'Automne. Nous sur ceux, on file commencer notre première lecture du PAC, à savoir le tom 2 de La Roue du Temps (oui, on sait, hallellujah!)
La bonne bise les copinous ♥
Votre bonne vieille Tata Alberte


wallpaper-1019588
Le livre de l'année 2022
wallpaper-1019588
[ AVIS LECTURE ] A vif de René Manzor
wallpaper-1019588
Par la racine
wallpaper-1019588
Par la racine