Les Royaumes Désunis, tome 1: La guerrière d'acier - Kim Richardson

Les Royaumes Désunis, tome 1: La guerrière d'acier - Kim Richardson

Le premier tome des Royaumes désunis, La guerrière d'acier était depuis bien longtemps dans ma PAL. Mais ayant envie d'alterner mes lectures et surtout mes genres, j'ai sauté sur l'occasion de le découvrir enfin.

Quand magie est synonyme de crime et lorsqu'un Prête cruel et ses sbires maintiennent "l'ordre" mieux vaut marcher droit et faire profil bas. Du moins, c'est ce qu'Elena a toujours fait. Pourtant, quand on lui demande de voler une couronne détenue par le Grand Prête lui même, Elena ne recule devant rien pour avoir l'espoir de quitter enfin la fosse avec Rose, celle qui a veillé sur elle depuis tant d'années. Mais tout ne vas pas se passer comme prévu. Capturée et amenée directement devant le Grand Prête, deux choix vont se présenter à elle. Participer à la grande course, la remporter et sauver sa vie enfin que celle de ses proches ou mourir et infliger de la souffrance à d'autres.

Lorsque j'ai commencé ma lecture de La guerrière d'acier, j'étais vraiment curieuse de découvrir l'univers de l'autrice, Kim Richardson. Il faut dire qu'en ce moment, je suis assez friande de fantasy et n'est jamais rassasiée. Le début de La guerrière d'acier est assez classique. La plume de l'autrice, que je connaissais déjà est agréable et fluide, ce qui fait que les pages défilent toutes seules. L'autrice pose les bases de son histoire avec une héroïne qui a l'air d'avoir du répondant. On sent très rapidement qu'en plus d'être une bonne voleuse, elle est bien plus que cela et très vite, quelques éléments viennent éclairer notre lanterne.

Pour autant, plus j'avançais et plus j'avais envie de secouer Elena. Les premiers chapitres annoncent une jeune femme forte, débrouillarde et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds mais rapidement, cette image se fissure avec l'arrivée de beaux gars durant la course et c'est le fiasco total. Il n'a fallu que dix secondes et de bonnes manières pour que notre héroïne craque totalement pour un autre personnage masculin. Elle même se rend compte de sa faiblesse totale face à lui d'ailleurs. Du coup, notre héroïne en devient assez agaçante à craquer aussi naïvement pour le premier venu et ce dans des circonstances aussi chaotiques et pire encore à ne pas voir l'évidence même

C'est dommage car on se doute bien qu'une romance arrive avec Jack (qui soit dit en passant est bien plus cool) et déjà là au démarrage de l'histoire. Son côté mystérieux, ses réponses piquantes et son histoire personnelle (qu'on commence à deviner au fil des pages) font de lui un personnage bien plus intéressant et surtout une romance en devenir comme je les aime.

Niveau univers et intrigue, je dois dire que c'est plutôt pas mal. L'immersion dans l'histoire se faisant assez facilement, on comprend rapidement les camps qui s'opposent et notamment qui est l'ennemi auquel il faut faire face. Elena va devoir redoubler d'efforts tout au long de ce premier tome de Royaumes désunis et surtout en apprendre bien plus sur elle-même si elle veut s'en sortir. J'ai d'ailleurs bien aimé toute cette signification sur ses dons, leur provenance et ce qu'elle va devoir faire par la suite.

Le rythme est plutôt bon lui aussi, dans le sens où on est rapidement mis dans l'ambiance et les rebondissements sont assez nombreux. On va de découvertes en découvertes et je pense qu'il y a encore matière à faire quelque chose de meilleur pour la suite, notamment parce que l'héroïne en apprend bien plus sur elle en fin de tome.

Alors me direz-vous, pourquoi pas plus de 3/5. Eh bien, si les bons éléments sont là, il y a tout de même quelques défauts à ce premier tome. Principalement liés à son héroïne. Son immaturité, tant au niveau des beaux garçons qu'au niveau de ses réactions sont assez agaçants. Comme je vous le disais plus haut, j'avais envie de la secouer à ne pas voir ce qui se trouve juste sous son nez. Elle est aussi rapidement dépassée, exit la guerrière dure à cuire, notre héroïne a bien souvent la nausée et vide son estomac très fréquemment. Quand à sa capacité à savoir se battre, je reste dubitative puisque c'est finalement son don (assez spécial) qui fait qu'elle s'en sort bien plutôt qu'à sa prétendue habilité à se servir des armes et donc à savoir se battre. Enfin, l'intrigue est certes prenante mais pour le moment, c'est un peu trop "simple".

En conclusion, La guerrière d'acier est un bon premier tome. L'univers est intéressant et promet pas mal de chose. L'héroïne a du potentiel et la romance est prometteuse. Je pense qu'il y a les bases et que la suite sera sans doute meilleure. Car si j'ai bien aimé ce premier tome, ce n'était pas non plus le summum de la fantasy. Affaire à suivre donc !

Les Royaumes Désunis, tome 1: La guerrière d'acier - Kim Richardson


wallpaper-1019588
A walk through hell : une promenade en enfer chez black river
wallpaper-1019588
Audiolivre : Le bal des folles - Victoria Mas ****
wallpaper-1019588
Sortie de la semaine
wallpaper-1019588
La rentrée littéraire 2022 des polars