Un été à Nantucket de Elin Hilderbrand

Un été à Nantucket de Elin Hilderbrand Publié aux éditions Les Escales,

2021, 496 pages.

Chaque année, les enfants de la famille Levin attendent l'été avec impatience pour retrouver la maison de leur grand-mère sur l'île de Nantucket. Mais en cette année 1969, rien ne se passe comme prévu. Le seul garçon, Tiger, est appelé pour rejoindre l'armée des États-Unis au Vietnam. Blair, l'aînée, est enceinte de jumeaux et ne peut pas voyager. Recluse à Boston, elle se débat avec ses doutes au sujet son mari. Kirby, la cadette, qui a vécu une année difficile, entre son engagement pour les droits civiques et ses amours compliqués, décide de changer d'air et part travailler sur l'île voisine de Nantucket, Martha's Vineyard. Jessie, la benjamine, se retrouve seule entre sa grand-mère, figure de la haute société de l'île, qui lui impose ses règles vieux-jeu, et sa mère, en proie au désarroi le plus profond depuis le départ au front de son fils.

Chaque année, Kate et ses enfants se retrouvent à Nantucket, la très chic station balnéaire de la bourgeoisie bostonienne. Mais cette année 1969 n'est pas comme les autres. Blair, l'aînée, est enceinte. Kirby a décidé de travailler sur l'île voisine comme femme de chambre. Tiger, le seul garçon de la famille, est sur le front au Vietnam . Il n'y a que Jessie, la petite dernière, qui n'est pas parvenu à échapper à la tradition et qui se retrouve coincée avec sa grand-mère Nonny.

J'ai tout simplement adoré ce roman qui est un vrai coup de cœur pour moi. L'autrice nous plonge au cœur d'une année charnière: 1969. C'est l'année des premiers pas de l'homme sur la lune, du scandale lié à Ted Kennedy. A travers le portrait de ces quatre femmes, l'autrice dresse une peinture douce-amère de la société américaine .

Kate, la mère, s'est remariée après avoir perdu son premier mari. Elle incarne la femme américaine un peu vieux jeu, qui accepte et subi sans broncher le machisme de ces années soixante. C'est aussi une mère dévorée par la culpabilité et l'inquiétude de savoir son seul fils au front, au Vietnam. Blair , enceinte jusqu'aux yeux, aimerait mener une carrière professionnelle mais s'en voit empêcher son mari, Angus .

Kirby est une jeune femme qui manifeste pour les noirs, pour les femmes. Elle incarne en cela le renouveau, le changement de la société américainele flower-power. J'ai adoré la suivre. Elle est pleine d'idéaux et ne cesse de mettre en pratique ce en quoi elle croit. Quant à Jessie, même si elle n'a que treize ans dans le roman, j'ai aussi beaucoup aimé la suivre car elle va être confrontée à tout ce que ses sœurs et mère avant elle ont subi, sans jamais le dénoncer. La plume, le style de l'autrice glissent et je ne me suis ennuyée à aucun moment. J'ai adoré suivre ces quatre femmes tour à tour. C'est un roman sur les femmes, sur leur place dans la société. L'émancipation de la femme, le racisme sont autant de thème parfaitement bien traités dans ce roman. Les portraits psychologiques de nos personnages sont approfondis et on n'a qu'une seule envie, retourner encore et toujours aux côtés des ces quatre femmes exceptionnelles. " Un été à Nantucket " est une superbe découverte, un joli coup de cœur que je vous recommande absolument!

wallpaper-1019588
Aurores Boréales, tome 3 : Changement de rythme (Freya Barker)
wallpaper-1019588
Jeu non intentionnel • Logihy
wallpaper-1019588
Jeu non intentionnel • Logihy
wallpaper-1019588
Brunetti et le mauvais augure de Donna Leon