Le guerrier tortue de Mary Rellindes Ellis

Le guerrier tortue de Mary Rellindes Ellis

Je vais commencer par dire l'essentiel, ce roman est magnifique, voilà c'est dit, je peux poursuivre en vous donnant le résumé:

Dans une ferme du nord du Wisconsin, Billy Lucas, un petit garçon sensible, grandit dans l'admiration de son frère aîné James, qui s'efforce de les protéger de la violence de leur père alcoolique. Heureusement pour eux, leurs voisins Ernie et Rosemary, un couple sans enfant, les aiment comme leurs fils. Mais James s'engage dans les Marines et part au Vietnam et Billy se retrouve en première ligne face à son père. Quand James est porté disparu au combat, c'est son souvenir et son esprit qui soutiennent Billy pendant les difficiles années de l'adolescence, propices à l'errance et aux tourments. Mais aussi à l'apprentissage d'une certaine sagesse.

C'est un livre que j'imaginais touchant mais pas à ce point, l'auteure traite avec un incroyable talent de sujets avec lesquels il est souvent difficile d'être dans la justesse. La relation fraternelle est l'une des premières émotions que Mary Rellindes Ellis, parvient à nous faire passer, l'admiration de Bill pour son aîné James mais aussi l'instinct de protection de ce dernier pour son jeune frère. C'est un roman profond qui va au fond des choses, nous plongeons tant bien que mal dans les souffrances et les attentes de personnages, qui resteront longtemps dans nos mémoires, tant ils étaient vrais et à nos côtés tout au long de cette lecture. Le manque, l'absence, la reconstruction sont d'autres idées tellement fortes, abordées par l'auteure, c'est une émotion constante autour de sujets qui nous sont souvent très familiers et qui font donc remonter une infinité de sentiments à la surface.

Le guerrier tortue de Mary Rellindes Ellis

Au coeur du Wisconsin, au coeur d'une ruralité parfois étouffante, mais qui laisse pourtant place à tant de nature et de possibilité de jeux et d'épanouissement pour des enfants, le mal guette parfois au plus près, il griffe et abîme tout ce qui est beau et pur. Il est quelquefois bien trop proche pour parvenir à s'en défaire et pourtant l'espoir reste présent, une brin d'herbe qui reste vert, un regard bienveillant qui peut rallumer la flamme que l'on croit éteinte.

Vous l'aurez compris, c'est un roman fort dont toute la saveur, même si amère sur certains événements, est intense et mérite toute votre attention. C'est avant tout un roman sur l'amour dans tous ces états, sur ses imperfections et les erreurs qu'il amène à commettre. Une lecture vibrante de la première page à la dernière.

Bonne lecture.

Mag


wallpaper-1019588
Brunetti et le mauvais augure de Donna Leon
wallpaper-1019588
L’harmonie de sa mélodie (H.E.R.O. #3.5) de Victoria Sue
wallpaper-1019588
La Déferlante, la revue des révolutions féministes #1
wallpaper-1019588
Un petit geste – Jacqueline Woodson et E. B. Lewis