Binti, tome 2

Binti, tome 2
Binti, tome 2
De retour sur Terre après son année passée à la formidable université d'Oomza, Binti a appris être la descendante des Enyi Zinariya, un peuple extraterrestre. Elle est désormais capable de communiquer sans technologie tierce à travers de grandes distances. Mais la découverte de ce nouveau don, qu'elle maîtrise encore difficilement, s'accompagne d'une douloureuse nouvelle : pendant sa retraite dans le désert, les Khoush ont attaqué son village et sa famille a péri dans l'incendie de leur demeure.
Binti, tome 2
Un grand merci aux éditions ActuSF pour ce partenariat.
Pourquoi ce livre ? Depuis ma découverte de Qui a peur de la mort ?, je traque les romans de cette autrice dont l’imaginaire, liée aux légendes africaines, ne cesse de m’émerveiller. Je ne pouvais pas passer à côté de la suite de Binti, qui s’est révélé un bon premier tome jeunesse.
Ce tome-ci reprend exactement là où on a laissé la jeune Binti, étudiante revenue parmi les siens pour un séjour plus tourné vers la politique que vers les vacances détentes. C’est un tome plus dur, bien plus violent que le précédent malgré un passage déjà fort globuleux dans le vaisseau. C’est pourquoi, pour un titre jeunesse, je ne le recommanderai pas aux plus jeunes, mais à un public adolescent confirmé.
J’ai préféré ce tome-ci, pour son action, ses valeurs. Je ne dirai pourtant pas que l’autre est mauvais, seulement le rythme est plus lent avec une intrigue principalement axée sur les études de l’adolescente. Ici, on passe aux choses concrètes avec la mise en pratique de tout ce qu’elle a appris, croisant ses connaissances à sa culture himba pour un récit prônant des idéaux simples et beaux dans leur humanité.
Les personnages sont ingénieux par leur simplicité, encore une fois, par leur exploitation aussi. Si l'héroïne est agréable à suivre, suscitant moult émotions dont la tristesse n'est pas exclue, c'est surtout son compagnon d'aventure Mwinyi qui m'a le plus fascinée pour son talent d'harmonisateur et sa capacité à comprendre les créatures sans parole.
La plume est fidèle à mon souvenir de Nnedi Okorafor. C'est simple, fluide, sans pourtant nous plonger dans une lecture confortable.
Binti, tome 2
Un tome encore meilleur que le premier. Par sa violence, ses valeurs, son humanité, Nnedi Okorafor signe un roman fort. Des personnages sincères et une philosophie originale, rien de tel pour convaincre un lecteur confirmé.
Binti, tome 2
15/20
Binti, tome 2
Les autres titres de la saga :
1. Tome 1
2. Tome 2
- saga terminée -

wallpaper-1019588
C’est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Brest-Vladivostok Journal d'un enthousiaste
wallpaper-1019588
Sorties de la semaine
wallpaper-1019588
Bilan challenge 25 romans en 2021