Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis

Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis

Une BD qui m’enchantait, rien qu’à sa couverture. Une fois qu’on l’ouvre, l’univers est d’une poésie sans nom et vous emporte avec elle !


Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis

Résumé : Écoline est destinée à devenir chien de garde. Mais au lieu de protéger la ferme, elle passe son temps à peindre, une occupation qui provoque son exil de la campagne vers un Paris en pleine effervescence. En effet, l’Exposition universelle approche à grands pas et pour accueillir les visiteurs du monde entier, la capitale doit être impeccable ! Sans argent et sans collier, Écoline risque d’être chassée une nouvelle fois. Elle doit vite trouver une solution. Dans la ville Lumière où tout le monde ne parle que de ces nouveaux artistes, les impressionnistes, Écoline décide de vendre ses peintures. Mais qui donc a jamais entendu parler d’une chienne qui peint ?


4.25/5 – Une chienne qui ne souhaitait qu’une chose : peindre ! 🖌

Je remercie les Éditions Grand angle pour l’envoi de cette lecture.

Ecoline est une chienne qui est destinée à devenir garde, comme l’était son père. Mais ce n’est pas ce qu’elle souhaite, elle ne sent pas à sa place ici. Elle a envie de peindre, de provoquer des émotions avec ses oeuvres. On lui fait remarquer qu’un chien doit servir un humain, un chien libre n’existe pas !

Cependant, elle a envie de réaliser son rêve et c’est dans la ville Lumière, le grand Paris, où abondent les artistes, qu’elle trouvera peut-être sa place. Pourra-t-elle enfin devenir la grande artiste dont elle rêve ?

J’aime énormément les dessins de cette œuvre. Ils nous plongent parfaitement dans une atmosphère onirique et poétique. C’est à la fois doux et délicat !


« Mais j’avais commencé à contempler les taches de couleurs sur le sol, et sans même y réfléchir, j’avais songé à la lumière du crépuscule dans le ciel et sur les champs. »


L’histoire est prenante. On s’attache rapidement à cette petite chienne, à son envie de réaliser son rêve, malgré le fait que personne ne la soutienne.

C’est simple, avec cette bande dessinée, tout est beau et touchant. On est transporté à chaque page par l’ambiance. Petit bonus, dès les premières lignes, on y trouve les deux premières phrases d’un de mes poèmes préférés de Paul Verlaine, ce qui m’a beaucoup plu !

En bref, une œuvre qui j’ai aimé autant que je m’y attendais. L’histoire est captivante, le personnage d’Ecoline est touchant et l’ambiance de la bande dessinée est superbe !


  • Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis
  • Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis
  • Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis
  • Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis
  • Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis
Ecoline • Stephen Desberg et Ana Teresa Martinez Alanis

wallpaper-1019588
C’est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Brest-Vladivostok Journal d'un enthousiaste
wallpaper-1019588
Sorties de la semaine
wallpaper-1019588
Bilan challenge 25 romans en 2021