Seule la haine

David RUIZ MARTIN : Seule la haine

Merci à mon partenaire Taurnada pour l’envoi de ce service presse

Auteur : David Ruiz Martin
Titre :  Seule la haine
Date de parution : 10 juin 2021
EAN : 978237258086

Seule la haine

Né à Madrid en 1978, David Ruiz Martin arrive en Suisse à l’âge de 4 ans. Formé en menuiserie, il est aujourd’hui à la tête de sa propre entreprise.

Autodidacte et passionné de littérature noire, il sort son premier thriller en 2014. « Seule la haine » est son quatrième roman, un thriller psychologique qui a obtenu le prix littéraire des lectrices du salon Sang pour Sang thriller en 2020.

4eme de couverture

Persuadé que le psychanalyste Larry Barney est responsable du suicide de son frère, Elliot le prend en otage dans son cabinet. Sous la menace d’une arme, Larry n’a pas d’autre choix que de laisser l’adolescent de 15 ans lui relater ses derniers mois. Mais très vite, c’est l’escalade de l’horreur : Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l’abject et de l’inhumanité. Tandis que les détails scabreux se succèdent, une seule idée l’obsède : celle de s’en sortir, à tout prix… Un thriller psychologique qui va vous retourner la tête !!!

Mon résumé

Ce livre est un huis clos entre deux personnages, un psychanalyste et un garçon de 15 ans supérieurement intelligent mais choqué par des événement traumatisants auxquels il a assisté. Il se distingue d’abord par une intrigue originale et bien construite.

Elliot est un personnage de quinze ans qui en a trop vu pour son âge. En effet, Elliot a grandi trop vite dans l’horreur de la vie. Son frère s’est suicidé. Une seule chose l’obsède : pourquoi son frère s’est suicide ? Qui ? Quoi ? Comment ? Elliot est persuadé que Larry, le psychanalyste de son frère y est pour quelque chose.

Il veut comprendre, savoir ce qui s’est passé. Il se rend donc chez Larry, armé et le prend en otage. Le jeune homme lui parle des derniers mois écoulés, et……
Et là, c’est une descente vertigineuse et sans fond dans l’horreur…

Et je vous ai suivi, vous, Larry Barnay, spécialiste en psychanalyse pour ado. J’ai observé comment vous surmontiez le suicide d’un de vos patients, comment le remords vous rongeait et de quelle manière vous tentiez d’oublier le drame : en sessions de tennis, en parties de golf avec des confrères et en rendez-vous de fin de journée aux terrasses de la Place du Marché !

Je vois en lui un gâchis total. Un diamant brut à la surface maculée de plomb. J’aimerais lui venir en aide, mais j’ignore de quelle manière.

En tous cas, pas avec un flingue braqué sur mon visage !

Cette prise en otage est saisissante. Quand on se dit qu’Elliott a besoin des réponses de ce psychanalyste pour avancer, on pense que le pire est passé avec le suicide de son frère. L’auteur nous surprend ici encore une fois en nous proposant une plongée au cœur du pire de l’homme et de l’humanité.

Mon avis

Pour résumer, ce ne sera pas un roman coup de coeur pour ma part, cependant il faut noter que c’est un bon roman, un thriller psychologique qui va retourner les lecteurs dans tous les sens du terme. Et oui même si avec Taurnada j’ai la possibilité de refuser les lectures qui me sont proposées, il arrive que ça ne fasse pas un declic, mais je suis sur que ça plaira largement a d’autres lecteurs.


wallpaper-1019588
Le serpent majuscule
wallpaper-1019588
Les possibles  – Virginie Grimaldi
wallpaper-1019588
La V.O. à lire, imho - les comics du 23/06/2021
wallpaper-1019588
#109 C’est lundi que lisez-vous ?