BD : L'encre du passé - Mael / Bauza ****

L'encre du passé narre la rencontre d'un calligraphe en mal de vêtements chromatiques et d'une jeune fille abonnée aux tâches et taches de peinture.
 

BD : L'encre du passé - Mael / Bauza ****

L'encre du passé est une très jolie histoire servie par des dessins précis aux visages expressifs, aux scènes parfaitement décrites. Le scénario est juste remarquable, équilibré, rythme : on ne s'ennuie pas une seule seconde sans qu'il y ait pléthore d'anecdotes.

Je me suis laissée bercer par l'évolution du duo, chacun apportant à l'autre : leur intimité et leur connivence font chaud au cœur. Bien sûr, avant tout dans L'encre du passé (quel titre fabuleux et si explicite), on parle de transmission d'un art à un autre, de reconnaissance mais aussi d'oubli et de perte.

BD : L'encre du passé - Mael / Bauza ****

Ce qui ressort de cette lecture est la grande classe qu'elle dégage : classe littéraire, classe des images superbes, classes des héros et de personnes rencontrées, maîtrise des dialogues et des scènes, maîtrise du récit aussi, douceur des couleurs qui donnent un air cohérent et évanescent à l'ensemble. Les dialogues sont efficaces et d'une belle poésie. Il y a une vraie communion des corps dans ce récit mais également une belle sérénité qui s'en dégage. Le trait de crayon de Mael est en totale adéquation avec l'écrit de Bauza.

Bref, L'encre du passé propose un moment d'évasion et d'abandon qui m'a fait du bien. Une révélation.

Éditions Aire libre

Dessin : Mael

Scénario : Antoine Bauza

Emprunté à la bibliothèque


wallpaper-1019588
Ash Princess • Laura Sebastian
wallpaper-1019588
D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte
wallpaper-1019588
Six Belges et neuf Français et demi dans les 282 candidats au prix Astrid Lindgren 2022
wallpaper-1019588
Mortel Virus de Gérard Neyret