La Guadeloupéenne Maryse Condé lauréate du Prix mondial Cino Del Duca 2021

La Guadeloupéenne Maryse Condé lauréate du Prix mondial Cino Del Duca 2021

Maryse Condé.


S'il y a bien quelqu'un qui mérite le Prix mondial Cino Del Duca (Fondation Simone et Cino Del Duca, Institut de France, 200.000 €) destiné à récompenser et à faire mieux connaître un auteur français ou étranger dont l'œuvre constitue, sous forme scientifique ou littéraire, un message d'humanisme moderne, c'est bien Maryse Condé. Elle en est la lauréate 2021, pour l'ensemble de son œuvre littéraire. Une œuvre originale, foisonnante et précieuse, qui se décline en romans, essais, théâtre, littérature de jeunesse, tellement mal connue. A noter que la romancière guadeloupéenne avait toutefois déjà reçu en 2018 le prix Nobel alternatif (lire ici).

Biographie

Maryse Condé naît à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe le 11 février 1934. Elle est choisie pour préparer au Lycée Fénelon de Paris le concours d'entrée à l'École Normale Supérieure. Elle épouse en 1958 le comédien guinéen Mamadou Condé. En 1959, elle part pour le collège de Bingerville en Côte d'Ivoire.

En 1960, elle va enseigner le français au Ghana. Lors du coup d’état en 1966 et après un court séjour en prison, elle est déportée à Londres où elle travaille au service français de la BBC.

En 1969, elle est affectée au lycée Gaston Berger à Kaolack au Sénégal où elle rencontre Richard Philcox, qui deviendra son deuxième mari et traducteur. En 1970, elle retourne en France et travaille  à Présence Africaine tout en entamant  un doctorat de littérature comparée sous la direction du professeur René Etiemble.

La Guadeloupéenne Maryse Condé lauréate du Prix mondial Cino Del Duca 2021En 1975, elle obtient à la Sorbonne Nouvelle un doctorat en littérature comparée. L'année suivante, elle publie son premier roman, "Heremakhonon" (1976), réédité plus tard sous le titre "En attendant le bonheur".

En 1989, elle part enseigner la littérature francophone à l'invitation  de l'Université  de Berkeley aux États-Unis. Elle est invitée à enseigner aux universités de la Virginie, du Maryland, de Harvard et de Columbia où elle crée le Centre d’Études Francophones.

Guadeloupéenne Maryse Condé lauréate Prix mondial Cino Duca 2021En 2004, elle devient la première Présidente du Comité pour la Mémoire de l'Esclavage. En 2005, elle quitte Columbia comme Professeur émérite et se retire à Gordes en Provence. Son roman "Ségou" devient un best-seller lors de sa parution en 1984.

En 1986, elle reçoit le Grand prix littéraire de la Femme pour son roman "Moi, Tituba sorcière... Noire de Salem" et le prix  Marguerite-Yourcenar  pour  son  roman  "Le cœur à rire et à pleurer" en 1999, écrit autobiographique qui fait le  récit  de  son  enfance.  "Victoire, les saveurs et les mots" reçoit le Prix Tropiques en 2006.

En 2012, elle raconte sa vie en Afrique dans "La vie sans fards", suivi du "Fabuleux et triste destin d'Ivan et Ivana" paru en 2017.

Guadeloupéenne Maryse Condé lauréate Prix mondial Cino Duca 2021

Témoignage

"Je ne me préoccupe pas seulement d'écrire de belles histoires. Je n'écris pas seulement pour divertir le lecteur bien que l'humour et la dérision soient mes armes principales. J'ai vécu dans des pays où les dirigeants ne se souciaient pas de leurs peuples et où ceux-ci étaient privés de tout. Aussi à travers mes livres, je tente d'imaginer un monde meilleur, plus tolérant. Je rêve du temps où la terre sera enfin ronde.

J'écris, comme j'aime à le dire, en Maryse Condé car pour moi un écrivain n'a pas de langue maternelle. J'écris  comme  dit  un  autre  écrivain  antillais,  le  Martiniquais  Édouard  Glissant, en présence de toutes les langues du monde. J'essaie de composer à chaque fois l'idiome qui conviendra le mieux à mes rêves et à mes aspirations."

Actualité

Maryse Condé publiera un nouveau roman à la rentrée littéraire 2021, "L'Évangile du Nouveau Monde" (Buchet Chastel, 2 septembre). Sur une petite île du Nouveau Monde, un soir de Pâques, un nouveau-né est déposé dans le jardin d'un couple d'horticulteurs. Pascal a le teint brun et les yeux gris-vert comme la mer. D'où vient cet enfant? N'est-il pas le fils de Dieu? Au fil des années, signes et miracles se multiplient, faisant enfler la rumeur. Mais que doit-on faire si l'on est le fils de Dieu? Peut-on changer le destin des hommes, adoucir les haines et rendre le monde plus juste? Au gré des joies et des peines, des voyages et des épreuves, Pascal partira en quête de ses origines pour comprendre le sens de sa mission. Que révèlera cet Évangile du Nouveau Monde sur la nature des hommes et la place des dieux? Maryse Condé a construit "L'Évangile du Nouveau Monde" comme son dernier appel au sursaut des humains. Sa lucidité est aussi impitoyable que sa foi en la fraternité et l’amour, qui restent nos forces les plus extraordinaires et les plus salvatrices.

wallpaper-1019588
Le serpent majuscule
wallpaper-1019588
Les possibles  – Virginie Grimaldi
wallpaper-1019588
La V.O. à lire, imho - les comics du 23/06/2021
wallpaper-1019588
#109 C’est lundi que lisez-vous ?