Mademoiselle Baudelaire d'Yslaire

" La Vénus noire de Baudelaire !"
Mademoiselle Baudelaire d'YslaireAuteur : Yslaire 
Editions : DupuisCollection : Aire LibreDate de sortie : 23 avril 2020Nombre de pages : 160Prix chez l'éditeur : 26 euros
Synopsis : Deux cents ans après sa naissance, Baudelaire continue de marquer les générations et le poète plane sur l'oeuvre d'Yslaire depuis les origines. C'est pourtant Jeanne Duval, celle que le poète a le plus aimée et le plus maudite, que le dessinateur a choisie pour revisiter dans ce chef-d'oeuvre la matière sulfureuse et autobiographique des Fleurs du mal.
De Jeanne, pourtant, on ne sait presque rien, ni son vrai nom, ni sa date de naissance, ni sa date de décès. Aucune lettre signée de sa main ne nous est parvenue. Restent quelques témoignages, des portraits dessinés par Baudelaire lui-même, une photo de Nadar non authentifiée, sans oublier les poèmes qu'elle lui a inspirés. Jeanne, "c'est l'invisible de toute une époque" qui réapparaît dans la résonance féministe de la nôtre. Elle qui était stigmatisée comme mulâtresse, créole et surnommée "Vénus noire" en référence à la "Vénus hottentote", aimante tous les préjugés d'un siècle misogyne et raciste.Mademoiselle Baudelaire d'YslaireMademoiselle Baudelaire d'YslaireJe tiens tout d’abord à remercier les éditions Dupuis pour l’envoi de cette bande dessinée. J’avais très envie de découvrir une œuvre d’Yslaire, c’est maintenant chose faite. J’ai beaucoup étudié Baudelaire, notamment pendant mes cours à la fac. J’étais vraiment curieuse d’en savoir plus sur une partie de sa vie. 
Cette BD revient sur la vie de Baudelaire, notamment sur son existence aux côtés de Jeanne Duval et ses mystères, entre amour, haine et inspiration. Jeanne Duval, surnommée « la Vénus noire », est la maîtresse de Baudelaire, elle l’a accompagné, inspiré, pour ses écrits. 
Au fil des pages, j’ai appris beaucoup de choses sur le poète et sa maîtresse, mais aussi sur l’art et la manière dont Baudelaire écrivait, et son quotidien. C’est très intéressant, mais aussi surprenant, voire parfois dérangeant. On entre dans l’intimité de l’homme et de la femme, les illustrations, le texte sont forts, percutants, le tout est vraiment original. Cette BD m’a donné envie de relire des poèmes de Baudelaire !
Je crois sincèrement que cette BD est l’une des plus belles que je possède : le travail réalisé, et surtout les dessins et les illustrations, je suis épatée et admirative ! Le graphisme est sublime, le travail est énorme, c’est un vrai chef d’œuvre pour les yeux. Le style n’est pas vraiment le mien, mais je reconnais l’immense travail et talent de l’auteur dessinateur Yslaire. Chaque page est une découverte, parfois il s’agit d’une planche, avec des vignettes, parfois il s’agit d’une immense illustration sur une page ou parfois une double page. 
Pour conclure, cet ouvrage est un vrai ovni littéraire, c’est une œuvre d’art, un chef d’œuvre à lui tout seul. Le texte, les illustrations, le graphisme, cette BD est sublime et mérite vraiment qu’on s’y attarde ! C’est un très bel hommage au célèbre poète Baudelaire. Mademoiselle Baudelaire d'YslaireAmateur de BD, du poète, ou des deux, je vous conseille fortement ce titre !

wallpaper-1019588
Ce que nous confions au vent - Laurent Imai Messina ♥♥♥♥♥
wallpaper-1019588
Télécharger Valhalla: Action RPG APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
LE VRAI LIEU – Annie Ernaux
wallpaper-1019588
Toucher le noir – Collectif