La guerre des clans, cycle 4, tome 3 : Des murmures dans la nuit - Erin Hunter

La guerre des clans, cycle 4, tome 3 : Des murmures dans la nuit - Erin HunterLa Guerre des clans, Erin Hunter

Cycle 4, tome 3 : Des murmures dans la nuit

 Editeur : Pocket Jeunesse (PKJ)

Nombre de pages : 352

Résumé : La tension est à son comble sur les rives du lac. Les apprentis qui fréquentent la forêt sombre, manipulés par Étoile du Tigre, sont parvenus à raviver d’anciennes haines entre les Clans, jusqu’à provoquer une première bataille sanglante. Œil de Geai sait que cette guerre sans merci n’en est qu’à ses prémices. Nuage de Colombe est son dernier espoir pour apaiser les conflits. Sera-t-elle digne de sa confiance, alors qu’elle manque à ses devoirs de guerrière et met en danger ses camarades ?

- Un petit extrait -

« L'aveugle frémit. Il avait l'impression d'avoir une pierre au fond du ventre. Il était entouré par des chats des Clans, de ceux qui vivaient près du lac dans la journée. Il sentait leurs cœurs chauds palpiter, galvanisés par les mensonges des morts. Œil de Geai ne pouvait plus nier la vérité ; des guerriers de tous les Clans étaient entrainés par des combattants de la Forêt Sombre. Un jour, ils se dresseraient contre leurs camarades pour enfreindre jusque dans ses moindres recommandations le code pour lequel les Clans s'étaient battus pendant si longtemps. »
- Mon avis sur le livre -

 Pendant bien longtemps, je n’osais parler de La guerre des clans autour de moi : tout simplement parce que cette saga est si importante dans mon cœur que je ne supportais pas l’idée même que quelqu’un puisse me dire qu’il n’aimait pas … Ma peur n’était pas infondée, car à peine arrivée sur Livraddict, j’ai dû me rendre à l’évidence : mon amour inconditionnel pour cette interminable saga était bien loin d’être partagée par la majorité des lecteurs ! En premier lieu, justement, parce qu’elle est interminable : pour beaucoup c’est rédhibitoire par principe, soit parce qu’ils n’ont pas envie de se lancer dans une saga aussi longue, soit parce qu’ils sont convaincus que, forcément, ça tourne en rond cycle après cycle, par simple volonté commerciale des autrices de faire perdurer leur gagne-pain au détriment de la qualité … Sans oublier que la fantasy animalière est très connotée « jeunesse » et que beaucoup d’adultes considèrent que ça sera forcément trop enfantin pour eux. Ce quatrième cycle brise à lui-seul tous ces préjugés : non seulement les autrices parviennent toujours à renouveler les enjeux de l’histoire et à surprendre le lecteur, mais en plus, elles nous offrent quelque chose de particulièrement sombre et profond pour des livres supposés être « enfantins » !

Tandis que les Clans du Tonnerre et de l’Ombre pansent leurs blessures et veillent leurs morts après la sanglante bataille dans la clairière, les trois Elus s’interrogent et se fustigent : Œil de Geai se demande pourquoi diable ses ancêtres ne l’ont-ils pas prévenu, Pelage de Lion se demande s’il n’aurait pas pu éviter de tuer le lieutenant ennemi, et Nuage de Colombe se demande comment elle a bien pu passer à côté de cette menace malgré ses pouvoirs … Nuage de Lis, quant à elle, exulte : non seulement elle a réussi à convaincre Etoile de Feu de mener cette bataille, comme son mentor nocturne lui a demandé de le faire, mais elle a également pu mettre en application toutes les techniques de combat qu’il lui a appris ! Et lors de leur réunion mensuelle à la Source de Lune, les quatre guérisseurs reçoivent la même mise en garde de leurs ancêtres respectifs : quelque chose d’horrible va se produire, on ne peut se fier à aucun autre Clan, chacun doit œuvrer seul pour survivre. Un climat de défiance s’installe autour du lac, tandis que les guerriers de la Forêt Sombre entrainent nuit après nuit leurs apprentis pour réaliser enfin leurs noirs desseins … Les ténèbres approchent, mais qui pourra les arrêter ?

Tome après tome, la saga s’assombrit toujours un peu plus, tant et si bien qu’on se demande quand cela va bien s’arrêter : jamais jusqu’à présent la noirceur n’avait perdurée aussi longtemps. Désormais, le Clan des Etoiles lui-même est ébranlé par cette sombre menace qui ravive plus que jamais les tensions entre les Clans : la peur et la méfiance se sont insinuées jusque dans le scintillant terrain de chasse des guerriers défunts. Poussés par leurs ancêtres respectifs, chaque Clan se replie sur lui-même et se méfie de ses voisins, redoutant un danger mystérieux qui ne peut que venir de l’extérieur. La peur est une arme que les guerriers de la Forêt Sombre manient avec brio : en dressant les Clans les uns contre les autres, ils les affaiblissent. Diviser pour mieux régner, l’adage est bien connu. Ils sont malins, ces morts assoiffés de vengeance et de pouvoir : ils n’attaquent pas frontalement, pas encore, ils préparent patiemment le terrain. Nuit après nuit, ils s’insinuent dans les songes de chats de tous les Clans, ils les entrainent en leur faisant miroiter une grande destinée, en leur faisant croire qu’ils sont les artisans d’une nouvelle ère. Ils jouent sur leurs faiblesses, leurs désirs, pour faire d’eux leurs pantins serviles et exaltés …

Et au milieu de ce chaos en approche, il y a nos héros. Aussi forts que fragiles. Œil de Geai, Pelage de Lion et Nuage de Colombe ont beau détenir le pouvoir des Etoiles entre leurs pattes, ils se sentent impuissants face à cette menace impalpable. Ils savent juste qu’elle plane au-dessus du lac. Et savoir est parfois le plus lourd des fardeaux, quand vous ne pouvez rien faire pour mettre fin à ce péril d’un nouveau genre. Œil de Geai est indiscutablement celui qui ressent le plus ce poids de la connaissance : il en sait presque autant que nous autres lecteurs, qui voguons de chapitre en chapitre à travers les différents points de vue sur la situation. Contrairement aux autres guérisseurs qui ne savent que ce que leurs ancêtres ont bien voulu leur apprendre, Œil de Geai en sait autant, si ce n’est plus peut-être, que les guerriers du Clan des Etoiles : il a pleinement conscience que si cette bataille éclate, alors l’ère des quatre Clans risque grandement de toucher à sa fin. Mais cela ne l’aide pas à savoir que faire : il a beau savoir que des chats de tous les Clans sont entrainés par Etoile du Tigre et ses cruels camarades, il ne sait pas avec précision qui est concerné.

Et quand bien même il le savait … Comment pourrait-il les empêcher de rejoindre leurs mentors nocturnes, qu’ils admirent tant et qui leur font miroiter un avenir radieux ? Il n’y a qu’à voir la réaction de la jeune Nuage de Lis lorsque sa sœur tente de lui faire entendre raison : la pauvre petite est tellement convaincue d’agir pour le bien de son Clan, tellement convaincue qu’Etoile du Tigre ne souhaite que le bien de son Clan … et tellement fière d’avoir été choisie pour suivre un entrainement spécial, d’avoir été choisie pour prévenir leur chef que le Clan de l’Ombre comptait attaquer ! D’un côté, cette dévotion aveugle donne la chair de poule, car on redoute vraiment comment tout ceci va tourner, mais de l’autre, ça donne surtout envie de pleurer sur cette innocence manipulée, sur cette insouciance sacrifiée. Car le lecteur sait, lui, qu’aux yeux d’Etoile du Tigre, Nuage de Colombe n’est qu’un pion parmi tant d’autres, dont la perte serait négligeable et dont la seule « destinée » est d’aller se faire tuer, en ayant au passage décimé le plus de guerriers possibles. On en tremble d’effroi et de rage ! Et voilà que la fin du tome nous apporte un retournement de situation totalement inattendu et inespéré, qui nous fait tout d’abord souffler de joie et de soulagement, mais qui fait aussitôt renaitre une angoisse autrement plus sourde …

En bref, vous l’aurez bien compris, ce tome est tout simplement excellent, peut-être même le meilleur du cycle jusqu’à présent ! Plus que jamais, la tension touche à son paroxysme : on le sent, le grand basculement approche à grand pas, et ce sera assurément le grand basculement le plus terrible que nous ayons jamais vécu aux côtés de nos braves félins. Nous le sentons, ce qui approche est plus horrible que tout ce que nous avons connu jusqu’à présent dans la saga : il ne s’agit plus de conflits de territoires, il ne s’agit plus de fuir la folie des hommes, il ne s’agit plus de s’approprier un nouveau domaine, il ne s’agit même plus de découvrir un secret familial, non. C’est l’avenir même qui est en jeu : si les sombres guerriers parviennent à leurs fins, il n’y aura plus rien. Plus de Clan, plus de Code. Rien que le chaos. Et croyez-moi, ça fait vraiment froid dans le dos : on a beau savoir que ce n’est « qu’un livre », on est tellement happé par l’histoire que l’on tremble et l’on a les larmes aux yeux au fur et à mesure que se rapproche cette terrifiante échéance. Je ne le dirais jamais assez, mais qu’est-ce que j’aime La guerre des clans, et même au bout de vingt-et-un tomes, les autrices parviennent encore à me surprendre et me stupéfier, la preuve que c’est génial, non ?!


wallpaper-1019588
Ce que nous confions au vent - Laurent Imai Messina ♥♥♥♥♥
wallpaper-1019588
Télécharger Valhalla: Action RPG APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
LE VRAI LIEU – Annie Ernaux
wallpaper-1019588
Toucher le noir – Collectif