Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler - Luis Sepúlveda (entre **** et *****)

Encore un titre à rallonge mais quelle histoire ! Un vrai film de cinéma... Non, non, je ne rigole pas en disant cela : j'ai réellement visualisé l'histoire comme si j'étais devant un bon Disney. La raison ? Un trio de chats magique(s) qui m'a rappelé les petits Aristochats... Pourtant ce sont des matous adultes mais leur connection, leur espièglerie, leur maladresse et leur complémentarité m'ont fait penser à d'autres héros. 

Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler - Luis Sepúlveda (entre **** et *****)Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler (titré résumé par ce sigle : HMCAV) est l'histoire d'un chat qui n'a rien demandé à personne et qui se retrouve un jour à faire l'éducation d'une mouette : pourquoi ? comment ? Ça, vous le découvrirez en lisant le livre.
Et comme ce chat, Zorbas a un grand sens de l'honneur, il va tout faire pour répondre à sa mission, quitte à embarquer sa bande de vieux potes dans l'aventure... parce qu'il n'est en effet pas aisé d'apprendre à un volatile de voler quand pour soi-même le vol plané peut s'avérer mortel !
 

HMCAV est une histoire doudou, pleine de bons sentiments et toute jolie. Comme je l'ai dit, j'ai craqué pour le trio de félins :  Jesaistout qui cherche dans le dictionnaire, Colonello qui cherche ses mots, Secretario qui les trouve. Même si je reconnais que Zorbas, le Zorro de l'histoire, (avec les moustaches mais sans le masque... quelle chance il a !) est un héros de grande classe. La jeune mouette aura aussi le droit à un petit nom tout destiné au cours de l'histoire mais chut ! Regardons-la grandir parmi des prédateurs qui finalement vont se révéler ses sauveurs. Et on peut dire qu'ils ne vont pas ménager leur peine. Parce que pour qu'un petit grandisse, il faut lui trouver à manger, le protéger, le couver même.

Luis Sepúlveda n'a pas son pareil pour nous raconter un joli conte qui plaira aux plus petits comme aux plus grands. Tout est doux, rond et on n'échappe pas à au serrement au cœur quand il faut apprendre à se séparer parce que grandir, c'est aussi quitter !

Il faut une vraie prouesse littéraire pour rendre son discours accessible, pour construire une histoire qui se tient, qui se voit, qui se sublime. Luis Sepúlveda y arrive avec une facilité déconcertante. Tout  coule : le rythme, l'association des personnages, les anecdotes, le récit. Il ne se passe pas grand chose mais on prend un vrai plaisir à être là avec eux tous, à les regarder se dépatouiller, à réfléchir à la meilleure stratégie (et Dieu sait qu'ils ne vont pas ménager leur peine). 

HMCAV est un hymne au vivre ensemble, à l'entraide et à la coopération. C'est aussi une allégorie de la parentalité : apprendre à grandir, apprendre à élever (haut, très haut pour le coup). Très joli !

Éditions Métailié

Traduction d'Anne-Marie Métailié

 Et ma seconde et dernière participation au challenge En Amérique latine de Goran et Ingannmic

et un de plus pour le challenge de Sharon : Animaux du monde 

Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler - Luis Sepúlveda (entre **** et *****)Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler - Luis Sepúlveda (entre **** et *****)

wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Top War: Jeu de bataille APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
La tectonique des plaques, tome 3, Margaux Motin
wallpaper-1019588
Team Up !
wallpaper-1019588
Rue de Paradis