La danse de la tarentule de Claire Blanchard

Quand l’amour maternel se transforme en poison, qu’il devient toxique au point de se répandre dans chaque recoin d’espoir, chaque parcelle de bonheur, chaque rêve à peine formulé, cela donne un roman d’une telle rage ! Un roman qui n’est pas sans rappeler le célèbre Vipère au poing d’Hervé Bazin.

La danse de la tarentule de Claire Blanchard (éditions Presses de la Cité)

La danse de la tarentule de Claire Blanchard (éditions Presses de la Cité)

La danse de la tarentule s’ouvre sur une jeune femme, Emilie, qui s’apprête à revoir pour la première fois sa mère. Cette fois, aucun risque, la rencontre ne pourra que tourner court puisque cette mère tant aimée puis tant haïe se présente à elle sur son lit de mort. On sent toute la colère et le dégoût que représente cette femme pour sa fille mais sans en saisir la raison. C’est bien trop tôt, il nous faudra tout un livre pour le découvrir et ce qui se cache entre ces pages est effroyable. Plausible, réaliste, tout à fait imaginable et d’autant plus effroyable. Comment une mère en apparence aimante peut entraîner son enfant dans une spirale aussi perverse ? Comment est-ce possible d’utiliser l’amour maternel comme une arme de destruction massive ? Les mécanismes psychologiques mis en œuvre dans ce roman sont fascinants. On voit petit à petit cette mère prendre sa fille dans ses filets, lui injecter son venin, tourner autour encore et encore pour saouler sa proie jusqu’à la rendre groggy.

Ma mère, si tant est qu’on puisse l’appeler ainsi, nous avait pondus, mon frère et moi, pouf, pouf, à deux ans d’intervalle, puis s’était promenée ç travers le monde, une fois qu’on n’eut plus besoin de lui téter les mamelles, pour suivre mon père dans ses déplacements.

J’ai été envoûtée par ce livre dès les premières lignes et la fin m’a laissée KO. Hélas, entre les deux, l’histoire racontée par Emilie enfant se répète encore et encore, à tel point que mon intérêt pour les rapports au sein de cette famille complètement détraquée s’est légèrement étiolé par moment. Mais en dehors de ces quelques longueurs intermédiaires, c’est un roman qui m’a marquée par la justesse des portraits psychologiques des uns et des autres. On perçoit, on comprend les failles qui mènent à l’impardonnable. Ca n’excuse rien mais ça explique beaucoup de choses d’une situation pas si exceptionnelle que cela malheureusement, n’est-ce pas Folcoche ?


La danse de la tarentule de Claire Blanchard


L’ESSENTIEL

Couverture de La danse de la tarentule de Claire Blanchard

Couverture de La danse de la tarentule de Claire Blanchard

La danse de la tarentule
Claire BLANCHARD
Editions Presses de la Cité en GF et Audible en audio
Sorti en GF le 14/01/2021 en audio le 14/01/2021
320 pages (8h51 d’écoute)
Lu par Alysson Paradis

Genre : roman contemporain
Personnages : Emilie,  Jean-Baptiste son frère, grand-mère Joséphine, tante Micheline, oncle Jean, sa mère et son père

Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Vipère au poing d’Hervé Bazin, La petite famille de Sophie Avon, Les oreilles de Buster de Maria Ernestam, Summer de Monica Sabolo

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Bouleversante histoire que celle d’Emilie, sur l’amour sans limite d’une enfant pour sa mère aux lisières de la folie. Une histoire qui est aussi pleine de rêves, de passion, de drôleries, de tendresse, de rébellion. On dit que quand une tarentule vous mord, il faut danser la tarentelle pour éliminer le poison.

La Danse de la tarentule raconte l’éveil douloureux d’une enfant éperdue d’adoration pour sa mère, monstre pervers au masque trop charmant. Dans ce roman, qui dit avec une grande justesse l’enfance, Emilie émeut tout autant que sa volonté de rompre le cercle des violences
familiales impressionne. Le jour où cette mère impose la tragédie, Emilie s’échappe de ses rets et ne la reverra pas de son vivant.


Vous pouvez écouter La danse de la tarentule gratuitement

Le premier livre audio est gratuit sur Audible. A choisir dans l’ensemble du catalogue, y compris La danse de la tarentule de Claire Blanchard

La danse de la tarentule de Claire Blanchard


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire La danse de la tarentule

  1. Parce que les rouages psychologiques décrits sont fascinants
  2. Parce que l’on brûle de savoir ce que cette mère a pu faire de si terrible
  3. Parce que ça rappelle le célèbre roman d’Hervé Bazin

3 raisons de ne pas lire La danse de la tarentule

  1. Parce que les narrateurs enfants ne sont pas les plus faciles à camper
  2. Parce qu’il y a un ventre mou, dans la partie concernant l’enfance d’Emilie
  3. Parce que la fin est beaucoup trop vite expédiée

L’article La danse de la tarentule de Claire Blanchard est apparu en premier sur Lettres & caractères.


wallpaper-1019588
I fell in love after School T02 de Haruka Mitsui
wallpaper-1019588
Comics coups de cœur de la semaine du 15/05/2021
wallpaper-1019588
Les Prélats de Faneas, tome 2 : Le soulèvement des fiefs - Charlotte Abécassis Weigel
wallpaper-1019588
Dark Protectors T4 : Jordan de Rebecca Zanetti