Kaos Genesis – II. Ayio • Yotis Kavopoulos

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Kaos Genesis – II. Ayio • Yotis Kavopoulos

Un roman jeunesse sur la Rome Antique à la sauce IIIème millénaire.

(Ou, le plus grand flop de mon année livresque…)

╰☆ Résumé ☆╮

Au seuil du tome II, Engy, Démée et leurs compagnons de route arrivent enfin aux portes de la cité impériale. Ce sera l’occasion pour eux de découvrir sa splendeur et ses secrets, mais aussi de participer à l’événement du moment : le Tournoi de Mars. Leur route croisera celle des nombreux empereurs romains, decidés également à retrouver la paire entrainée par le Pope Aspre. Révélations, rencontres insolites, subterfuges, ruse, courage et trahisons s’inscriront au programme, et chacun devra affronter ses peurs pour parvenir à ses fins…

✿ Mon avis ✿

Diable, quelle lecture… Et pas dans le bon sens du terme pour une fois. Misère, j’en reviens toujours pas d’être arrivée au bout. J’ai bien failli abandonner une dizaine de fois mais mon envie d’en venir à bout était trop forte. Il est extrêmement rare que j’abandonne un livre. Cela m’est peut-être arrivée une ou deux fois. J’aime me faire ma propre opinion et voir où l’auteur veut en venir. Jusqu’au bout. Cette fois-ci, j’ai tenu bon… pourtant, je n’aurais peut-être pas dû. 530 pages, c’est long. Surtout quand l’écriture de l’auteur vous donne envie de vous arracher les cheveux (les dents, les bras, les jambes!) un chapitre sur deux. Je vous explique. 

Ce livre est un second tome. J’ai acheté le 1 et le 2 à la foire du livre de Bruxelles en 2015 car l’auteur m’avait l’air très sympathique. On a discuté un moment, son histoire personnelle était touchante et il faut dire qu’un roman se déroulant en Grèce/Rome Antique m’attirait énormément. J’adore en effet cette période de l’histoire qui me rappellent mes palpitants cours de latin (et non, ce n’est pas ironique, j’ai eu le meilleur prof du monde!). En recherchant dans les archives blog, j’ai retrouvé ma chronique du tome 1 (lu en janvier 2016) où j’expliquais que l’histoire était originale mais que je détestais un des personnages principaux (déjà pas un bon début…). Mon avis n’était pas à 100% positif pourtant, il était loin d’être négatif. Dans ce second volume, soit l’auteur a changé de style d’écriture, soit mon jugement est devenu un peu plus critique ces dernières années. Car cette lecture fut pénible au possible. 

Tout d’abord la plume. Je conçois qu’un auteur aime donner une personnalité spécifique à ses héros. Mais lire 7 fois Waouwouuuu – quote préférée du jeune Engy – dans un seul chapitre, ça fait super lourd. Et je ne parle même pas des autres protagonistes qui débutent chacune de leur phrase par ‘LOL’ ou ‘Genre’. Okay, on est dans le domaine de la littérature jeunesse mais le langage parlé et écrit ne doivent pas être utilisés de la même manière, surtout dans un roman. Et puis lire 100 fois la même chose, ça en devient lassant. J’ai bien du lever les yeux aux ciel une dizaine de fois tant ces phrases m’exaspéraient. 

Ensuite le récit. Oui, il est original. On mixe ici le monde de la Rome Antique (après celui de la Grèce dans le premier volume) et celui des nouvelles technologies. L’auteur s’amuse à utiliser un grand nombre d’expressions latines (un lexique est disponible en fin d’ouvrage) ce qui est intéressant pour des jeunes désirant s’éduquer en la matière. Mais il ne lésine pas non plus sur le côté « futuriste » avec des tablettes, écrans, ascenseurs etc ni sur le côté magique (j’ai eu l’impression d’être tombée dans Dragon Ball vu la manière dont les personnages utilisent leur pouvoir en mode MA–GIE (les mots étant toujours notés en capitales et séparées par quelques points de suspension en leur milieu). Imaginez un peu : Kamé Hamé Haaaaaa. 

Le lecteur accompagne des adolescents en fuite, vivement recherchés par les autorités – qui arrivent à Rome et qui ne trouvent rien de mieux à faire que de s’inscrire aux tournois de Mars. Un spectacle, extrêmement public, qui aura lieu dans le Colisée et où les inscrits doivent affronter des gladiateurs (notamment) et se battre les uns contre les autres. Intéressant… mais pas très réaliste vu le jeune âge des héros et un peu trop tiré en longueur vu qu’il ne se passe RIEN d’autre durant l’histoire que ce tournoi. 

Du coup, grande frustration lorsqu’arrive la fin car oui, on tombe encore sur un cliffhanger qui nous donne (ou pas) envie de lire la suite. Mais en plus, l’auteur ne semble pas donner signe de vie vu qu’il n’y a aucune trace d’un éventuel tome 3. Le premier est sorti en 2012, le 2 en 2014… et depuis R.A.S. 

Bilan des courses : un livre frustrant de par son écriture (et son héroïne), sa narration tirée en longueur et cette fin insatisfaisante vu le manque d’information sur un éventuel troisième tome qui pourrait (ou pas) venir donner le point final à cette histoire. 

Devrais-je aussi rajouter que toutes les manigances politiques entre les popes me sont passées par dessus la tête. Je n’ai quasi rien suivis de ces chapitres vu le nombre trop important de personnages secondaires ; que les dialogues sonnent comme étant écrits pour des enfants de primaires/maternelles alors que certaines autres parties sont plutôt niveau secondaire/adulte ; et que la maison édition ‘Mystery’ ne semble avoir publié QUE ces deux romans (est-ce donc une sorte d’auto-édition??) qui auraient clairement pu être retravaillés s’ils étaient arrivés entre les mains de professionnels de l’édition. 

Bref, je ne m’attarde pas sur cette chronique. Je pense vous avoir transmis assez de frustration jusqu’à nouvel an. Cela me peine de devoir écrire ces mots vu ma chronique précédente et le fait que l’auteur est très sympathique. Mais d’un point de vue romanesque, je ne peux pas transmettre de meilleurs sentiments vis-à-vis de ce roman je le crains. J’aime rester honnête et bien que la plupart de mes lectures sont (très) positives (je suis bon public), celle-là fut loin de m’avoir fait passer un bon moment. 

⭐⭐
Une histoire qui a du potentiel mais une plume qui ne m’a pas du tout convaincue. 

CHRONIQUE #608 – Décembre 2020 

  • Titre: Kaos Genesis II. Ayio
  • Auteur : Yotis Kavopoulos
  • Editeur : Mystery
  • Parution : 2014
  • Nombre de pages : 532
  • Genre : Jeunesse

wallpaper-1019588
Chozen Bays Jan/ 52 façons de pratiquer la pleine conscience
wallpaper-1019588
Calendrier de l’avent
wallpaper-1019588
Cold Winter Challenge 2021 !
wallpaper-1019588
PALM #61 - Décembre 2021