Magie ex libris, tome 1 : Le Bibliomancien

Magie ex libris, tome 1 : Le Bibliomancien

Editions  L'atalante (2016) ◾ 342 pages  ◾  Ecrit par Jim C. Hines (traduit par Lionel Davoust)

Je suis tombée sur ce bouquin totalement par hasard, alors que je me baladais dans les rayons de la bibliothèque et son titre ainsi que sa couverture m'ont de suite tapé dans l'œil. Et pour une fois, mon enthousiasme n'est pas retombé tel un soufflé puisque j'ai adoré ma lecture ! Et je suis vraiment offusquée que ce roman n'ait pas eu davantage de succès. 🤨

Isaac Vainio est un bibliomancien. Membre de Die Zwelf Portenaere, les Douze Gardiens des Portes, une organisation secrète fondée par Johannes Gutenberg, il dispose d'une magie très particulière : il peut puiser à volonté dans les livres et en tirer n'importe quel objet du récit. Et Isaac, en vrai fan de science-fiction et de fantasy, préfère par-dessus tout utiliser des pistolets laser, des ceintures-bouclier de Dune et des sabres laser de Star Wars quand les Gardiens l'envoient sur le terrain combattre les menaces magiques qui guettent la Terre. Sauf que, deux ans plus tôt, manquant perdre la raison et la vie au cours d'une mission qui a mal tourné, Isaac a été mis au placard. Réduit au rang de simple catalogueur, il ne conserve de son ancienne vie d'agent de terrain que Titache, sa fidèle araignée-flamme, qui a la particularité de prendre feu en présence d'un danger. Son existence rangée bascule le jour où trois vampires débarquent dans sa bibliothèque pour le tuer. Les Gardiens auraient déclaré la guerre aux morts-vivants...

Bon, vous l'aurez compris : on est sur un concept vachement innovant. Les Bibliomanciens, comme Isaac, ont la capacité de puiser à volonté dans les livres et en ramener des objets magiques (l'Anneau unique, la potion "buvez-moi", des sabres laser, des baguettes magiques…). Plutôt pratique, lorsqu'on doit se battre contre des créatures magiques. Vraiment, pourquoi on peut pas faire ça dans la vraie vie ? 😭 L'auteur pousse vraiment ses idées au bout, et c'est vraiment chouette ! À première vue, tout ça peut sembler un peu capillotracté mais en vrai (de vrai, de vrai, de vrai… pardon j'arrête) pas plus qu'un cours de maths. (you know what I mean)

Autre truc cool (si tant est qu'il y en est qu'un), le roman est bourré de références littéraires autour de la SFFF classique et contemporaine. Si vous êtes amoureux du genre comme moi, il y a 90% de chances que vous adoriez ! Non mais déjà, rien que la scène où Isaac prend Alice au pays des merveilles et en extirpe la potion pour rapetissir, j'étais déjà sous le charme 😍 Contrairement à d'autres bouquins, on est pas du tout dans la surenchère mais l'auteur a bien compris le profil de lecteurs.rices à qui s'adressait son roman . Si vous avez lu pas mal de classiques de l'imaginaire (type Harry Potter, Dracula, les romans de la Terre du milieu), vous allez beaucoup beaucoup sourire !

Eh bien-sûr, un roman ne serait rien sans ses personnages ! Et ceux de Magie ex libris ont la particularité d'être très barrés mais très attachants. J'ai vraiment aimé l'ambiguïté du personnage d'Isaac, qui est a mi-chemin entre le héros et le anti-héros. Même si son pouvoir, son intelligence et son statut de geek le sauve de pas mal de situations, c'est pas un as au combat et même une petite flipette. Parmi ses alliées, on compte Titache, une araignée flamme ramenée d'une de ses expéditions. Et c'est là que tous les arachnophobes vont me haïr. Désolée les gars, mais honnêtement, Titache est trop chou ♥ Genre vraiment, elle est dévouée et très attachée à son maître et je l'adore ! 

L'autre personnage "humain" important, c'est Léna, une dryade ultra canon et ultra badasse. Bon, j'avoue qu'au début, j'étais pas hyper hypée parce que la femme hyperséxualisée qui passe son temps à tenter de séduire le héros, c'est pas trop mes valeurs puis c'est un peu cliché. Mais non, non… elle est trop cool Léna en fait ! déjà, elle aime le chocolat  Elle se rend bien compte des atouts que son physique lui confère mais elle en a un peu marre d'être sans arrêt réduite à ça et veut bien prouvée ce qu'elle a dans le ventre. En plus, sans vous spoiler, il y a aussi toute une ambiguïté sur son orientation sexuelle abordée en toile de fond. Et ça fait plutôt plaisir !

Au niveau du style, on est sur quelque chose de très fluide et abordable ! J'ai lu ce roman quasiment d'une traite malgré des passages un peu plus lents. L'auteur a su parfaitement dosé l'action et l'humour. Ne vous attendez pas à vous pisser dessus à toutes les pages mais si vous cherchez une lecture fun, vous aurez quand-même de quoi vous régaler !

Vous l'aurez compris, ce premier tome est un sans-faute pour moi ! J'ai apprécié l'intrigue, j'ai apprécié l'univers, j'ai apprécié les personnages. Et je n'ai qu'une hâte : retrouvez tous ce petit monde dans ce tome 2. En attendant, je vous enjoins vraiment à découvrir ce bouquin clairement pas assez connu. À mon avis, il se destine principalement aux lecteurs amateurs de SFFF au vu des références mais rien ne vous empêche de tenter le coup 😉

Ma note : ★★★★☆ 

"À bien des égards, la bibliomancie représente la magie du feignant. Pas de baguettes, pas de sortilèges compliqués, pas d'incantations antiques. Pas de gestes ni de runes. Rien que les mots sur la page, la conviction collective des lecteurs et l'amour du bibliomancien pour l'histoire."


wallpaper-1019588
Wild Bikers
wallpaper-1019588
L'Étrange Histoire de Benjamin Button
wallpaper-1019588
Haute Alchimie – Marie Meyer
wallpaper-1019588
Sinbad le marin et les géants farceurs (Melegari, Milani, Pratt) – Editions Altaya – 12,99€