Whisper, tome 6 : Le grand ouragan - Lea Schmidbauer


Whisper, tome 6 : Le grand ouragan - Lea SchmidbauerWhisper6, Léa SchmidbauerLe grand ouragon
Editeur : CastelmoreNombre de pages : 380
Résumé : Cet été-là, on annonce l'arrivée d'une terrible tempête. Le haras de Kaltenbach ouvre ses portes à un cirque équestre itinérant, pour le mette à l'abri des intempéries. Ari est fascinée par le monde de la voltige, mais elle se rend vite compte que la vie de cirque n'est pas de tout repos pour les chevaux. Avec l'aide du fidèle Whisper, elle se lance dans le projet fou de sauver le vieux cheval du spectacle, Ouragan. Elle ignore quelles terribles conséquences cette aventure va entrainer, le danger que court Whisper, et enfin que Mika, qui a tant repoussé son retour, est sur le point de rentrer...
- Un petit extrait -
« Un cheval blanc éclatant entre au trot dans le manège, suivi par un projecteur bleu. Il fait le tour du maître de cérémonie, d'un pied léger.- Un, déclame ce dernier - et, lorsque le cheval suivant apparaît tout de suite après, les spectateurs comprennent aussitôt et se mettent à compter en chœur, avec exaltation :- Deux ! Trois ! Quatre !Ils applaudissent au rythme des sabots tandis qu'apparaissent toujours plus de chevaux qui tournent autour de l'homme en queue-de-pie. Bien sûr, Ari se maîtrise et ne compte pas à voix haute, comme les enfants autour d'elle, mais la musique qui s'amplifie, les applaudissements des spectateurs et les chevaux blancs qui trottent en rond ont vraiment un effet hypnotisant sur elle. »

- Mon avis sur le livre -
Quand on aime s’enfiler une saga du premier au dernier tome, il n’y a pas plus agaçant que les sagas dont on ne sait pas avec certitude si elles sont terminées ou non, car ni l’auteur ni l’éditeur n’a rien communiqué à ce propos. On prend toujours le risque de faire un marathon, pour découvrir avec stupeur quelques mois plus tard qu’une suite va sortir, et se retrouver ainsi avec toute la saga à reprendre du début … Pour Whisper, l’incertitude est bien présente : à ma connaissance, la saga n’a pas été officiellement annoncée comme terminée, mais plusieurs éléments tendent cependant à le faire penser. Le plus important d’entre eux, c’est la dernière phrase de chaque tome : dans les cinq premiers, elles étaient identiques et promettaient « une autre histoire », alors que l’ultime phrase du sixième tome est différente et ne comporte pas cette « promesse ». J’en ai donc conclu que l’autrice ne comptait plus nous conter de nouvelle histoire de Whisper et Mika, et qu’il est désormais l’heure de leur dire au revoir … du moins jusqu’à la prochaine relecture de la saga !
Tandis que Mika continue à courir après les mustangs en Amérique, retardant inlassablement son retour, et qu’Ari passe toutes ses journées avec Whisper à s’entrainer au tir à l’arc, le haras de Kaltenbach se prépare à affronter une terrible tempête. Lorsqu’ils offrent refuge à un cirque équestre itinérant, la jeune Ari découvre avec émerveillement le monde de la voltige équestre et du spectacle … Elle se rend cependant rapidement compte qu’Ouragan, le cheval vedette de la représentation, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Whisper, est bien trop vieux et affaibli pour continuer ainsi. Mais elle découvre également que dans ce milieu, le bien-être des chevaux n’est jamais pris en considération, du moment que le show est assuré. La jeune fille se promet alors de sauver Ouragan et de lui offrir une retraite bien méritée après toutes ces années de bons et fidèles services … Mais elle est loin de se douter du danger dans lequel elle va les plonger, Whisper et elle, en proposant au jeune Carlo de réaliser son numéro avec Whisper à la place d’Ouragan …
Lorsque j’étais petite fille, comme beaucoup d’enfants, j’étais totalement fascinée par le monde du cirque, par la magnificence des numéros, par l’ambiance … Mais mon émerveillement s’est brisé en mille morceaux lorsqu’un petit cirque s’est installé dans notre petit village et que j’ai remarqué à quel point les deux petits poneys étaient mal traités une fois le rideau fermé. Je n’étais pas aussi courageuse qu’Ari et Mika et n’ait donc pas tenté de les exfiltrer au milieu de la nuit pour les installer dans mon jardin, mais à partir de ce moment-là, s’en était fini de ma admiration (même si j’avoue continuer à apprécier les prouesses des jongleurs et acrobates lorsque ceux-ci ne se servent pas d’animaux dans leurs numéros) ! Dans cet opus, la petite Ari, qui a enfin trouvé une certaine sérénité depuis son arrivée au haras, va elle aussi découvrir l’envers du décor après avoir été captivée par le spectacle enchanteur sous le chapiteau. Et comme elle n’a pas froid aux yeux, la voici qui se lance dans une opération sauvetage aussi audacieuse que dangereuse. En effet, en tant qu’adulte, on ne peut pas approuver son plan, d’autant plus qu’on se doute pertinemment que cela va dégénérer et devenir hors de contrôle, mais on comprend toutefois le geste désespéré de l’adolescente : comment ne pas vouloir aider ce pauvre Ouragan ? 
Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce tome, c’est justement le fait que malgré son « don », malgré le lien si particulier qui l’unit à Whisper – et dans une moindre mesure aux autres chevaux –, Ari va commettre une grosse et grave erreur. Elle agit impulsivement, instinctivement, sous le coup de l’émotion, sans songer aux conséquences de ses actes. Elle ne pense pas une seule seconde au fait qu’en voulant sauver Ouragan, elle va mettre en danger Whisper et briser par la même occasion et la confiance de l’étalon et la promesse qu’elle a faite à Mika de prendre soin de lui. Elle ressent juste le besoin viscéral d’agir, car elle ne peut pas laisser un cheval souffrir sans rien faire pour l’aider. C’est important, je trouve, de montrer que nul n’est à l’abri de faire des erreurs. Car la vérité, c’est que tout cavalier, un jour ou l’autre, fera une erreur avec un cheval, même en étant animé par toute la bonne volonté du monde – comme l’est Ari. C’est donc un livre qui, en plus de mettre le doigt sur les mauvais traitements des chevaux de cirque, se veut déculpabilisant. Ainsi, Mika et Whisper pardonnent tous deux à la petite Ari, qui a encore tant de choses à apprendre, et en premier lieu à se pardonner elle-même …
Comme toujours avec cette saga, une brise de légèreté vient régulièrement chasser les nuages de noirceur et de lourdeur : cela fait tellement de bien lorsque Sam, Fanny ou Tinka viennent apporter un peu de douceur et de rire dans cette intrigue bien sérieuse ! Certaines scènes sont vraiment à mourir de rire et viennent contrebalancer à merveille les passages plus difficiles. Difficile en effet de ne pas craquer face aux facéties du duo Sam-Fanny, qui se hissent facilement en haut du podium des « couples les plus drôles de la littérature jeunesse » ! Sans oublier la petite Tinka, discrète mais qui rayonne littéralement de passion et d’innocence ! Je dois avouer que j’aimerai beaucoup un hors-série sur son poney Archibald et elle, ils sont juste tellement drôles ensemble ! J’aime beaucoup également les quelques passages avec le vieux Mr. Kaan : sa « force tranquille », sa sagesse mais aussi sa bienveillance sont une vraie bouffée d’air frais. Il nous aide à remettre les choses à leur juste place, il nous apprend à canaliser notre énergie et nos émotions pour mieux se mettre à l’écoute du cheval … mais aussi pour que le cheval puisse lui aussi se mettre à notre écoute. Je l’affirme sans détour : c’est le moniteur d’équitation rêvé pour qui cherche à créer une amitié avec le cheval !
En bref, vous l’aurez bien compris, c’est un final en apothéose que nous offre l’autrice avec ce sixième et dernier tome ! Une fois encore, elle arrive à nous faire rire et pleurer, trembler et rêver tout en même temps : on se révolte face à la situation de ce pauvre Ouragan, on éclate de rire quand Fanny réveille Sam à coup de bocal à cornichons, on tremble quand le cruel directeur de cirque enlève Whisper, et on pleure de soulagement quand Mika pardonne à la petite Ari ! Je vous préviens, c’est une histoire qui fait naitre une ribambelle d’émotions : cœurs fragiles, méfiez-vous ! Ce qui est assez extraordinaire finalement, c’est qu’on peut soit y voir un simple récit d’aventure trépidant et captivant, soit y trouver quelque chose de plus profond, comme une quête initiatique. En tout cas, ce fut un véritable régal que de suivre une fois encore les aventures de Whisper, de cheminer une fois de plus aux côtés de la petite Ari, et surtout de revoir enfin Mika après sa longue absence ! Et même si l’heure est arrivée de tous leur dire au revoir, on sait qu’ils resteront toujours quelque part dans notre cœur et notre esprit, pour accompagner tous les petits cavaliers et petites cavalières qui attendent de rencontrer leur Whisper …

wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Combat Assault: SHOOTER APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Walking Dead, tome 6 - Vengeance
wallpaper-1019588
Ma fureur - Jenny Downham
wallpaper-1019588
Les enfants tombés du nid