Passing Strange | Ellen Klages

Passing Strange | Ellen Klages

#jesoutiensmalibrairie : Durant le confinement, achetez vos livres chez vos libraires

PASSING STRANGE

San Francisco, 1940…

Si vous voyez cette chronique, c’est qu’enfin, parmi la pléthore de chronique au stade brouillon, celle-ci aura réussi à passer le stade de la publication. Le confinement trouve un avantage finalement dans cet empêtrement : Le temps de publier. Et accessoirement de lire.

Cette semaine, entre deux coupes de tissus, devis et croquis pour mes mariées 2021, j’ai pu lire une novella où magie rime avec diversité. La première à poindre le nez ici et je n’espère pas la dernière (on m’a déjà vivement conseillé d’autres titres). Parce qu’il faut le dire, la littérature offre le moyen de s’exprimer, mettre en avant d’autres problématiques et s’éduquer. Aujourd’hui ce ne sera donc pas un essai, mais de la fiction.

DE QUOI ÇA CAUSE ?


Passing Strange, livre de fiction fantastique + diversité + LGBTQ

Six femmes, avocate, artiste ou scientifique, choisissent d’assumer librement leurs vies et leur homosexualité dans une société dominée par les hommes. Elles essayent de faire plier la ville des brumes par la force de leurs désirs…ou par celle de l’ori-kami. Mais en science comme en magie, il y a toujours un prix à payer quand la réalité reprend ses droits.

Titulaire des prestigieux prix World et British Fantasy Award 2018, Passing Strange est une novella douce-amère qui prend le parti de mettre en avant les amours féminins dans une société bien-pensante à l’aube d’une nouvelle guerre. Haskel, Emily, Fran et tant d’autres sont des femmes ayant choisi de vivre leurs vies et sexualités comme elles l’entendent sans la domination masculine.

Le roman fait prendre conscience de lois ridicules, rétrogrades et conservatrices d’une époque finalement pas si lointaine, en créant un beau parallèle avec notre propre société contemporaine qui glisse doucement vers l’ultra-conservatisme et le refus de la différence. J’ai aimé découvrir tout un pan de la société et comprendre les différents stratagèmes qu’elles doivent mettre en place pour espérer un peu de tranquillité.

La magie n’est à mon sens qu’un prétexte pour développer les thèmes mentionné plus haut et aborder la question envers un public qui serait plus réceptif. Pour autant, elle conclut avec douceur et espoir une novella bouleversante. Les histoires qui finissent bien, ça a du bon parfois.

En conclusion, Passing Strange est une novella subtile traitant du racisme et de l’homophobie. On y parle diversité, acceptation de l’autre et féminisme. De plus, l’édition que propose ActuSf est enrichie de l’interview de l’autrice à retrouver ici. L’occasion de comprendre et mieux percevoir le propos du livre.

Les autres avis à découvrir : Yuyine, Elhandrya et Marc Ang-Cho

Vous avez d’autres romans / novellas à me conseiller ? Laisser un commentaire !

Passing Strange | Ellen Klages éèé

wallpaper-1019588
Wild Bikers
wallpaper-1019588
L'Étrange Histoire de Benjamin Button
wallpaper-1019588
Haute Alchimie – Marie Meyer
wallpaper-1019588
Sinbad le marin et les géants farceurs (Melegari, Milani, Pratt) – Editions Altaya – 12,99€