Halloween, vous avez dit Halloween ? : Le miroir đŸ‘» (saison 4) # 1

stickers-abstrait-arabesque-florale.jpg Halloween, vous avez dit Halloween ? : Le miroir đŸ‘» (saison 4) # 1

(Portrait par MagdaProski)

Attendez, nous sommes le 18 octobre et je n’ai rien publié pour ce mois de l’horreur ! Mais, je suis en retard !

C’est donc, avec précipitation, les bras chargés de dossiers consacrés à l’ésotérisme que je vous présente la nouvelle saison d’« Halloween, vous avez dit Halloween ? »

Et pour cette année, nous allons voir qu’avec des objets de notre quotidien. le surnaturel y puise de formidables outils d’horreur.

Miroir, mon lugubre miroir… Quelle est ma plus grande frayeur ?

stickers-abstrait-arabesque-florale.jpg

Le Miroir:

Le miroir a toujours été riche en interprétation:
– reflet de notre image fidèle ou inattendue; exultant notre vanité ou nourrissant notre honte; source d’un possible malheur et, peut-être, un probable passage vers un monde alterné, voire de notre propre psyché.

Et nous connaissons tous des légendes et histoires qui se sont inspirées de cet objet: l’une des plus connues est d’ailleurs « Bloody Mary ».

Devenue très populaire à la fin des années 70, Janet Langlois, une folkloriste américaine décida d’ailleurs d’écrire un essai sur ce sujet et donna les différentes sources qui ont enrichi ce mythe. Certains vous diront que c’est une ancienne sorcière qui fut jadis brûlée, d’autres que c’est une femme voulant se venger de la perte d’un être cher ou qui aurait commis un infanticide.
Quoiqu’il en soit, si le soir d’Halloween, vous désirez vous occuper durant le couvre-feu, vous pouvez aller à sa rencontre sans quitter votre domicile ! Il vous suffit juste de vous rendre dans votre salle de bain, être éclairé d’une bougie et se placer face au miroir. Puis, appelez-la trois fois. Selon les dires, le visage d’une femme ensanglantée va apparaître dans la glace. Ce qu’il advient, suite à cette rencontre, c’est soit elle vous emporte, soit vous mourrez sur place ou bien… Tentez de l’inviter à une soirée pyjama. On ne sait jamais, cela peut bien marcher .

Attractif ou effrayant, le miroir ne fut pas seulement une source pour des mythes, mais aussi pour la littérature et le cinéma. De quoi encore nous donner quelques frayeurs.

Halloween, vous avez dit Halloween ? : Le miroir đŸ‘» (saison 4) # 1

(Image de Max At )

D’ailleurs, ne serait-ce pas l’heure de vous donner ma petite sélection 😁 ? Jetons-y un petit coup d’oeil

stickers-abstrait-arabesque-florale.jpg

Côté livre:

Halloween, vous avez dit Halloween ? : Le miroir đŸ‘» (saison 4) # 1

« LE MIROIR DE SATAN» de  Graham MASTERTON.
Une jolie occasion pour citer, de nouveau, un des grands noms de l’horreur. Et une porte d’entrée pour un monde alternatif.

Résumé:
« Martin Williams, un scénariste, fait l’acquisition d’un miroir ayant appartenu à Boofuls, enfant-star d’Hollywood, assassiné en 1939 dans des circonstances aussi tragiques que mystérieuses. Les miroirs, c’est bien connu, peuvent être des portes sur d’autres mondes. Celui-là est une porte sur l’enfer, sur un « Hollywood à l’envers » où sous ses dehors de petit garçon angélique, Boofuls va se révéler la plus diabolique des créatures…»


Une intrigue qui prend de plus en plus d’ampleur au fil des pages pour atteindre les paroxysmes. Vous aurez sûrement une terrible envie de jeter un drap sur tous les miroirs de votre maison, après votre lecture. A moins que vous soyez tenté d’effleurer la surface du bout des doigts pour voir au cas où…

Halloween, vous avez dit Halloween ? : Le miroir đŸ‘» (saison 4) # 1 stickers-abstrait-arabesque-florale.jpg

Côté film/Série:

Halloween, vous avez dit Halloween ? : Le miroir đŸ‘» (saison 4) # 1

« PRINCE DES TENEBRES» (1987 ), réalisé par John Carpenter
Second volet de la célèbre « Trilogie de l’Apocalypse » de Carpenter, après « The Thing » et précédant « L’ Antre de la Folie » (que je vous conseille de découvrir si cela n’est pas encore fait). Dans ce film aussi, le miroir à une importance et offre des scènes qui, plus jeune, m’ont bien effrayée.

Résumé: « À la demande d’un prêtre, le professeur Birack et plusieurs de ses étudiants entreprennent d’étudier un mystérieux cylindre de verre conservé dans une église désaffectée de Los Angeles. Les analyses de ces scientifiques les conduisent à penser que le liquide vert prisonnier de ce cylindre n’est autre que le fils de Satan attendant sa libération. Lorsqu’ils s’assoupissent, ils font tous le même rêve qui est en réalité un message envoyé par des scientifiques du futur les enjoignant de tout mettre en œuvre pour empêcher le Prince des ténèbres de revenir sur Terre.»

Oppressant, sombre et avec des scènes qui vous marqueront, John Carpenter aura su magnifier l’expression « basculer de l’autre côté du miroir  » . Là encore, vous contemplerez votre miroir en vous demandant s’il n’y a pas autre chose au-delà de votre reflet qui vous contemple.

stickers-abstrait-arabesque-florale.jpg

C’est donc en souriant à mon reflet dans le miroir que je conclue ce numéro et espérant que le retour de ce rendez-vous annuel vous fasse plaisir.

Avant de vous laisser pour vous retrouver la semaine prochaine, petit conseil: faîtes attention quand vous quittez des yeux votre miroir. Il faudrait être sûre que votre reflet ne vous suit pas du regard quand vous quittez la pièce 😁.

(Image à la une de Valeria Dryzhak )


wallpaper-1019588
Le livre de l'année 2022
wallpaper-1019588
[ AVIS LECTURE ] A vif de René Manzor
wallpaper-1019588
Par la racine
wallpaper-1019588
Par la racine