Akata Witch, T.1 - Nnedi Okorafor

Akata Witch, T.1 - Nnedi Okorafor


 L'Ecole des Loisirs (2020) ◾ 362 pages  ◾  18 €  (neuf) 

Il y a quelques mois, j'ai découvert Nnedi Okorafor avec son roman Qui a peur de la mort ? mais qui m'a foutu non pas une claque mais un gros parpaing en plein dans la tronche (et que je ne saurais que vous recommander de lire (Pour le dire plus simplement, LISEZ LE PUTAAAAAIN ). Je poursuis donc avec un livre jeunesse ( donc plus accessible) de la même autrice qui bien qu'il soit passé à côté du coup de cœur, m'a fait passer un merveilleux moment de lecture ! 😊

Mon nom est Sunny Nwazue et je perturbe les gens. Je suis Nigériane de sang, Américaine de naissance et albinos de peau. Être albinos fait du soleil mon ennemi. C’est pour ça que je n’ai jamais pu jouer au foot, alors que je suis douée. Je ne pouvais le faire que la nuit. Bien sûr, tout ça, c’était avant cette fameuse après-midi avec Chichi et Orlu, quand tout a changé. Maintenant que je regarde en arrière, je vois bien qu’il y avait eu des signes avant-coureurs. Rien n’aurait pourtant pu me préparer à ma véritable nature de Léopard. Être un Léopard, c’est posséder d’immenses pouvoirs. Si j’avais su en les acceptant qu’il me faudrait sauver le monde, j’y aurais peut-être réfléchi à deux fois. Mais, ce que j’ignorais alors, c’est que je ne pouvais pas empêcher mon destin de s’accomplir.

Du haut de ses 362 pages, Akata Witch a totalement réussi à me transporter dans son univers magique qui déborde de bonnes idées ! (décidemment, je les collectionne les chouettes univers ces derniers temps) Pour le créer, l'autrice s'est énormément inspirée de la culture de son pays  : le Nigeria. Un univers magique qui prend place en Afrique, c'est assez rare pour être souligné. Tout le système magique repose sur le Juju, qui désigne la magie pratiquée en Afrique de l'Ouest. Alors, certes, la division entre les Agneaux (non-magiques) et les Léopards (magiques), le train qui transporte les héros du monde des non-magiques à celui des sorciers (Léopard Knocks) et l'héroïne qui se révèle être une magicienne très puissante… ça rappelle vaguement quelque chose. Mais je vous vois venir du coup je réponds : OUI cette histoire s'inspire volontairement d'Harry Potter mais selon moi, elle a su prendre ce qu'il y avait de plaisant dans la saga sans se transformer en fanfiction En des termes plus simples, Akata witch  Harry Potter ! Mais si les deux sagas ont bien un point commun, c'est que leurs univers m'ont émerveillée plus que jamais !

Je me suis rapidement prise d'affection pour le personnage de Sunny. Un personnage ambigu , qui n'a pas la vie facile. A l'école, elle est mise de côté par ses camarades pour être blanche et intelligente,  à la maison par son père parce qu'elle n'est pas le garçon qu'il aurait souhaité, par la société parce qu'elle est née aux Etats-Unis et enfin, par elle-même parce que sa différence la dérange. J'ai beaucoup aimé le fait qu'à travers son personnage, l'autrice aborde la question de l'identité, des racines, de la misogynie et de l'albinisme  dans un roman qui s'adresse à des jeunes ados, qui se questionnent et se construisent. Sunny n'est pas une héroïne parfaite, elle est colérique, vulnérable et a tendance à vite baisser les bras. Mais, poussée par son arrivée dans un monde inconnu, elle va s'armer de courage et de patience et subir une très belle évolution

qui ne serait rien sans ses amis ! Pour ma part, j'ai eu une large préférence pour Orlu, un personnage très touchant qui à la manière de Mwita dans Qui a peur de la mort ?  va soutenir notre héroïne et lui apporter beaucoup de connaissances mais aussi de qualités comme la patience et l'humilité. Mais, et même si cela a mis un peu plus de temps, j'ai pris grand plaisir à suivre Chichi et Sam. La première peut sembler un peu arrogante, mais je me suis vite surprise à apprécier sa personnalité un peu excentrique qui s'en fout clairement et sa franchise. (puis elle aime lire alors ♥) Bref, le quatuor qu'ils forment doit sauver le monde et arrêter Black Hat mais c'est bien plus compliqué que ça en a l'air. Encore une fois, aucun d'entre eux n'est parfait. Ce sont des personnages qui ont chacun des qualités, des défauts, qui s'envient les uns les autres, qui s'aiment, se détestent. Bref, des humains quoi ! 

L'intrigue peut paraitre assez simple et ça reste "normal" pour de la jeunesse, mais elle demeure fluide et est servie par un univers incroyablement riche et des personnages très attachants. C'est cela au final qui constitue le talent de Nnedi Okorafor. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début, car je mourrais d'envie de voir l'héroïne basculer dans le monde magique (excusez-moi d'être une enfant de 7 ans). Mais, le rythme s'accélère vraiment par la suite et on a du mal à lâcher le bouquin. Les chapitres sont entrecoupés d'extrait d'un livre fictif nommé Petit précis pour les agents libres, qui nous permette de faire un "break" tout en apprenant plus sur l'univers.  Puis, ne faites pas la même erreur que moi : l'autrice a choisi de mettre plein de mots issues des différentes langues parlées en Afrique de l'Ouest et je déplorais de ne pas avoir les traductions… qui sont en fait présentes dans le glossaire à la fin du livre. 🤦‍♀️

Akata Witch, T.1 - Nnedi Okorafor

Pareil, la fin reste dans un esprit très jeunesse et ne présage pas forcément de suite. Pourtant, il y en a une donc bah… vous commencez à me connaître ! Je serais au rendez-vous. 

Pour conclure : Une superbe découverte, qui montre encore une fois le talent de Nnedi Okorafor. Même si l'histoire reste un peu jeunesse, j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cet univers qui repose sur la magie africaine et qui fourmille de bonnes idées. +1 pour la diversité et les réflexions sur le racisme et le féminisme. Bref, un régal de lecture !

(PS : Si vous n'aimez pas le YA, pas de soucis : je vous propose de découvrir le magnifique, le génialissime, le fabuleux Qui a peur de la mort ? juste là)


Si vous avez aimé :


Akata Witch, T.1 - Nnedi OkoraforAkata Witch, T.1 - Nnedi Okorafor 
"- Laisse moi te confier une chose : tu es plongée jusqu'au cou dans la société des Léopard maintenant. La bonne nouvelle, c'est que ça ne descend pas plus profond. Parfois, il vaut mieux juste sauter sans réfléchir. Et puis, une fois le premier choc passé, tu pourras tout affronter."

wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Nightwing #88, Seven Secrets #13, et plus
wallpaper-1019588
Miettes (humour décalé) - Stéphane Servant
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (dernier tome) • Maki Enjoji
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (derniers tomes) • Maki Enjoji