Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Petit tour d’horizon des sorties BD qui me tentent pour ce mois d’octobre.

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Des bombes et des hommes – Estelle Dumas, Julie Ricossé et Loïc Godart

Sortie : le 7 octobre 2020 (Futuropolis)

Résumé : Isabelle a 25 ans. Elle arrive à Sarajevo en 1995 pour rejoindre l’ONG Equinoxe qui distribue des vivres pour les populations civiles. La Yougoslavie se disloque depuis trois ans dans une guerre fratricide entre Serbes et Bosniaques. Le capitaine des casques bleus qui l’accueille ne lui donne pas deux semaines. La ville vit au rythme des bombardements et des snipers, qui tirent sur les passants imprudents. C’est dans cette atmosphère délétère qu’Isabelle va prendre ses marques, petit à petit, et faire connaissance avec les autres membres de l’ONG. Jusqu’au jour où un convoi pour Gorazde est autorisé. Le premier, pour cette ville assiégée depuis 3 ans où 30 000 Bosniaques sont livrés à eux-mêmes face au siège des Serbes. Sur place, alors que la distribution se fait rapidement, elle sympathise avec des habitants qui lui parlent de leur désir de revoir des films, leur cinéma ayant été en partie détruit par les bombardements. Lorsqu’elle leur rétorque que leur priorité doit être la nourriture, ils vont alors lui rappeler qu’elle est mal placée pour savoir quelles sont leurs priorités. Que l’art peut-être aussi nécessaire que manger lorsqu’on est trahi et abandonné depuis aussi longtemps… Ce jour-là, Isabelle reçoit une gifle morale et elle prend alors une décision qui va changer sa vie. Elle leur rapportera des films ! La délicatesse de l’aquarelle de Julie Ricossé éclaire ce scénario âpre, basé sur l’histoire d’Estelle Dumas et sélectionné au festival de Cannes en 2015. Cette «petite» histoire dans la «grande» Histoire, nous montre surtout qu’il peut y avoir de la lumière, même dans les heures les plus sombres de l’Humanité.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Des souris et des hommes – John Steinbeck et Rébecca Dautremer

Sortie : le 14 octobre 2020 (Tishina)

Résumé : États-Unis, 1937 : John Steinbeck publie un court roman qui deviendra un chef-d’œuvre de la littérature, mondiale. Des Souris et des Hommes, c’est l’histoire de George et Lennie, deux saisonniers qui voyagent à travers la Californie, rêvant d’une vie meilleure. Une histoire magnifique, qui nous raconte l’amitié, l’espoir mais aussi la cruauté des hommes, et qui a profondément ému des millions de lecteurs.

France, 2020 : Rébecca Dautremer adapte ce grand classique dans un incroyable roman graphique. Pour cette deuxième collaboration avec les éditions Tishina, après Soie il y a quelques années, elle renouvelle brillamment son univers et sa palette, et pousse plus loin que jamais son talent. Un dialogue intense entre le texte intégral de Steinbeck et l’univers artistique de la plus célèbre des illustratrices françaises.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Le Printemps suivant tome 1 – Margaux Motin

Sortie : le 7 octobre 2020 (Casterman)

Résumé : Après une vie de mère célibataire un peu chaotique mais libre et indépendante, Margaux replonge à pieds joints dans la vie de couple. Mais cela ne se passe pas sans heurts et des perturbations se profilent à l’horizon. Et si c’était l’occasion de chercher à comprendre ce qui provoque ces nuages qui viennent de si loin ? Sept ans après La Tectonique des plaques, Margaux Motin reprend avec humour et émotion le fil du récit de son parcours de femme moderne toujours en quête d’épanouissement personnel et de connaissance de soi.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Empire State – Jason Shiga

Sortie : le 14 octobre 2020 (Cambourakis)

Résumé : Un ouvrage inédit de Jason Shiga qui s’aventure, de manière toujours décalée et humoristique, dans un genre inattendu: celui de la comédie romantique. Largement inspiré des premiers émois de l’auteur, on y suit un personnage plutôt doué intellectuellement mais relativement pataud dans sa vie sociale et amoureuse. Une éducation sentimentale bourrée d’humour, d’astuce, d’autodérision et de références à la culture pop qui ravira les fans de Jason Shiga.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

L’étrange cas Barbara S. – Vojtech Masek, Marek Sindelka et Marek Pokorny

Sortie : le 14 octobre 2020 (Denoël)

Résumé : Mai 2007, République tchèque. Le bug d’un babyphone permet à un homme d’intercepter les images d’un gamin couché sur le sol d’une maison voisine, nu et menotté. La mère de l’enfant est arrêtée, inculpée d’activités pédopornographiques. Anna, 13 ans, l’une de ses filles présumées, parvient à s’enfuir. L’enquête policière montrera qu’il s’agit en fait d’une femme de 33 ans, Barbora Skrlová, qui a subi opérations, entrainement et régime pour se transformer en fillette. Son père, ancien chef d’une troupe scoute d’extrême-droite, est-il lié à l’affaire? Les mobiles sont-ils sexuels ou sectaires? L’opinion et les médias tchèques s’enflamment pour le scandale. Quelques mois plus tard, Barbora S. est retrouvée en Norvège sous l’identité d’Adam, un garçon de 13 ans. Rapatriée en Tchéquie, elle est inculpée de plusieurs crimes. L’affaire, jamais complètement élucidée, conduira à l’adoption de nouvelles lois sur la protection des victimes d’actes criminels. L’incroyable scandale qui a ébranlé la République tchèque, revisité par deux des meilleurs auteurs et l’un des plus brillants dessinateurs de la scène pragoise actuelle. Un suspense haletant, une plongée à la Millenium dans les gouffres de la pathologie politico-criminelle et du voyeurisme médiatique…

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Le Vagabond des Etoiles – Riff Reb’s

Sortie : le 21 octobre 2020 (Soleil)

Résumé : San Quentin. Dans la prison d’État, Darrell Standing, toujours soumis à la torture de la camisole de force, poursuit ses voyages extracorporels. Il s’incarne dans de nouvelles vies – hommes, femme, enfant – à travers l’histoire du monde, qui nous font voyager du western au péplum en passant par la préhistoire. Pour garder la raison, Darrell Standing recherche et trouve des preuves de la réalité de ses vies antérieures. S’ouvre également pour lui un abîme de réflexions sur l’immuable destin de l’humanité partout et toujours inféodée à l’amour, la superstition et la violence. Finalement en marche vers la potence, il esquisse un sourire car il a cette phrase en tête : «Il m’a fallu mourir et mourir encore pour m’apercevoir que la vie était inépuisable.»

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Moments extraordinaires sous faux applaudissements – Gipi

Sortie : le 7 octobre 2020 (Futuropolis)

Résumé : Landi est un humoriste, adepte du «stand-up». Sa mère est en train de mourir. Il essaie de concilier ses visites, la journée, à la clinique où est hospitalisée sa mère et ses prestations sur scène le soir. A sa mère mourante il ne sait trop quoi dire, à son public il raconte sa mère en train de mourir… C’est l’histoire d’un fils, habitué à faire rire son public avec ses monologues sarcastiques, qui se retrouve au chevet de sa mère, le cœur sec et ne sachant trop quoi lui dire. C’est l’histoire d’un groupe de cosmonautes, voyageant depuis des millénaires d’une planète à l’autre, qui se sont immanquablement perdus dans une immensité sombre et sans issue. C’est l’histoire d’un homme des cavernes, dont le cri, primal et inconsolable, résonne dans les oreilles et demande à être déchiffré. Les lignes narratives s’entrecroisent et les plans temporels se superposent, dans un crescendo d’émotions de plus en plus prégnantes au fil des pages. Gipi s’abreuve à cette zone obscure où se cachent les images qu’on croyait à jamais perdues, ces fragments de mémoire qu’il inscrit au cœur de son récit. Un compte-rendu en quelque sorte, limpide et captivant, corrosif et comique, d’une honnêteté impitoyable. Moments extraordinaires sous faux applaudissements est sans doute, à ce jour, l’œuvre de Gipi la plus intense, la plus complexe, et graphiquement la plus bouleversante.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

La désobéissance d’Andreas Kuppler – Corbeyran, Goujon et Garcia

Sortie : le 14 octobre 2020 (Delcourt)

Résumé : Allemagne 1936, peu à peu le pire s’est mis en place, chacun est confronté à lui-même et à ses convictions. Andreas Kuppler, chroniqueur sportif réputé, a dû prendre sa carte au parti nazi pour être autorisé à couvrir les J.O. de Garmisch- Partenkirchen. Mais il traverse une période troublée. Sa femme est dépressive et sa vie de couple lui échappe, il n’est pas en accord avec les décisions du gouvernement. Et bientôt, parce qu’il a écouté du jazz et passé une soirée avec une mystérieuse journaliste américaine, la Gestapo va lancer sur lui sa machine implacable…

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Mes quatre saisons – Nicoby

Sortie : le 2 octobre 2020 (Dupuis)

Résumé : Le temps passe et avec lui l’oubli s’installe. Ce sont sans doute les premiers signes de la maladie d’Alzheimer dont souffre sa mère qui ont conduit Nicoby à 43 ans, à réécrire sous la forme de petites saynètes un journal intime de sa carrière, un mémorandum en quatre saisons qui réunit dans une juxtaposition de séquences douces-amères le bilan de sa vie d’auteur à l’abri du succès. Depuis le printemps de la création à la fin des années 1990, l’artiste partage ses enthousiasmes et ses expériences avec humour et autodérision à partir de bouts recousus de situations vécues et d’hommages rendus aux artistes qu’il aime comme Jean-Claude Fournier, Yvan Delporte, Marcel Gotlib, Frank Margerin ou encore Patrice Leconte et tous ceux de l’Association. Au détour des anecdotes, le quotidien se dessine dans un pot-pourri de souvenirs offerts sans nostalgie. Au contraire, l’artiste profite de ce nouvel espace de liberté pour réparer les occasions manquées, exposer les «nus académiques» en échappées ou les croquis réalisés dans une casse qui lui permettent de concrétiser son rêve de dessiner, comme Blutch, un épisode de Tif et Tondu. Un récit qu’il livre ainsi dans ce recueil, en témoignage de son amour de l’art.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Rhapsodie en bleu – Andrea Serio

Sortie : le 7 octobre 2020 (Futuropolis)

Résumé : Trois cousins juifs, Andrea, Martino et Cati, sont persécutés par les lois raciales de Mussolini à l’aube de la seconde guerre mondiale. Forcé de quitter Trieste pour New York, Andrea essaiera de retrouver une vie normale, hanté par les fantômes du passé.
À travers le destin d’Andrea Goldstein, jeune homme juif, Andrea Serio nous fait percevoir avec douceur et empathie, l’intensité, la violence, la bêtise crasse et innommable de cette sombre époque, comme les prémisses mortifères de ce qu’à nos portes, certains de nos contemporains vivent aujourd’hui.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Battue – Lilian Coquillaud et Marine Levéel

Sortie : le 15 octobre 2020 (Six pieds sous terre)

Résumé : Alors qu’elle mène une nouvelle vie, loin de sa contrée natale et de ses racines, Camille reçoit la visite d’Hassan, un ami d’enfance devenu journaliste. Des retrouvailles amères qui font ressurgir un passé qu’elle avait chassé depuis longtemps.
Hassan cherche à infiltrer la «Grande Battue», chasse exclusive menée une fois l’an dans les montagnes de leur région par les Blanchistes, un groupuscule d’influence néo-païenne et réputé proche de l’extrême-droite. Il voudrait mettre au jour ce mouvement et son idéologie, persuadé depuis toujours que cette chasse cache les complots ou les exactions qui permettraient de les dissoudre.
Camille, fille repentie d’un Blanchiste, pourrait l’aider dans sa mission. Très froide, la jeune femme prend rapidement congé de son vieil ami : elle ne veut plus se pencher sur cette part de son histoire.
Les hasards de la vie, avec la mort de son père, figure tutélaire de ce mouvement, se chargeront de brouiller ses plans et la feront replonger dans ce passé haï qu’elle avait fui enfant, grâce à sa mère.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Cent mille ans – Gaspard D’Allens, Pierre Bonneau et Cécile Guillard

Sortie : le 15 octobre 2020 (Seuil)

Résumé : C’est l’un de ces petits villages qui n’a jamais eu droit à sa carte postale. Et pourtant… L’endroit fait parler de lui jusqu’au sommet de l’État, la zone est quadrillée, ses 80 habitants surveillés. À Bure, 85 000 mètres cubes de déchets radioactifs doivent être enfouis à 500 mètres sous terre et y passer les cent mille ans à venir. Pour l’État français, l’enjeu est colossal : il en va de la survie de l’industrie nucléaire. De gré ou de force, ce projet titanesque doit aboutir.
Face à ce rouleau compresseur, la Meuse n’était pas censée résister. Les millions d’euros déversés sur le territoire devaient faire taire la contestation. En vain. À mesure que celle-ci s’intensifiait, Bure est devenu le théâtre d’une sidérante répression. Entre clientélisme et autoritarisme, le plus grand projet industriel d’Europe avance au mépris de la démocratie.
C’est ce que révèle l’enquête implacable des journalistes Pierre Bonneau et Gaspard d’Allens mise en scène par Cécile Guillard.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Que de la gueule – Sztybor et Akeussel

Sortie : le 7 octobre 2020 (Sarbacane)

Résumé : Rahim est un gosse de banlieue comme les autres, un «bon garçon» qui se prend pour un caïd et gravite autour des mafieux locaux dans l’espoir de gravir les échelons. Entre deux courses de larbin, il rêve à haute voix à sa future légende urbaine ; mais ses potes se moquent : sa vie, c’est beaucoup de blabla, peu d’action. Jusqu’au jour où l’occasion en or se présente. L’occasion de montrer qu’il n’a pas que de la gueule… Un projet urbain vivant, original et moderne, qui explore avec humour et cruauté le rapport toxique à la «réputation» qu’entretiennent les jeunes, d’autant plus dans le milieu clos des banlieues.

********

Les parutions BD qui me font de l’œil (octobre 2020)

Homicide tome 5 – Philippe Squarzoni

Sortie : le 14 octobre 2020 (Delcourt)

Résumé : Alors que Pellegrini n’en finit pas de compulser les éléments du dossier Latonya Wallace à la recherche du détail que personne n’a vu, le détective Donald Waltemeyer est mis sur la piste de la plus incroyable affaire de meurtres en série de sa carrière par l’incompréhensible acharnement d’un tueur à éliminer Dollie Brown, une camée sans importance qui refuse obstinément de mourir…

Bonnes lectures !


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
La chronique des Bridgerton produite Shonda Rhimes arrive bientôt !
wallpaper-1019588
Tempura n°2 : Le Japon au travail
wallpaper-1019588
La mer sans étoiles
wallpaper-1019588
Nevernight T01 — N’oublie jamais de Jay Kristoff