Sacrées sorcières (BD) • Roald Dahl et Pénélope Bagieu

Sacrées sorcières (BD) Roald Dahl Pénélope Bagieu

Sacrées sorcières (BD) • Roald Dahl et Pénélope Bagieu

Éditions Gallimard, 2020 (300 pages)

Ma note : 17/20

Ma rencontre avec Pénélope Bagieu, dessinatrice de bande dessinée, remonte à 2015 : j’avais alors lu Ma vie est tout à fait fascinante. Il faut dire que j’aime beaucoup son univers, son coup de crayon, ses illustrations simples mais colorées, ou encore sa petite touche d’humour. Après avoir dévoré la trilogie des Joséphine, et adoré ses albums des Culottées, nous la retrouvons ici avec une BD jeunesse qui est en fait l’adaptation d’un roman de Roald Dahl. Les deux gredins. Matilda. James et la grosse pêche. Autant de titres qui font écho à mon enfance ! Je suis aujourd’hui ravie d’avoir pu découvrir l’intrigue de Sacrées sorcières. Cette bande dessinée est un quasi coup de cœur, et je suis certaine qu’elle plaira aussi bien aux petits qu’aux plus grands.

Nous suivons ici le quotidien d’un petit garçon, élevé par sa grand-mère (ses parents sont décédés dans un accident de voiture). Seulement voilà, non seulement cette mamie complètement déjantée fume comme un pompier, n’a pas sa langue dans sa poche et se moque des conventions, mais elle raconte en plus d’horribles histoires de sorcières. Car oui, soyez-en sûr(e), les sorcières existent. Elles sont chauves, le crâne rempli de boutons qui grattent affreusement, et portent même des gants pour cacher leurs ongles crochus. Mais surtout… elles détestent les enfants. Notre héros en fera lui-même l’expérience, jusqu’à se retrouver métamorphosé en souris ! Difficile alors de déjouer les plans de la Grandissime, qui fait ici office de reine des sorcières…

Cette lecture fut pour moi comme une parenthèse au goût d’enfance. Ce fut délicieux. Je ne sais pas si cette adaptation est réellement fidèle au roman d’origine, ne l’ayant pas lu, mais j’ai bien reconnu la patte de Pénélope Bagieu. Cet album est aussi une vraie déclaration d’amour aux grands-mères, à ce lien qui unit deux générations. J’ai beaucoup aimé l’originalité de cette mamie tout sauf traditionnelle, et si j’ai été surprise par le final (je m’attendais à autre chose), j’ai apprécié le message qui nous est ici délivré. Je pense que cet album peut plaire aux enfants pour tout ce côté aventure qu’il apporte. Je ne doute pas qu’ils sauront s’en emparer.

bagieuSacreessorcieres-6 640_sacrees_s_p48


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
L’Atelier des Sorciers T07 de Kamome Shirahama
wallpaper-1019588
Pour Noël, je te veux toi ! – Lil Evans
wallpaper-1019588
Les Protecteurs #5 – Vengeance – Sloane Kennedy
wallpaper-1019588
Coup de foudre au chalet