Taiwan, Japon et philosophie koala


Taiwan, Japon et philosophie koala

"Nuit étoilée". (c) HongFei.


Aujourd'hui, trois moyens formats cartonnés bien épais, 
destinés aux enfants de plus de dix ans pour le premier, de plus de six ans pour les deuxième et troisième. Nom de code: passer une "Nuit étoilée" en compagnie de "Momoko" tout en étant adepte de "La philosophie koala".
Taiwan, Japon et philosophie koalaQu'elle est belle, la couverture de l'album "Nuit étoilée" de Jimmy Liao (traduit du chinois (Taiwan) par Chun-Liang Yeh, HongFei, 144 pages) avec ses deux enfants installés dans une barque afin de regarder les étoiles. Comme est belle l'amitié entre une ado solitaire et le nouveau de la classe, aussi esseulé et sensible qu'elle. Le livre s'ouvre sur une phrase magique: "Je lève la tête pour regarder le ciel étoilé, et le monde devient immense..." Magique surtout quand une jeune personne parvient à avancer, à se faire confiance à elle, au monde et à la vie.
L'auteur-illustrateur, originaire de Taiwan, dédie ce livre "aux enfants qui n'arrivent pas à communiquer avec le monde". "Nuit étoilée" met en scène une jeune narratrice qui nous fait part de ses chagrins. Elle ne trouve pas sa place entre ses parents qui travaillent, se disputent ou se divertissent sans elle. On remarque tout de suite les échos de ses émotions dans les tableaux accrochés aux cimaises. A l'école, elle se fait ennuyer sans parvenir à réagir.
Pour finir, l'endroit où elle est le mieux, en compagnie du petit chat qu'elle a reçu, est sa chambre. Elle peut notamment observer les voisins. Justement, la vieille dame d'en face a un nouveau et jeune locataire. Un garçon pas comme les autres, "il semblait tombé d'une autre planète", le nouveau de sa classe découvrira-t-elle, qui va lui redonner le sourire.

Taiwan, Japon et philosophie koala

"Nuit étoilée". (c) HongFei.


Lui et elle s'observent, s'apprivoisent, se perçoivent, se viennent en aide et surtout s'entendent à merveille. Avec lui, sa vie est différente. A tel point qu'ils décident de quitter leur ville ensemble. D'une beauté folle, les images se passent alors de texte pour raconter leur périple enchanté et enchanteur. Un voyage initiatique qui les ramènera finalement au réel, mais plus forts que jamais même si les hasards de la vie font qu'ils ne se verront plus. La métaphore de la baleine qui s'éloigne mais se retrouve en finale est vraiment superbe.

Taiwan, Japon et philosophie koala

"Nuit étoilée". (c) HongFei.


Jimmy Liao, qu'on connaissait de loin et qui n'avait pas vraiment percé chez nous, est ici au sommet de son art. Il dit tout des difficultés dans la vie en peu de mots mais en des illustrations superbes extrêmement symboliques. En couleurs vives souvent, mais sans agressivité, en une variété de plans et d'inspiration qui collent vraiment au sujet. Et cela, sur plus de cent pages pimentées de tableaux contemporains à apprécier sans modération. "Nuit étoilée" est une pépite pour qui veut bien s'y abandonner. Dès 10 ans.

Taiwan, Japon et philosophie koala

"Nuit étoilée". (c) HongFei.


Né le 15 novembre 1958 à Taiwan, Jimmy Liao a travaillé dans la pub pendant douze ans après ses études d'art. Il a ensuite été illustrateur pour des journaux et des magazines. Il s'est tourné vers la littérature de jeunesse en 1998 après avoir triomphé d'une leucémie trois ans plus tôt. Ses premiers livres dont "Les secrets de la forêt" - qui ne nous est parvenu en traduction française que neuf ans plus tard - ont été couronnés de multiples prix en Chine. S'il est l'auteur depuis vingt ans d'une cinquantaine d'albums pour la jeunesse, peu ont vraiment marqué le genre. La plupart de ses titres sont même épuisés. Notamment, chez Bayard, "Les ailes", "La forêt des songes" et "La lune perdue" en 2008, "Le son des couleurs", lauréat du prix Bernard Versele 2012 (lire ici), "Le monstre qui mangeait le noir" et "Pourquoi?" en 2009, "Le rocher bleu" en 2010, "Trois doudous qui ne voulaient pas dormir" en 2011, "Filbert ou l'histoire d'un bon petit diable" en 2013, sans oublier "Si proche si loin" au Seuil en 2001 et "Les secrets de la forêt" chez Autrement en 2007. Gageons que "Nuit étoilée" va lui donner la notoriété qu'il mérite.

Taiwan, Japon et philosophie koalaTaiwan, Japon et philosophie koalaTaiwan, Japon et philosophie koala

Etre enfant à Tokyo dans les années 1970

Taiwan, Japon et philosophie koalaAvec ses gracieux dessins aux crayons de couleur rehaussés d'aquarelle qui saisissent avec art les scènes de la vie quotidienne d'une enfant à Tokyo il y a cinquante ans, "Momoko, une enfance japonaise" de Kotimi (Rue du Monde, 168 pages) est une petite merveille d'observation et de douceur. Les personnages sont joyeusement croqués en quelques traits, tout comme leurs expressions, les détails nécessaires à l'histoire dans les décors bien présents et l'ensemble, agréablement mis en pages, donne une belle impression de vie, de joie contagieuse. Des épisodes qui se partagent aisément avec les enfants d'aujourd'hui et d'ici.
"J'ai puisé ces huit histoires dans mon enfance, au Japon, le pays où je suis née", explique Kotimi en avant-propos de ce délicieux album. "J'habitais un quartier populaire de la capitale. Tokyo, où j'ai vécu mille petites aventures entre ma famille, l'école et mes nombreux amis. Le Japon d'aujourd'hui est bien différent de ce Japon des années 1970 dans lequel j'ai grandi, mais il lui ressemble beaucoup aussi! Peut-être parce que les enfants sont toujours des enfants..."

Taiwan, Japon et philosophie koala

"Momoko, une enfance japonaise". (c) Rue du Monde.


Née à Tokyo, Kotimi vit et travaille à Paris depuis longtemps. Elle n'est présente en littérature de jeunesse que depuis 2017, après avoir été mise à l'honneur à l'exposition des illustrateurs à la Foire de Bologne 2016. Depuis, elle a publié une dizaine de livres, essentiellement en littérature de jeunesse. Ses travaux de peintre, de graveuse, de dessinatrice ont été exposés à de multiples reprises, en Europe et au Japon.

Taiwan, Japon et philosophie koala

"Momoko, une enfance japonaise". (c) Rue du Monde.


"Pour mes dessins et mes gravures, dans les lignes et les matières, je recherche la spontanéité, l'irrégularité, la non-symétrie et l'harmonie qui en constitue la musique", dit encore Kotimi qui a créé cet impeccable journal d'hier, sans aucune nostalgie, dans "Momoko, une enfance japonaise". De l'entrée au CP, ratée pour cause de varicelle, à la disparition de la petite sœur au marché, en passant par la journée au golf avec Papa, les jeux au cimetière, la visite des parents à l'école, la présentation de cette petite sœur handicapée tellement attachée ou encore la pénible cérémonie du thé avec la grand-mère, les épisodes sont tous craquants. Pas seulement par ce qu'ils racontent mais par la manière dont ils le font, autour de cette Momoko espiègle que tout le monde aimerait connaître, qui évolue dans un univers bienveillant. Ils se prolongent par trois propositions de goûters dont le troisième est complètement à hauteur d'enfant. Un très bel album dont l'épaisseur enchante. Dès 6 ans.

Les grandes questions d'un petit koala

Taiwan, Japon et philosophie koalaOn avait découvert avec un immense plaisir l'album "La Philosophie Koala" de Béatrice Rodriguez (Casterman, 80 pages) en mars 2019. Un album tendre, délicat et drôle abordant les grandes questions de la vie. Bon sang ne pouvant mentir, Koala est perché dans son arbre. Il se laisse bercer par ses pensées tant que ses potes Oiseau et Caméléon ne viennent pas le titiller. Le temps, la compassion, la vie privée, une robe pour un garçon, la perte d'un être cher sont quelques-uns des sujets qu'ils abordent avec sensibilité et humour. Des réflexions philosophiques finalement universelles, même pour les plus jeunes.

Taiwan, Japon et philosophie koala

"La philosophie Koala". (c) Casterman.

Taiwan, Japon et philosophie koalaCette saison voit la parution du deuxième tome de "La philosophie Koala, Les pieds sur terre", toujours de Béatrice Rodriguez (Casterman, 80 pages), davantage centré sur la nature mais tout aussi merveilleux par ses propos et par la qualité de ses illustrations. Koala, toujours fidèle à lui-même, somnole quand il est tiré d'un super rêve par Oiseau qui le ramène à la réalité. Il va donc se promener mais est tout de suite confronté à un embranchement: aller à gauche ou à droite? En illustrations minimales mais drôlement expressives et grâce à un dialogue proche de l'enfance, l'auteure-illustratrice du superbe album muet "Le voleur de poules" (né chez Autrement en 2008 et réédité chez Casterman huit ans plus tard) aborde d'autres thèmes philosophiques comme la différence, la peur, le choix de dire non et même l'arrière les étoiles! Le tout avec tendresse, poésie et humour. Dès 6 ans.

Taiwan, Japon et philosophie koala

"La philosophie Koala 2". (c) Casterman.


Pour feuilleter en ligne le début de "La philosophie Koala", c'est ici.

Pour feuilleter en ligne le début de "La philosophie Koala, Les pieds sur terre", c'est ici.


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Code Triche DRAGON QUEST OF THE STARS APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Télécharger Last Island of Survival: Unknown 15 Days APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Télécharger ZIC: Zombies in City — Zombie Survival APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Télécharger évasion de prison 2020 - jeux d'évasion de prison APK MOD (Astuce)