Pierre le Voleur

Pierre le Voleur

Résumé:

Dans un village cévenol pas encore trop corrompu par la modernité, Pierre est voleur. Il fauche tout ce qui l’attire mais, comme les villageois le savent, ils vont rechercher leur bien chez lui, puisqu’il ne se cache pas et rend toujours. Adopté tel quel par les autres habitants, même la gendarmerie laisse faire. Mais, un jour, les choses deviennent plus graves, et ce sont des résidents secondaires, moins compréhensifs, qui sont cambriolés. Or, pour la première fois, Pierre nie être ce cambrioleur. Tout le monde enquête, notamment la jeune Rosy-Rosette, la plus maline du village.

Ce que j’en pense:

Avec ce roman young adult, Yves Frémion nous plonge dans le monde de la ruralité. Nous y découvrons le personnage de Pierre qui est un voleur compulsif. Il vole tout et rien, surtout les choses dont il a besoin. Les villageois sont plutôt sympas avec lui et savent le prendre. Finalement, Pierre n’est pas si méchant. Il n’est même pas dangereux. Jusqu’au jour où, de nouveaux résidents ne vont pas le prendre aussi bien que cela…

Ce roman rural se lit avec une facilité déconcertante. Ni une ni deux, on se retrouve plongé dans ce village. Très vite, on a la sensation de connaître tous les habitants. Tout nous semble familier et l’on fait partie de cette petite communauté. Il faut dire que Yves Frémion a vraiment eu le truc. Avec son écriture agréable et fluide, on ne peut que se prendre dans l’histoire. Certes, l’intrigue en elle-même n’est pas très complexe. Il n’y a pas de grands rebondissements, ni de suspens. Le rythme est lent, les choses prennent le temps de se mettre en place. Et paradoxalement, en un rien de temps, on arrive à la fin du livre. On se dit « déjà ?! ». C’est presque trop court. On a envie d’en savoir plus et de continuer à suivre Pierre. Il y a un petit goût amer dans cette fin.

Le personnage de Pierre est terriblement attachant. Il paraît fragile et on a envie de le protéger, de l’écouter.

Yves Frémion et son écriture toute en douceur ont donc su me charmer et livrer un récit émouvant qui a un goût de trop peu.

Pierre le Voleur

Ma chronique en vidéo:


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La maîtresse de Trevelyan
wallpaper-1019588
J’avais 15 ans : vivre, survivre, revivre » Elie Buzyn
wallpaper-1019588
Les Furtifs
wallpaper-1019588
Malgré nos différences » Fanny André