Prisonnière de son amour de Romane Rose

Prisonnière de son amour de Romane Rose

Éditeur : Autoédité
Pages : 334 pages
Parution : 5 Décembre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

L’histoire:

Sur ordre de son roi Henri VII, Harald chevalier sans terres se doit d’épouser Kathleen, fille du seigneur Woolton décrété traître envers la couronne et pendu haut et court. Il reçoit dans la corbeille de mariage la dangereuse mission d’éradiquer les renégats et de conquérir la Gardienne du Nord, Silkoch, la forteresse austère. Il ne peut se douter du piège tendu pour le perdre, ni même imaginer que sous ses airs d’idiote, une redoutable adversaire se dressera face à sa volonté. Qui gagnera la bataille du cœur ?

Mon avis:

Voici le premier livre que je lis de l’auteure, et on peut dire que c’est très prometteur !

L’histoire nous emmène en Angleterre à l’époque de la guerre des Deux-Roses, sous le règne d’Henri VII. Afin de remercier un chevalier qui lui a sauvé sa vie, le roi le promet en mariage, et lui offre ainsi des terres et un titre de Comte au premier enfant né. Harald s’attendait a bien autre chose. Epouser une fille squelettique, froide et fille d’un traitre… D’autant plus qu’il aura aussi pour mission d’aller sur les terres de Gardienne du Nord à Silkoch, et d’y maitriser la rébellion qui y reine. Kathleen pour sa part, voit ce mariage forcé comme une libération. Elle se sent oppressée à la cours, et à hâte de retourner sur ses terres, même si elles abritent de lourds secrets. Nos héros seront-ils faire face aux surprises qui les attendent !?

Ce roman nous offre une histoire au plus proche des personnages, qu’on apprend à découvrir au fil des pages. Leur première rencontre est certes difficile. Qui dit mariage arrangé, dit qu’il n’est pas souhaité. D’autant plus que chacun craint pour sa vie, pour diverses raisons. Grand combattant, Harald est assez têtu, et ne sait comment se comporter avec Kathleen, qui ne cesse de le fuir. Tout comme lui, elle en a peur. Peur qu’il se débarrasse d’elle, et que seul le domaine qu’il lui est octroyé l’intéresse. Entre secrets, complots et trahisons, l’auteure nous offre une intrigue musclée. J’avouerais que des fois, j’ai eu envie de secouer nos deux héros. Kathleen en début d’ouvrage, se cache dans un rôle afin de s’effacer. Mais plus les chapitres avancent, et plus on a envie de savoir ce qu’il lui est arrivé. On ne peut que se douter que son passé est lourd, et c’est bien le cas. Elle se révèle être une héroïne forte, et qui sait se relever. Elle le prouvera mainte et mainte fois dans ce roman. J’ai vraiment adoré l’héroïne. Quant à Harald, on peut dire qu’il est assez doué pour mettre les pieds dans le plat ! Il ne fait qu’empirer sa situation auprès de Kathleen, et sans s’en rendre compte. Un petit jeu du chat et de la souris, s’en suit. D’autres personnages interviennent régulièrement dans l’intrigue, et sont tout aussi passionnant. Margaret a un certain don pour nous énerver; quant à Hugo et John, les amis de Harald, ils auront un rôle très important. J’ai aimé les suivre. Mais il ne faut pas oublier nos amis animaux, comme Attila, Hartane ou Finn. Quant au contexte historique et politique, il n’est pas oublié tout au long du roman, avec des rebondissements à prévoir, et une présence du souverain, et d’une passation de pouvoir pas évidente. Il doit asseoir son autorité, sans créer de conflits supplémentaires.

En bref, une très belle romance historique que j’ai apprécié découvrir, autant pour la plume de l’auteure qui m’était inconnue, que pour l’intrigue qui nous est contée. Juste petit bémol, sans gravité pour la lecture, je n’aime pas du tout la couverture ! Mais bon, une fois la page tournée, on ne l’a voit plus !!!  


note 4 étoiles


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La maîtresse de Trevelyan
wallpaper-1019588
J’avais 15 ans : vivre, survivre, revivre » Elie Buzyn
wallpaper-1019588
Les Furtifs
wallpaper-1019588
Malgré nos différences » Fanny André