La machine à brouillard - Tito Desforges

 Synopsis : Mac Murphy est un soldat d'élite. Mac Murphy est fort. Mac Murphy est dur. Mac Murphy est fou. Mac Murphy trimbale dans sa tête une épouvantable machine à brouillard qui engloutit ses souvenirs, sa raison et l'essentiel de son âme, morceau après morceau.
Quand les habitants de Grosvenore-Mine, ce village perdu dans les profondeurs de l'Australie, se hasardent à enlever la fille de Mac Murphy, ils ne savent pas à quel point c'est une mauvaise idée.
Une époustouflante plongée dans l'amour d'un père pour sa fille et dans les tréfonds de la démence d'un homme. Inlâchable. Attention : cauchemar.

 C'est dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Taurnada que j'ai lu ce livre.

Mac Murphy est un ancien soldat d'élite. Alors qu'il est en road-trip avec sa fille Louise, celle-ci disparaît à Grosvenore-Mine en Australie. Mac Murphy n'a alors qu'une idée en tête : retrouver sa fille. Et les réflexes de son ancienne activité vont se réveiller, tous les moyens seront bons pour retrouver sa fille et ceux qui l'ont enlevée. 

Commencer La machine à brouillard c'est plonger dans un road-trip infernal. C'est découvrir un homme malade, dont les souvenirs s'effacent petit à petit. C'est découvrir l'amour d'un père pour sa fille. 

Le récit est alterné avec des compte-rendus d'entretien avec un psychologue qui essaie de savoir ce qu'il s'est réellement passé à Grosvenore-Mine. Au départ, c'est un peu troublant parce qu'on ne comprend pas bien où cela va nous mener. Puis, au fil des pages, on commence à comprendre. On comprend surtout que Mac Murphy souffre dans sa tête et dans son corps. Tito Desforges nous entraîne dans les tréfonds de la romance et il le fait avec brio. Au fur et à mesure que les pages se tournent, l'angoisse monte, vous oppresse et vous sentez bien qu'il va se passer un truc pas clair. Mais c'est au-delà de ce que j'ai pu imaginer. 

Le rythme du bouquin est intense et violent. Page après page on s'enfonce dans le désespoir de Mac Murphy. Ce désespoir qui va le pousser aux pires atrocités.

En refermant La machine à brouillard, je me suis sentie mal. Mal pour Mac Murphy, un personnage d'une rare violence mais qui vous touche au plus profond de votre être. Tito Desforges signe là un excellent thriller psychologique et nous montre jusqu'où la folie peut nous emmener. 

En conclusion, c'est un gros coup de coeur pour La machine à brouillard, un excellent page-turner ! Ames sensibles s'abstenir.

La machine à brouillard - Tito Desforges 

wallpaper-1019588
La tectonique des plaques, tome 3, Margaux Motin
wallpaper-1019588
Beast Complex Vol.01 de Paru Itagaki
wallpaper-1019588
Roman Ado : 🔮 All our Hidden Gifts - La gouvertante 🔮
wallpaper-1019588
Black clover, tome 1 • Yûki Tabata