First

Je vous ai parlé il y a quelques semaines du PAI (Prix des Auteurs inconnus), pour lequel je fais partie du jury cette année en catégorie Noire. C’est dans ce cadre que j’ai découvert Albane Mondétour et son roman First.

 Résumé :

Depuis six ans, un violeur et tueur en série terrorise la région toulousaine.
On le surnomme le Fantôme.
Personne ne sait à quoi il ressemble, pas même les victimes qui lui ont survécu.
Car il y a des survivantes. Le Fantôme en a relâché cinq.
Pourquoi ? Pourquoi laisser partir certaines d’entre elles, et tuer les autres ?
Céleste Laroque fait la rencontre de l’une de ces victimes, Lucie, et entame une relation avec son frère aîné. Alors que Lucie se remet petit à petit du drame qu’elle a vécu, un événement inattendu va se produire. Un événement qui va faire tomber les masques.
Et si Céleste n’était pas ce qu’elle prétendait être ?

 172 pages – Auto Édition – Broché (9,90€) – Kindle (2,99€)

95505330_10158039145483444_1853007341427884032_n

 

Mon Avis :

Le résumé est alléchant, la couverture un brin mystérieuse, on se demande déjà qui est ce « Fantôme », même si on n’y croit pas.

Le prologue s’ouvre sur la description d’un coin de verdure bucolique, qui accueille dès le matin les promeneurs de tous poils. Mais, tapi dans l’ombre d’un bosquet, il guette en attendant son instant favori, celui où tout bascule.
Parce que ça va arriver. Il le sait et nous aussi. Mise en scène classique d’un joggeur attiré par une incongruité dans son décor habituel, et découvre horrifié le cadavre d’une femme entièrement nue. L’inconnu qui espionne à l’abri des regards n’en perd pas une miette, les yeux remplis d’excitation et la bave aux lèvres.
C’est parti !
Enfin, c’est ce qu’on se dit. Mais l’histoire peine à décoller, et le début est un peu fouillis ; le triangle des personnages principaux (Lucie, William, Céleste) a du mal à se mettre en place pour bien définir « qui est qui ».
Après coup, je me dis que le résumé aurait dû s’appeler « précédemment » ou « avant-propos », puisqu’il s’agit là du point de départ du récit.
Ça vaut la peine de persévérer, car les choses deviennent plus fluides après le premier tiers de l’ouvrage. On comprend mieux la place de chacun (notamment grâce au découpage des chapitres) les réactions. ; le triangle évolue.
Le Fantôme s’impose davantage dans l’histoire, ce qui la rend plus consistante, bien que le personnage ne soit pas assez creusé à mon goût.
Malgré tout, cette seconde partie est vraiment prenante : les événements s’enchaînent, le suspense est là, la tension est palpable.
Et c’est quand on croit rester sur notre faim, que l’auteure nous offre un twist final vraiment inattendu !

Si on fait abstraction des premières pages, la lecture est agréable, les ingrédients sont là (même s’ils manquent parfois un peu d’assaisonnement), et le livre se lit vite.
L’ensemble est assez positif pour avoir envie découvrir un autre roman d’Albane Mondétour qui, malgré tout, sait nous embarquer et nous mener où elle veut.

Pour plus d’infos sur le PAI : https://www.prixdesauteursinconnus.com/

Facebook – Instagram – Twitter

éèé

wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi