C'est lundi, que lisez-vous? #303

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

ROMAN JEUNESSE

C'est lundi, que lisez-vous? #303

Sherlock, Lupin et moi - Tome 3 - L'énigme de la Rose écarlate. Irène ADLER. Editions Albin Michel Jeunesse, septembre 2017

Et si Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irène Adler s'étaient connus pendant leur adolescence? Avaient été amis et avaient ensemble résolu des enquêtes? Voilà le postulat de départ de cette série bien sympathique au design retro irrésistible.

Les trois ados, aux situations sociales et familiales très différentes, se sont connus en France en août 1870, à Saint-Malo, c'est là qu'ils ont résolu leur première enquête, la deuxième à Londres en septembre.

Décembre 1870, Arsène est reparti en France avec son père Théophraste au sein du cirque où il travaille, tandis qu'Irène et Sherlock se retrouvent souvent au Shackleton Coffee House. Par un jour neigeux, elle le découvre plongé dans le journal du Times. Un petit encadré, quelques mots et chiffres présentés comme un problème d'échecs et voilà sa curiosité attisée. Car non, cela n'a rien à voir avec les échecs. Dès lors pourquoi le présenter ainsi, que signifient ce code et ce pseudonyme du Frère Noir?

Dans le même temps, ils apprennent qu'un meurtre a été commis. Et si les deux affaires étaient liées? Arsène, qui s'est fâché avec son père, arrive à Londres et tous trois mènent l'enquête, découvrent que la Police cache des informations, et notamment la présence d'une Rose sur le lieu des meurtres (car un deuxième vient d'être commis), font connaissance et alliance avec un ancien chef de Scotland Yard qui connaît un garçon fort étonnant et du même acabit que Sherlock (pourrait-il devenir un adversaire?), remontent des pistes, frôlent la mort...

Un scénario très bien ficelé et toujours plus prenant et haletant, un personnage de Sherlock énigmatique, parfois gauche mais au raisonnement imparable, des dessins qui immergent. Et en parallèle, une plongée dans l'époque d'alors avec ses descriptions, une intrigue secondaire puisqu'Irène se sait adoptée. Qui sont ses véritables parents? Qui est cette dame qui lui a offert ce camée par la porte de son fiacre sans qu'elle ne puisse distinguer son visage, avec pour impression de reconnaître sa voix?

Des questions, du suspense, de quoi donner envie de retrouver vite les trois compères et leurs aventures, et des liens avec d'autres livres de l'univers holmésien qui se dessinent (de manière fortuite certainement).

Bref, j'adore!

ROMAN

C'est lundi, que lisez-vous? #303

La Danse des paons. Sharon MAAS. Editions J'ai lu, mai 2004

Après une entrée difficile dans le roman, des sentiments vraiment très contrastés envers les personnages (ce qui m'a vraiment déstabilisée car je n'ai pas l'impression que cela avait à voir avec leur caractère), j'ai vraiment plongé dans cette histoire vers la 250e page (sur 500 - oui ça peut sembler long^^) qui oscille entre le Guyana et l'Inde, entre traditions et émancipations, qui explore la place des femmes et les relations qu'elles ont entre elles, en fonction de leur statut et caractère. C'est aussi un roman d'amours.

Sa fin est très apaisante, pas seulement grâce à ce qui arrive à ses personnages, car c'est aussi une leçon de vie, de courage et d'espoir. Maintenant, va falloir en parler.

Finalement, ce n'était peut-être pas pour rien que ce roman m'attendait depuis onze ans dans ma bibliothèque!

BD

C'est lundi, que lisez-vous? #303

SuperS - Tome 1 - Une petite étoile juste en-dessous de Tsih. Frédéric MAUPOMÉ et Dawid. Editions de la Gouttière, août 2015

Encensée par les Bulleurs du mercredi, j'ai offert le premier tome de cette série (de cinq albums, pour le moment?) à mon 10 ans. Il a adoré! et n'a eu de cesse de me presser pour que je découvre à mon tour l'histoire peu banale de ces frères et sœurs.

Matthieu, Lili et Benji viennent d'arriver et sont nouveaux dans leurs établissements scolaires. Matthieu est en 5e, se fait déjà remarquer en arrivant en retard, se lie d'amitié avec Jeanne et Franck en a contre lui. Tout commence d'une manière presque banale. Sauf que Benji se plaint d'être avec des enfants qui ne savent rien, à peine épeler leurs prénoms, qu'un certain Al suffit à faire leur instruction et que l'école ne sert qu'à ne as se faire remarquer. De qui, pourquoi? Les pages se tournent et l'on découvre peu à peu quelques bribes de leur histoire passée, de la dernière fois qu'ils ont vu leurs parents dont ils ne se souviennent que trop peu, qui est Al et ce dont ils sont capables.

Ce premier tome sert à planter le décor entre banalité adolescente, avec l'école et l'amitié, et cette dimension fantastique qui leur fait souvent lever les yeux vers le ciel étoilé. C'est bien mené et donne bien envie de poursuivre la série car des questions, on s'en pose!!

Le format de l'album est assez petit, j'aime! Le dessin est fourmillant de détails et d'action.

Vivement la suite!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

C'est lundi, que lisez-vous? #303

Les baleines préfèrent le chocolat.Marie COLOT. Editions Alice Jeunesse, 23 avril 2015

Présentation de l'éditeur: Angelina Bombardini arrive dans un nouvel établissement scolaire. Toute ronde et toute de rose vêtue, elle provoque rires et moqueries. Mais Angelina a du caractère et de la répartie. Et la voilà qui propose un concours de surnom original. Celui ou celle qui lui trouvera le surnom le plus sympa remportera une semaine de desserts. Spaghetti bolograisse, Moby dick, rouleau compresseur... sont proposés. Mais le verdict tombe vendredi à 16h00 : ce sera Burger. La nouvelle école de Burger est très sélect. Il semble que le seul souci que les enfants n'aient pas, c'est l'argent. Sinon, ils se partagent les pères absents, les mères décédées, les divorces et les dépressions. Avec son optimisme, son caractère ouvert, son nom sans particule et sa famille unie, Burger n'est pas vraiment dans la norme. On dirait qu'elle n'a pas d'autre préoccupation que celle de ressembler un maximum à son idole Marylin.

Je le commence de jour avec l'arrivée d'Angelina dans cette nouvelle école, toute de rose vêtue, s'attirant instantanément les moqueries des autres élèves qui s'ébahissent et se gaussent de sa capacité d'absorption alimentaire alors même qu'ils s'échinent à lui subtiliser ses denrées.

3/ Que vais-je lire ensuite?

C'est lundi, que lisez-vous? #303

Comme une chaleur de feu de camp. Amélie PANNETON. Editions Alice Jeunesse, collection "Tertio", mai 2020

Présentation de l'éditeur: Peut-on tout passer à nos proches, sous prétexte qu'ils appartiennent à notre famille. Voilà la question que se pose Emmanuelle dans ce roman. Un soir, après son cours de natation, Emmanuelle surprend l'assistant de l'entraîneur en train d'agresser une jeune fille dans les vestiaires. Cette scène bouleversante va marquer Emmanuelle de manière indélébile dans sa vision du monde et ses relations avec les autres, notamment avec son nouveau voisin Thomas, dont elle se rapproche en partageant tous les matins la même banquette de bus et les mêmes écouteurs. Parallèlement, elle tente de convaincre de Noémie de porter plainte contre Mathieu, l'assistant coach.

Pour finir, je vous mets le lien des articles publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine

C'est lundi, que lisez-vous? #303


wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi