Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution

Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution
Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution
Et si l’origine du plus grand lac de la région de Cologne avait un rapport avec une prophétie réalisée en 1341 ? Et si cette même année, le chevalier de Kosigan avait réveillé des forces qui le dépassent ? Et si le destin de sa postérité se jouait cinq siècles plus tard dans la cave voûtée d’un bistrot parisien ? Et si les secrets révélés dans ce livre étaient dangereux ? Et qu’en les découvrant, vous deveniez complice…
Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution
Pourquoi ce livre ? C'est une des rares sagas pour laquelle je me rue à la libraire à chaque sortie en poche, en dehors de celui-ci pour qui j'ai trépigné d'impatience quatre mois. Autrement dit je l'ai acheté jn samedi et je l'ai commencé le lendemain tellement j'étais pressée de découvrir le fin mot de cette histoire.
Coupure éditoriale oblige, Le Testament d'involution est la suite directe du troisième opus. Pierre Cordwain de Kosigan le mercenaire se trouve en mauvaise posture à faire affaire avec le marteau, ou l'Inquisiteur Las Casas, et l'enclume, les sorcières. Gourmand qu'il est, il ne perd pas une miette dans sa quête de profits. De l'autre côté, on apprend à batailler sans l'héritier, fait choquant qui m'aura mise mal à l'aise une partie de l'intrigue.
Tout ce qui fait le succès des précédents tomes est de retour ici. Tout s'enchaîne à la perfection et on a envie de tout gober en une fois, sans frôler aucunement l'indigestion. On assiste à énormément de rebondissements et plus d'une fois j'ai eu la respiration coupée, à serrer les fesses pour nos chers personnages en mauvaise posture.
Toutefois j'ai trouvé que le Bâtard de Kosigan a perdu de cette verve qui le sort des situations embarrassantes en embrouillant ses adversaires. Peut-être a-t-il compris qu'il a affaire à des égals voire même à plus forts que lui.
La fin est presque parfaite mais ne plaira pas à tout le monde. Entre ce sentiment d'inachevé et ce long épilogue qui place l'auteur sur un piédestal, ça passera ou ça cassera. Personnellement j'ai bien aimé car c'est suffisamment bien amené pour ne pas que ça fasse trop narcissique ou égo surdimensionné. Pour en revenir au sentiment d'inachevé, je tiens à ajouter car si on lit la dernière lettre suivant l'épilogue, c'est marqué "Fin du premier cycle". Bah c'était obligatoire vu que tout n'est pas résolu. Je me demande si on retrouvera les mêmes personnages ou si on changera. En tout cas, le Bâtard me manquera !
Ce qui est drôle, j'ai remarqué que la dominance dans la temporalité s'inversait. J'entends par là que dans les premiers volumes, l'époque médiévale prenait plus de place que la Renaissance. Or cette tendance s'inverse progressivement jusqu'à avoir l'exact contraire, ce qui n'est pas dérangeant en soi vu toutes les révélations qui tombent dans cette époque.
On retrouve tous les personnages mythiques de cette saga. Au centre de tout se situe évidemment le mercenaire de Kosigan mais ses hommes prennent de l'importance et la parole leur ai donné. Dùn, Janvier, Qu'un-coup, tant de noms marquants qui me manqueront…
Rien à reprocher pour le style de Fabien Cerutti. C'est fluide, le vocabulaire sonne comme le lexique d'antan, c'est véritablement un régal à découvrir tant pour la forme que le fond.
Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution
Pour moi, c'est le moins bon de la saga, car le Bâtard de Kosigan me semble trop en retrait et il m'a manqué ce mordant qui me fait chavirer. Pour autant, cela reste une saga géniale et j'ai appris la sortie d'un prochain cycle en bondissant jusqu'au plafond. Les personnages sont travaillés, la plume colle aux époques tout en se parcourant avec facilité. Et une chose laissée ouverte démange ma curiosité, il me tarde donc d'avoir la suite. Comment ça, elle n'est pas encore sortie ?! ;-)
Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution
16/20
Le Bâtard de Kosigan, tome 4 - Le Testament d'involution
Les autres titres de la saga :
1. L'Ombre du pouvoir
2. Le Fou prend le roi
3. Le Marteau des sorcières
4. Le Testament d'involution
- saga terminée -

wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi