Hôtel Castellana – Ruta Sepetys

Hôtel Castellana – Ruta Sepetys

Titre : Hôtel Castellana

Auteure : Ruta Sepetys

Date de parution : mars 2020

Editions : Gallimard Jeunesse

Madrid, 1957. Sous le joug de Franco, la Guarda civil sème la terreur sur la population madrilène. Le pays est divisé, les républicains assassinés et un grand nombre d’espagnols vivent dans des conditions misérables, conséquences dramatiques de la dictature franquiste qui s’est installée à la fin de la guerre civile.

Néanmoins, quelques touristes américains parviennent à fouler le sol de la péninsule ibérique. Daniel, un jeune texan, est de ceux-là et il séjourne dans le luxueux hôtel Castellana. Accompagné de ses parents qui sont là pour affaires, le jeune homme tente de capturer avec son appareil photo les multiples facettes de la ville. Mais, c’est grâce à la belle Ana, une employée de l’hôtel dont les parents ont été victimes de la dictature, et à son frère Rafael que Daniel va découvrir l’autre visage de Madrid. Une réalité où il est préférable de se taire si l’on veut rester en vie.

J’ai gardé un souvenir très marquant du précédent roman de Ruta Sepetys, Le sel de nos larmes qui conte avec talent une tragédie maritime méconnue de l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

Avec ce roman, l’auteure fait une nouvelle fois la part belle à l’Histoire avec une toile de fond passionnante. On découvre au centre de l’intrigue le scandale lié aux milliers de nourrissons enlevés à leurs parents dès la naissance.

Comme nous l’explique Ruta Sepetys à la fin de l’ouvrage, ce livre est le fruit d’un long travail de documentation et dès les premières pages, j’ai été transportée avec brio dans cette période sombre de l’Espagne où la répression est violente.

La plume est belle, extrêmement addictive. L’alternance des points de vue et les extraits de documents d’archives qui s’intercalent à l’histoire de Daniel et Ana donnent du dynamisme à l’ensemble qui ne souffre d’aucune longueur en dépit de sa taille imposante.

Un magnifique et poignant roman jeunesse qui entremêle de manière très efficace romance et fiction historique. Une lecture palpitante, bouleversante qui m’a captivée jusqu’à la dernière page et une auteure jeunesse qui figure désormais au rang de mes favorites.

note 4


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi