Idaho de Emily Ruskovich

Idaho de Emily Ruskovich

Publié aux éditions Gallmeister,

Idaho, 1995. Par une chaude et insouciante journée d'août, Wade, Jenny et leurs deux petites filles, June et May, se rendent dans une clairière de montagne pour ramasser du bois. S'y produit soudain un drame inimaginable, qui détruit la famille à tout jamais. Neuf années plus tard, Wade a refait sa vie avec Ann au milieu des paysages sauvages et âpres de l'Idaho. Mais tandis que la mémoire de son mari vacille, Ann devient obsédée par le passé de Wade. Déterminée à comprendre cette famille qu'elle n'a jamais connue, elle s'efforce de reconstituer ce qui est arrivé à la première épouse de Wade et à leurs filles. Ce roman traînait dans ma PAL depuis un petit moment. Il était temps de le sortir et ce fut une belle lecture.

Idaho c'est l'histoire d'une famille défaite. Wade et Jenny vivent avec leurs deux filles, June et May, dans la montagne. Leur maison est très isolée. Un jour d'août, alors que la famille est partie ramasser du bois, se produit un drame terrible qui fait éclater la famille.

Des années plus tard, Wade a refait sa vie avec Ann, sa professeure de piano. Mais Wade commence à montrer des signes de troubles de la mémoire. Il oublie des choses notamment sa vie d'avant et il a des accès de violence fulgurants qui laissent Ann désemparée. Ann cherche à savoir ce qu'il s'est passé ce fameux jour d'août.

Idaho est un roman qui prend aux tripes dès le départ. On sent la menace qui plane sur cette famille dès le début du roman, comme une ombre malfaisante. Mais l'auteure frustre le lecteur en ne lui révélant que peu de choses sur les circonstances du drame. Elle préfère plonger le lecteur dans les affres de la mémoire. Mémoire défaillante pour Wade. Volonté de reconstruire les événements passés et de les conserver pour Ann. Nous n'aurons jamais le fin mot de l'histoire et c'est au lecteur d'imaginer les raisons du drame.

Ainsi, l'auteure va faire des va et vient incessants entre le passé, le présent et même le futur. Les chapitres jonglent entre l'ancienne vie de Wade et sa nouvelle. Peu à peu les éléments se mettent en place. Emily Ruskovich laisse au lecteur le choix de deviner, d'imaginer car tout est suggéré, jamais confirmé. Les sentiments, les émotions et les motivations des personnages sont presque toujours implicites. Le mystère s'épaissit au fil des pages et si vous cherchez des réponses à vos questions, il faut passer votre chemin.

L'auteure tisse une toile dans laquelle chaque personnage entraîne le lecteur de manière hypnotique car on veut savoir pourquoi ce drame a eu lieu. Elle piège son lecteur et le laisse se débattre avec ses questions toujours en suspens. Alors oui, il faut s'accrocher mais Idaho vaut le coup pour son écriture, sa rudesse, sa noirceur sous-jacente.

" Idaho " est un roman qui ne conviendra pas à tous. Il faut avoir envie de se laisser porter par l'écriture d'Emily Ruskovich et accepter de ne pas avoir tous les réponses à nos questions.


wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi