Beloved de Toni Morrison

La première fois que j’ai lu Beloved, je devais avoir à peine 20 ans. Je me souviens avoir été tour à tour horrifiée, bouleversée et perdue dans ce grand roman inspiré d’une histoire vraie. Aujourd’hui, avec 20 ans de plus et après une relecture en audio de ce chef-d’œuvre qui a valu le Prix Pulitzer à son auteure et a fortement pesé dans l’attribution du Prix nobel de littérature, je me retrouve exactement dans la même situation.

Beloved de Toni Morrison (éditions audio Audiolib)

Beloved de Toni Morrison (éditions audio Audiolib)

Publié en 1987, Beloved est inspiré de la vie de Margaret Garner, une esclave afro-américaine qui est parvenue à s’enfuir en 1956 avec toute sa famille avant d’être rattrapée par des chasseurs d’esclaves. Parce que le retour à l’esclavage lui était insupportable, Margaret a choisi de trancher la gorge de sa petite fille de 2 ans avant de se suicider. Hélas, elle n’aura pas eu le temps d’achever son funeste projet et sera jugée pour meurtre avant de décéder en 1958 à l’âge de 24 ans. Cette histoire sordide a donné naissance aux personnages de Sethe et de Beloved sous la plume de Toni Morrison. L’auteure a pris toutes les libertés par rapport à l’histoire de départ pour nous offrir un roman poétique et tragique à la fois où l’on y découvre le quotidien sans horizon ni espoir d’hommes et de femmes transformés en bêtes de somme, le mord aux lèvres. Le cœur de ces mères qui se déchire à chaque naissance car elles savent que leur petit leur sera bientôt retiré pour être à son tour vendu comme esclave tandis qu’on les utilisera, elles, comme vaches laitières pour rassasier des petits blancs. J’arrête là les atrocités, il y en a tellement que ça dépasse l’entendement. Mais c’est nécessaire, c’est même indispensable pour comprendre le geste de cette mère qui refuse de voir son enfant soumise au même sort qu’elle.

Pour une ancienne esclave, aimer aussi fort était risqué ; surtout si c’étaient ses enfants qu’elle avait décidé d’aimer. Le mieux, il le savait, c’était d’aimer un petit peu, juste un petit peu chaque chose pour que, le jour où on casserait les reins à cette chose où qu’on le fourrerait dans un sac de jute lesté d’une pierre, eh bien, il vous reste peut-être un peu d’amour pour ce qui viendrait après.

Mais n’attendez pas de Beloved la simple transcription d’un fait divers, ce roman est bien plus que cela. Déjà parce que l’auteure a choisi de tremper sa plume dans le fantastique pour lui donner une autre dimension, prendre de la hauteur et permettre de transformer l’histoire singulière d’une femme que l’on pense folle et meurtrière, en roman universel qui dénonce la condition inhumaine dans laquelle se trouvaient les esclaves afro-américains. C’est donc un roman aux multiples dimensions, avec des galeries de personnages extrêmement riches, une sorte de kaléidoscope de la communauté noire de Cincinnati en 1870 qu’il nous est donné de découvrir. C’est cette richesse, ce foisonnement de faits et de personnages qui m’a un peu perdue lors de ma première comme de ma deuxième lecture. J’aurais préféré un roman plus resserré sur le destin de quelques personnages seulement afin de conserver l’intensité des émotions ressenties à la lecture de ce livre. A la place j’ai enchaîné des passages passionnants avec une écoute soutenue et d’autres plus insignifiants pendant lesquels mon esprit s’évadait. A la longue, l’intérêt a fini par décroître irrémédiablement. Beloved fait partie de ces grands romans que je suis heureuse d’avoir lus mais qui ne m’auront pas marquée au fer rouge comme ils l’auraient dû, je le regrette profondément.

Peut-être qu’avec une autre interprétation, la version audio aurait pu être une expérience plus heureuse. Pour être tout à fait honnête, si je n’avais pas été amenée à écouter ce livre audio dans le cadre du Prix Audiolib 2020, je l’aurais abandonné. Connaissant déjà l’histoire, je misais tout sur l’interprétation qui m’a beaucoup déçue. Non que la voix d’Anne Alvaro soit désagréable quand elle lit normalement le texte mais elle devient tout bonnement insupportable quand elle se met à interpréter la voix de certains personnages. Elle va chercher son intonation très bas donnant l’impression qu’elle pleure ou geint plus qu’elle ne parle et ralentit son phrasé de sorte que l’on a le sentiment d’être en face de simples d’esprit. Les lecteurs de livres audio – et moi la première – regrettent souvent d’entendre les narrateurs hommes singer la voix des femmes mais c’est la première fois que je suis confrontée à une narratrice qui singe des voix de femmes pour souligner le fait qu’elles sont noires. C’est grotesque et insultant dans un cas comme dans l’autre. Si j’avais été directrice de casting voix pour ce titre (je ne sais pas si ça existe mais pourquoi pas), j’aurais choisi sans hésiter Cachou Kirsh pour lire ce livre. Elle a montré par le passé sa capacité à lire merveilleusement bien des histoires avec les mêmes typologies de personnages, je pense à La couleur des sentiments ou à Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur et sa suite. Petite consolation : j’ai retrouvé la voix fabuleuse de Cachou Kirsh dans un autre titre en compétition : Né d’aucune femme.

Beloved  est l’un des 10 livres audio en compétition soumis au vote d’un jury de blogueurs pour le Prix Audiolib 2020


L’ESSENTIEL

Edition Audiolib de Beloved de Toni Morrison

Edition Audiolib de Beloved de Toni Morrison

Beloved
Toni MORRISON
Editions Christian Bourgois en GF, 10/18 en poche et Audiolib en audio
Sorti le 01/08/1989 en papier et le 11/03/2020 en audio
384 pages (12h37 d’écoute)
Lu par Anne Alvaro

Genre : roman sur fond historique
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤
Plaisir d’écoute : ❤❤
Recommandation : oui (mais plutôt en papier)
Lectures complémentaires : La couleur des sentiments (Kathryn Stockett), Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (Harper Lee), Mille petits riens (Jodi Picoult)

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

« Le 124 était habité de malveillance. Imprégné de la malédiction d’un bébé… »

À Bluestone Road, près de Cincinnati, vers 1870, les meubles volent, la lumière allume au sol des flaques de sang, des gâteaux sortent du four marqués de l’mpreinte d’une petite main de bébé. Dix-huit ans après son acte de violence et d’amour maternel, Sethe l’ancienne esclave et les siens sont encore hantés par la petite fille de deux ans qu’elle a égorgée. Jusqu’au jour où une inconnue, Beloved, arrivée mystérieusement au 124, donne enfin à cette mère hors-la-loi la possibilité d’exorciser son passé. Parce que pour ceux qui ont tout perdu, la rédemption ne vient pas du souvenir, mais de l’oubli.

Ce roman aux résonances de tragédie grecque, au style d’une flamboyante beauté lyrique, a reçu en 1988 le prix Pulitzer, et a figuré pendant des mois en tête des listes de best-sellers en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Beloved est un moment hors du temps, une alchimie sublime entre un texte puissant et la voix envoûtante d’Anne Alvaro.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Beloved

  1. Pour son témoignage exceptionnel sur la situation des esclaves afro-américains au XXIe siècle
  2. Pour la plume grave, poétique, sublime de Toni Morrison
  3. Pour comprendre pour quelle raison Toni Morrison a mérité le Prix nobel de littérature

3 raisons de ne pas lire Beloved

  1. Si vous décrochez facilement quand le rythme est lent et l’atmosphère prend le pas sur l’action
  2. Si vous avez des difficultés avec les récits un peu confus
  3. Si les sous-entendus plutôt que l’évocation claire des faits vous horripilent

L’article Beloved de Toni Morrison est apparu en premier sur Lettres & caractères.


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Je t’aime déjà mon fils de Céline Camisuli
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Ninja Smasher - Naruto & Friends APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Skywars Maps APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
C'est lundi, que lisez-vous? #300