La confrérie de la dague noire, t5 : L'amant délivré, de J. R. Ward

La confrérie de la dague noire, t5 : L'amant délivré, de J. R. Ward
Résumé : Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs.
Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Impitoyable et brillant, Viszs est doté d’un pouvoir de destruction incroyable et d’une aptitude terrifiante à prédire l’avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments.
La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion… jusqu’au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin incompatible avec celui de la jeune humaine…
- - - - - -
Pas le meilleur tome, c'est certain, mais je suis très (très) loin de la déception !
Comment ça on pensait que j'avais abandonné cette saga ?? Jamais de la vie pardi ! Je tiens beaucoup trop à mes guerriers et guerrières toutes vêtues de cuir moulant et de canons sciés !
Encore une fois (quand vais-je donc être déçue par cette série ?), j'ai été captivée par l'histoire de nos guerriers torturés... Car si ce tome vise en particulier Viszs (juste après celui de Butch, on ne pouvait pas espérer mieux !), nous y suivons également la descente (dans ses enfers personnels) de Fhurie, le frère de Z, l'évolution discrète de John, que j'apprécie de plus en plus ! Mais également celle de notre bon Roi, qui est décidément aussi têtu qu'un blaireau armé de couteaux !
Mais cette vision globale l'a peut-être été un peu trop... Alors que je pensais pouvoir découvrir en profondeur Viszs ainsi que sa compagne en devenir, je me trouvais coupé en permanence dans cette découverte : que ce soit pas un autre guerrier en difficulté ou par la Glyméra ! Et si au début ça me satisfaisait pleinement, ça a commencé à devenir sérieusement enquiquinant.
Car vindiou, Jane ! Jaaaane ! Elle est merveilleuse ! Sa personnalité, son caractère si indépendant... Elle jure et fait contraste face aux autres femelles. Sa rencontre avec Viszs était parfaite : autant que le lien qui va les unir. Mon petit coeur a passé son temps à faire des petits bonds dans ma poitrine... ! Je crois que j'ai également beaucoup apprécié l'apparition, très légère, de scènes intimes ! Comparé aux autres volumes, ici, on en trouve relativement peu : et ça fait du bien, l'aspect sentimal prenant le pas sur les scènes de sexe débridé.
                   Et ce qui fait également du bien, ce sont toutes ces révélations sur la Glyméra... Une organisation vraiment loin d'être tendre et contre laquelle nos guerriers devront guerroyer, comme si la présence des éradiqueurs n'était déjà pas suffisante... !
J'ai, encore une fois, été ravie de ma lecture ! Malgré des interruptions assez fréquentes dans la romance Viszs - Jane, l'Amant Délivré est une très belle suite à celle de l'Amant Révélé !

wallpaper-1019588
King’s game, tome 1 à 5 • Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda
wallpaper-1019588
King’s game, tome 1 à 5 • Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda
wallpaper-1019588
L'autre proposition de la PdM #79
wallpaper-1019588
Beta ray bill par daniel warren johnson : grand spectacle en grand format chez panini