Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, de Giordano Raphaëlle.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, de Giordano Raphaëlle.
Résumé : Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer...
Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !
- - - - - - - - - - -
Tout est beaucoup trop facile dans ce livre, et si j'ai adoré ce que je lisais au tout début, j'ai fini par complètement décroché et j'ai terminé cette lecture en sautant des passages entiers.
                           La rencontre avec Madame-tout-le-monde (Camille) démarrait pourtant sous les meilleurs auspices : femme débordée - se délaissant au profit des autres, ne vivant plus pour elle mais pour sa famille & son boulot - décide de remettre tout en question et de faire évoluer cette situation grâce à l'aide d'un routinologue. Un terme qui me plait d'emblée !
                                   Fini de boyer du noir : Camille veut renaître et retrouver goût à la vie : sa vie. C'est au tour de la routine, qui la rend si passive, d'aller tâter du broyeur ! Une idée plus que plaisante : et donc jusque-ici, tout va (très) bien. C'est même super-engageant ! Positivité et dynamisme sont au rendez-vous ! Oui, mais avec un joli paquet de longueurs. Et une bonne grosse louche de facilité.
Une facilité qui concerne autant le style que les personnages (insipides) qui peuplent ce semi-roman semi-livre de développement, à la vision pourtant plus qu'agréable et vraie des choses... et des gens. Je regrette vraiment son format : avoir voulu en faire un roman a été et est, une grave erreur. Parce que c'est d'une incroyable fadeur. Et que je ne peux pas comprendre tout le tapage médiatique qu'il y a eu autour de ce bouquin, parce que très franchement, la seule chose intéressante dans ce livre se trouve à la page ~240 : il s'agit d'un petit guide qui reprend toutes les idées semées dans le livre pour faire éclater la routine.
Une seule phrase m'est venu à l'esprit à la fin de ma lecture : tout ça pour ça. Oui, tout ça pour ça. C'est affreusement décevant. Je garde ce livre, mais pas pour son histoire : juste pour son joli répertoire de fin et sa philosophie. Son fond est excellent, mais certainement pas sa forme.

wallpaper-1019588
Ash Princess • Laura Sebastian
wallpaper-1019588
D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte
wallpaper-1019588
Six Belges et neuf Français et demi dans les 282 candidats au prix Astrid Lindgren 2022
wallpaper-1019588
Mortel Virus de Gérard Neyret