Terre de Brume, tome 1 : Le Sanctuaire des dieux, de Cindy Van Wilder.

Terre de Brume, tome 1 : Le Sanctuaire des dieux, de Cindy Van Wilder.
Résumé : " Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d'une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire de Prêtres de l'eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière.
Au cours d'une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d'un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s'est levée... et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s'allient afin d'empêcher leur monde de sombrer dans l'oubli. "
- - - - - - -
Un livre duquel je n'attendais rien, et qui ne m'a rien offert,
pas même une once de divertissement.
Je pourrais dire que ce livre a été une déception, mais il ne l'a même pas été. Même sur ce plan-là, il a lamentablement échoué. Mes émotions étaient aussi inexistantes que leur vent, et mon ennui aussi consistant que leur brume.
Et il ne valait mieux pas espérer que les protagonistes allaient m'éveiller à la lueur de leur personnalité : aussi fade que le récit, elles sont toutes les deux d'un immobilisme, d'une prévisibilité et d'une simplicité qui va presque grandissante au fil des chapitres. Je ne sais honnêtement pas comment j'ai réussi à tenir jusqu'à la fin, si ce n'est grâce à une lecture en diagonale.

                        Pourtant, les bonnes idées ne manquent pas. Mais le développement, si, et cruellement. Ce monde de Brume, cet univers fait de magie, de Sanctuaire, sonne tellement creux que si on collait son oreille contre la couverture, on arrivait à percevoir au loin le bruit de la mer... Pire encore, ce manque de développement entraîne très rapidement l'apparition d'incohérences aussi grosses que des baleines : sans parler du ton du récit, qui est complètement impersonnel.

Est-ce qu'il y a du positif ? Non, si ce n'est la facilité avec laquelle l'histoire peut être abordé. Il s'agit surement d'un bon livre pour les plus jeunes, ainsi que pour les personnes cherchant à se lancer dans la fantasy, mais ça s'arrête bien là. La suite se fera sans moi !


wallpaper-1019588
Ash Princess • Laura Sebastian
wallpaper-1019588
Blizzard de Marie Vingtras
wallpaper-1019588
Lorsque le dernier arbre – Michael Christie
wallpaper-1019588
D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte